PDU 2025-30

Courrier à la Présidente de région à propos des mobilités sur l’aire urbaine toulousaine

AUTATE et FNAUT Occitanie

courrier à Madame Carole DELGA, le 14 novembre 2019

objet : mobilités sur l’aire urbaine toulousaine

                                            Madame la Présidente,

 A votre initiative, une réunion s’est tenue le 14 mars 2019 pour évoquer les questions des mobilités sur l’aire urbaine toulousaine. Nous vous remercions vivement de l’avoir organisée tant nous mesurons tous les jours, l’étendue des problèmes de déplacement des habitants et l’insuffisance d’une offre performante de transport en commun.

Cette séance de travail des institutions concernées a fait l’objet d’un Communiqué de Presse conjoint le 18 mars 2019 qui a retenu notre attention.

Maintenant que plus de sept mois se sont écoulés depuis cette réunion, l’Association AUTATE et la FNAUT Occitanie souhaiteraient être destinataires d’un dossier synthétique sur l’avancement du « travail technique commun » lancé à court terme, et sur les réflexions de gouvernance/coordination à moyen terme.

Ayant bien noté le rôle actif/ moteur que vous prenez dans ce dossier des mobilités de l’aire urbaine toulousaine, nous attendons de vous un dossier de synthèse multi-institutions.

 Nous aimerions également, qu’après l’envoi de ce dossier, une réunion soit organisée afin de nous apporter toutes explications sur ce document. En ce qui concerne la réunion ultérieure, il nous semblerait souhaitable en revanche que ces institutions soient présentes afin d’obtenir toutes explications et commentaires.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Madame la Présidente, l’assurance de toute notre considération.

Marie-Pierre Bès                                                                                                      Christian Perrot

Share

Enquête publique 3ème ligne de métro

Projet Toulouse Aerospace Express-Connexion à la ligne B (TAE-CLB)

 
 
Enquête publique unique préalable
* à la déclaration d’utilité publique des travaux nécessaires à la création d’une 3è ligne de métro et une connexion à la ligne B du métro toulousain ;
* à la détermination des parcelles à déclarer cessibles ;
* à la mise en compatibilité des documents d’urbanisme applicables aux communes de Blagnac, Colomiers, Labège, Ramonville-Saint-Agne et Toulouse

Opération : Toulouse Aerospace Express – connexion à la ligne B (TAE-CLB)

Localisation : Communes de Blagnac, Colomiers, Labège, Ramonville-Saint-Agne et Toulouse

Maître d’ouvrage : Syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération toulousaine – Tisséo Collectivités

Share

Téléphérique Urbain Sud – Contribution à l’enquête publique – Mars 2019

La contribution de l’AUTATE est fournie dans le fichier joint, et la synthèse est reproduite ci-dessous:

SYNTHÈSE

Une solution mineure pour un problème bien plus conséquent, qui peut se résoudre avec un bus cadencé en voie réservée, un tramway ou le train.

En synthèse, le Téléphérique Urbain Sud (TUS) est une bonne solution pour desservir localement les hôpitaux Rangueil, Larrey et Oncopole, pour son impact touristique et de détente familiale, ainsi que pour les cyclistes. Cependant, il ne constitue pas un maillon essentiel du réseau structurant de transport à l’échelle d’une agglomération de 1 million d’habitants, et il ne peut donc pas s’inscrire dans la ceinture sud.

Les chiffres annoncés de transport montrent que le téléphérique n’est pas en capacité d’absorber une part significative du trafic automobile Sud-ouest / Sud-Est et de créer une alternative crédible à la voiture.

Une solution de tramway ou de bus cadencé avec voie réservée peut répondre à ce besoin.

Une ligne de train le peut aussi sans défiguration du coteau et sans création d’une ligne. L’empressement à réaliser cette portion semble relever plus d’une opération de communication que d’un projet apte à désengorger les embouteillages de la rocade autour de la portion située sur l’A620 entre les sorties 24 et 26.

