Category Archives: Actualités

Aménagements ferroviaires au nord de Toulouse

L’AUTATE s’inquiète de la décision du tribunal Administratif de Toulouse d’annuler la déclaration d’utilité publique du projet d’aménagements ferroviaires au nord de Toulouse (AFNT).

On rappelle que les travaux envisagés, en optimisant les infrastructures existantes, doivent permettre d’améliorer les dessertes péri-urbaines, régionales et inter-cités ainsi que de développer la grande vitesse ferroviaire. C’est donc tous les projets de développement des TER tant attendus par les usagers du nord de l’agglo, du Tarn et Garonne et au-delà qui sont compromis, ou au minimum retardés. Le seul motif retenu par le tribunal est le coût du projet.

L’AUTATE demande instamment aux acteurs du ferroviaire de ne pas se contenter d’attendre une réponse juridique en appel mais de tout mettre en œuvre pour rechercher les voies d’économies sur le projet. Compte tenu des besoins d’investissement dans les transports collectifs , il est urgent, pour pouvoir développer le train, de réviser à la baisse le coût de construction et d’exploitation des infrastructures ferroviaires et de relancer les investissements dans l’agglomération toulousaine et surtout, au Nord, où la ligne est sous-exploitée.

Share

Pour une Linéo 9 en site propre faubourg Bonnefoy

L’AUTATE s’associe aux associations des habitants du quartier Bonnefoy qui s’opposent aux commerçants, suite à leur action contre le site propre de la future Lineo 9. Les usager-e-s des bus 38, 42 et 43 attendent que le faubourg Bonnefoy soit enfin libéré des embouteillages. Le matin, il est plus rapide de marcher vers Jeanne d’Arc que de rester coincé dans le bus le long du faubourg. Ils souhaitent un aménagement qualitatif du faubourg avec des passages prioritaires pour les bus et des trottoirs plus larges avec des arbres.
Les usagers veulent des transports en commun rapides et efficaces. 
Bien sûr, cela passe par la suppression du stationnement le long du faubourg, comme cela se fait partout. Et les commerçants du faubourg Bonnefoy seront les premiers bénéficiaires d’un faubourg plus tranquille avec plus de bus et moins de voiture.

https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/19/2820872-commercants-toulouse-baissent-rideau-manifester-contre-creation-voie-bus.html

Share

Compte-rendu atelier citoyen transports à Plaisance

Le 16 mai 2018, l’AUTATE a participé à un Atelier Citoyen à Plaisance, consacré aux transports. Le principe de l’Atelier Citoyen est de rassembler un maximum de personnes pour réfléchir, donner des avis, et décider ensemble de la manière dont la ville doit être gérée, sur l’intégralité des sujets qui concernent la commune. Un tel groupe a ainsi été créé à Plaisance, sa finalité étant de préparer une future gouvernance de la ville.

Trois groupes de travail ont été formés et ont parlé des transports dans leur globalité : transports en commun, navette municipale, voiture, vélo, infrastructures, etc.

Après une heure de conversations et de propositions, les principaux constats et propositions d’amélioration ont été mis en commun. Les constats ont été similaires. Voici les principaux sur les transports en commun.

Bus / Transports en commun

Constats :

  • Alors qu’une ligne de chemin de fer passait par Plaisance, le manque de vision des élus du passé et la logique du « tout voiture » ont amené à ce que les transports en commun se retrouvent maintenant piégés dans les bouchons des voitures. De ce fait, ils sont sous-utilisés.
  • La nouvelle ligne Linéo 3, étant finalement très peu en dehors des voitures (nombre très faible de tronçons « en site propre »), n’améliorera pas ce phénomène : le temps pour aller de Plaisance aux Arènes ne sera réduit que de 4 mn !
  • Le nombre de lignes est insuffisant (seulement trois lignes de bus);
  • Leur accessibilité difficile, voire impossible pour certaines zones de Plaisance ;
  • La fréquence et les plages horaires sont insuffisantes, les trajets non optimisés.
    • Par exemple la ligne 48 (Basso Cambo – Tournefeuille Lycée) est mise en place uniquement la semaine alors qu’elle passe par la Ramée et pourrait donc être utilisée le week-end pour s’y rendre.
  • Les arrêts de bus n’ont pas été pensés pour les personnes à mobilité réduite. Leur « chaine du déplacement » est donc problématique, ce qui ne leur permet pas d’utiliser les transports en commun puisque, même si les bus sont adaptés, le passage du bus au trottoir est souvent impossible.