Share

L’AUTATE participe au Grand Débat (2/2)

Réduire l’utilisation de la voiture – solutions transports en commun et autres idées

https://granddebat.fr/projects/la-transition-ecologique/collect/participez-a-la-recherche-collective-de-solutions-1/proposals/reduire-lutilisation-des-voiture-solutions-transports-en-commun-et-autres-idees

Solutions de transports pour réduire l’utilisation de la voiture:

Bâtir l’offre de transports collectifs sur une analyse des besoins exprimés en assemblée bi-annuelle avec les partenaires qui gèrent les transports, les municipalités et les associations d’usagers :

1. rendre obligatoire un Plan de Déplacements avec évaluation annuelle des impacts attendus au niveau des entreprises, au niveau des municipalités, au niveau des usagers via des associations d’usagers.

2. Financer équitablement tous les modes de transports : 1€ investit pour la voiture implique 1€ pour le train , 1€ pour les bus , 1€ pour les modes doux, ….Une place de parking voiture pour une place de parking 2 roues et une place de parking vélo (parkings publics, parkings résidentiels, parkings d’entreprise, …)

3. développer la complémentarité des modes de transports en unifiant les structures : un seul gestionnaire train+bus, une seule tarification.

Diminuer la saturation aux heures de pointe :

1. faciliter le télétravail ou le co-working au niveau des entreprises

2. étaler les plages horaires d’arrivées et de départs contraints : au niveau des entreprises avec une souplesse sur les horaires de travail, au niveau des écoles, collèges, lycées pour étaler l’heure de démarrage des cours.

Augmenter les performances des transports collectifs :

1. augmenter le nombre de passages des transports collectifs : tous les bus , tous les trains et pas seulement les LINEOs avec des fréquences minimales de 15min.

2. rendre les transports collectifs prioritaires par rapport à la voiture individuelle (solo) : déclenchement des feux tricolores avec l’arrivée des bus.

3. dédier des voies aux transports collectifs : partager l’espace existant des voiries en restreignant l’accès de certaines rues aux transports collectifs (ce partage peut se faire rapidement sans travaux). L’exemple des centres-ville piétonniers sans voiture sauf les résidents peut être étendu à des rues pour modes doux, des rues pour bus , des rues pour voiture.

Diminuer les trajets en avion :

1. interdire la vente à perte des billets d’avion comme cela est pratiqué dans l’alimentation.

2. Vidéo-conférence

Augmenter l’utilisation du covoiturage :

1. agrandir les parkings de covoiturage

2. créer ces parkings de covoiturage là où le besoin est concret : déclarer un parking existant comme parking de covoiturage n’est pas suffisant si ce parking est mal placé par rapport aux déplacements.

3. réserver des places de covoiturage sur les parkings d’entreprises, d’écoles, …

4. créer des voies réservées au covoiturage

5. appliquer un tarif dégressif en fonction du nombre de passagers (parkings, péages)

Augmenter l’utilisation des modes doux dès le plus jeune âge :

1. sécuriser les accès modes doux par des voies dédiées (voir le partage de l’espace plus haut dans ce texte)

2. proposer un nombre suffisant de parkings vélos au niveau des écoles et des habitats résidentiels.

3. créer une signalétique chemins piétonniers-pistes cyclables très offensive pour faire la promotion de leur usage.

4. inciter, aider les associations de déplacement sur le lieu scolaire à vélo ou pedibus, afin que les initiatives ne s’essoufflent pas dans les écoles : garder une continuité dans le temps.

Diminuer le nombre de voitures individuelles :

1. augmenter le nombre de structures qui proposent des locations de voiture pour des trajets ponctuels : des structures basées sur une association de citoyens seraient à envisager

2. augmenter de façon significative les nombres de places dans les transports collectifs de façon homogène sur tout le territoire : égalité des choix de transports pour tous.

3. affecter le coût écologique des déplacements des employés et des produits à l’entreprise : le bonus/malus renforcerait l’implication au niveau de l’entreprise.

Diminuer les distances parcourues pour les biens de consommation :

1. créer une étiquette écologique des produits chiffrant le nombre de km parcourus, l’impact écologique : cela laissera le choix aux consommateurs de prioriser les produits locaux

2. créer une taxe écologique appliquée aux produits : pour inciter à une production proche de la consommation

Contrôler les utilisations des aides :

1. associer les aides de l’état , de la région, …. à un contrôle du service rendu. Sinon prévoir des pénalités. Exemple aide pour entretenir les rails associée à un faible pourcentage de trains en retard.

Financements :

1. avoir des politiques incitatives qui prennent en compte le contexte : choix réel de modes de transport dans sa commune.

2. Prélever des taxes sur les énergies les plus polluantes et affecter ces recettes à la diminution de la pollution. 3. Réaffecter ces recettes vers les personnes habitant les territoires sous-dimensionnés en transports tant que l’égalité de l’offre n’est pas atteinte.

Share

L’AUTATE participe au Grand Débat (1/2)

Réduction des embouteillages et amélioration de la qualité de l’air: le collectif du désert de l’ouest réclame un transport en commun efficace

https://granddebat.fr/projects/la-transition-ecologique/collect/participez-a-la-recherche-collective-de-solutions-1/proposals/un-secteur-oublie-le-collectif-du-desert-de-louest-reclame-un-transport-en-commun-efficace

Nous avons répondu au questionnaire proposé sur le site:

AUTATE, le 14 mars 2019 à 22:14 • Modifié le 14 mars 2019 à 22:24

Quel est aujourd’hui pour vous le problème concret le plus important dans le domaine de l’environnement ?

La pollution de l’air

Que faudrait-il faire selon vous pour apporter des réponses à ce problème ?

Réduire l’utilisation de la voiture dans les grandes agglomérations

Diriez-vous que votre vie quotidienne est aujourd’hui touchée par le changement climatique ?

Oui

À titre personnel, pensez-vous pouvoir contribuer à protéger l’environnement ?

Oui

Si oui, que faites-vous aujourd’hui pour protéger l’environnement et/ou que pourriez-vous faire ?

Les objectifs de notre association d’usagers (AUTATE: Association des Usagers des Transports de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs) sont d’informer les usagères et usagers des transports et leur permettre d’exprimer leurs difficultés au quotidien ainsi que de les représenter auprès des instances et des pouvoirs publics.

Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à utiliser ces solutions alternatives ?

Il faut des alternatives à la voiture qui soient efficaces. Notre association milite en particulier pour des transports en commun sur des voies dédiées afin d’assurer la rapidité et la régularité.

Si non, quelles sont les solutions de mobilité alternatives que vous souhaiteriez pouvoir utiliser ?

Les transports en commun

Y a-t-il d’autres points sur la transition écologique sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Le collectif « le Désert de l’Ouest de la Métropole » rassemble des habitants des communes de l’ouest de Toulouse (forte zone d’emploi aéronautique). Il est soutenu par l’AUTATE (Association des Usagers des Transports de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs).

Dans l’ouest de Toulouse, seulement 8% des déplacements se font en transport en commun contre 72% en voiture. Ceci est dû à la faible offre de transports en commun et à son manque d’efficacité. Le PDU est bâti autour de la réalisation d’une 3ème ligne de métro, qui représente les deux tiers du budget. Les autres projets ne sont pas à la hauteur des besoins d’une population en constante croissance. Le collectif a fait des propositions alternatives, non entendues jusque-là :

– Mettre en site propre les bus structurants sur l’ensemble de leurs parcours.

– Prolonger la ligne A du métro et la ligne C (RER) vers l’ouest et augmenter la fréquence de cette dernière.

– Créer une ligne tram-train pour assurer les liaisons transversales entre villes de banlieue, et prévoir des parking-relais aux principales gares.

Share

Le Tronçon Ouest de la Ceinture Sud au rabais ?

Début 2018, la Commission de l’enquête publique du PDU avait recommandé de faire passer
la ‘ceinture Sud’ avant la moitié Sud de la 3ème ligne de métro, afin d’irriguer
l’Ouest Toulousain, où le déficit en transports en commun rapides est le plus flagrant de
l’agglomération.
La construction du téléphérique urbain entre Oncopole et l’Université Paul Sabatier,
premier tronçon de la ceinture Sud, sert d’opération de prestige pour Toulouse Métropole
‘une référence nationale’ (après Grenoble et Brest, quand même).
Pour son prolongement à l’Ouest, vers Tournefeuille, Colomiers … plusieurs tracés étaient en
concurrence, dont 4 avaient été présentés par Tisseo en Juin 2017 : …

Lire la suite dans le fichier joint:

Share

Financement Projet Mobilité (valant PDU) 2020-2025-2030

INVESTISSEMENT :

Investissement transport TISSEO SMTC :

3,8 milliards d’euros sur 15 ans pour le programme d’investissements du Projet Mobilités

  • 1,73 milliard sont dédiés au programme de base (comprenant par exemple le renouvellement de la flotte de bus, le programme d’accessibilité, le programme Lineo). 
  • 2,128 milliards d’euros sont dédiés à la ligne TAE
  • 110 millions d’euros pour modifier le tronçon (T2) du tramway existant de l’aéroport
  • 180 millions d’euros pour la connexion avec la ligne B à Labège.

Investissement routier hors TISSEO SMTC :

260 millions d’euros :

  • 68,5 millions d’euros au titre du Contrat de Plan Etat Région 2015/2020,
  • 147,5 millions d’euros d’investisse­ments pour Toulouse Métropole,
  • 41,3 millions d’euros d’investissements pour le Département.

FONCTIONNEMENT :

Fonctionnement transport en commun TISSEO :

  • 6,5 milliards d’euros sur 15 ans (à budget constant)
  • sur la base de 434 millions d’euros de budget fonctionnement  2017

Fonctionnement voiture (particulier et entretien voirie) :

  • 24 milliards d’euros sur 15 ans
  • 22,5 milliards € : Investissement privé des particuliers pour la voiture :
     coût moyen mensuel selon Que choisir 485,88 € / mois,
  • pour 270 000 voitures sur le périmètre, environ, 1,5 milliards par an, 22,5 milliards sur 15 ans
  • Budget entretien voirie : environ 100 millions euros par an pour el seul Toulouse Métropole, 1,5 milliards sur 15 ans

Total sur 15 ans :

  • 10 milliards € pour les transports en commun (environ)
  • 24 milliards € pour la voiture(environ)

C’est cette différence d’investissement qui explique la persistance de l’usage massif de la voiture, sachant que les infrastructures existantes sont largement en faveur de la voiture.

Share

Ceinture Sud

La ceinture sud se doit d’être structurante et capacitaire afin de répondre aux besoins de l’ouest de l’agglomération.

Telle qu’elle est décrite dans l’article ci-dessous, il n’en est rien. Elle a clairement été conçue au rabais et très rapidement, pour répondre aux recommandations de l’enquête publique en évitant d’impacter la réalisation de la 3ème ligne de métro.

Nous y reviendrons plus en détails dans un article dédié.

https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/transports-bien-avant-3e-ligne-metro-contournement-toulouse-par-sud-va-etre-cree_20255191.html

Share

Communiqué sur la procédure juridique contre le PDU de l’association 2P2R

vendredi 14 septembre 2018

L’AUTATE a pris connaissance du recours de l’association 2Pieds2Roues, contre le Plan de Déplacements Urbains pour les motifs de non-respect du volet environnemental et de faiblesse du budget consacré au vélo. Notre association considère que cette démarche juridique pourrait permettre de contester le contenu de ce PDU, côté transports en commun, pour changer son ossature, basée sur une 3ème ligne de métro, trop chère, mal positionnée et bien trop tardive par rapport aux besoins de transport des habitants.

La carte ci-jointe, avec la 3ème ligne, représentée en gras en haut de la carte et les embouteillages en rouge en bas, est révélatrice des erreurs sur son tracé :

Nous demandons des engagements courageux, face à l’urgence des déplacements : d’abord, des bus en site propre sur toute l’agglomération, y compris sur les rocades, c’est-à-dire des Lineo vraiment efficaces et des liaisons transversales relancées ; ensuite, un plan de lutte urgent contre la voiture solo autour de Labège Innopole et du complexe aéronautique autour d’Airbus Saint-Martin enfin, des billets combinés TER-Tisseo peu chers. Les usagers veulent un réseau rapide et pratique.

Share