Propositions :

  • Modifier la voirie à hauteur des arrêts de bus pour garantir la possibilité pour une personne à mobilité réduite de monter et descendre dans les bonnes conditions ;
  • Création d’une ligne entre Plaisance et Cugnaux afin d’éviter la traversée de Tournefeuille et permettre de rejoindre le bus en site propre (ligne 47 ?) qui amènera à la gare de métro Basso Cambo par la voie en site propre du Canal Saint-Martory (VCSM) ;
  • Mise en place de navettes municipales (navettes de petite taille, dites de rabattement), qui permettront de rejoindre les lignes de bus ou les arrêts de métro existants (Basso Cambo, par exemple), comme l’exemple de La Salvetat-Saint- Gilles où existe une navette gratuite qui tourne en permanence dans la ville ;
  • Raccorder les lignes 55 et 48 (cela permettrait de créer une ligne directe de Plaisance à Basso Cambo);
  • Augmenter la fréquence et élargir les plages horaires de circulation des bus. Par exemple la ligne 48 qui pourrait circuler le samedi et le dimanche pour aller à La Ramée ;
  • Installer un arrêt de bus à Bernadet dans le sens Plaisance-Tournefeuille (ligne 65). Aujourd’hui il n’existe que dans le sens Tournefeuille-Plaisance, il faut donc quitter Plaisance, descendre au Phare à tournefeuille puis reprendre le bus en sens inverse sur 1 arrêt. Quelle perte de temps pour 1 arrêt à créer ! ;
  • Demander à ce que la ligne C (train depuis la gare de Colomiers) aille jusqu’à Matabiau.
  • Coordination des acteurs du transport (CD31, SNCF, Tisséo, SMTC) pour permettre d’utiliser un seul ticket sur tous les transports en commun, sur toute la durée du trajet. Aujourd’hui, le ticket Tisséo est valable une heure, ce qui est trop court, surtout pendant les heures de pointe.
  • Incitation des promoteurs à intégrer dès la conception les emplacements et voies de passage pour les transports en commun (via le P.L.U. notamment).

Autres

  • Harmonisation des différents acteurs publics (régionaux) : il serait bon que le mot concertation soit à l’honneur. Le rapprochement de la commune avec Toulouse Métropole a été évoqué.
  • Incitation de la mairie, via une forme de bonus/malus, à utiliser le vélo et les transports plutôt que la voiture.
Share

Rencontre Autate-Région

A sa demande , l’AUTATE a été reçue plus de 2 heures par le directeur transports de la Région Occitanie, Christophe Bazzo, pour faire le tour de la situation du TER dans la région, et plus précisément sur la grande agglomération toulousaine. On regrette fortement que la Région ne considère pas le transport urbain (et périurbain) comme un champ de développement du ferroviaire. Malgré tout, et surement considérant la masse de clientèle concernée, un travail a enfin été engagé avec Tisseo pour mieux coordonner TER et métros. S’appuyant sur les déclarations constantes de la ministre des transports, Elisabeth Borne, sur la priorité aux transports du quotidien, et notamment aux transports urbains, l’AUTATE continuera à promouvoir le développement des services TER en agglo, et sa complémentarité avec tous les modes de déplacement, vélo et marche à pied notamment.
Pour renforcer cette action, pensez à faire part de votre vécu, vos témoignages sont la base des revendications de l’AUTATE auprès de la région, de la SNCF, de Tisseo. merci d’avance de vos contributions.

Lire le compte rendu complet ici

 

Share

Retour usagers Station Multimodale La Vache

Tractage réalisé le 27 Mai 2018 :

Il y a 2 sorties du métro : celle qui va vers le parking relais et celle qui va vers les arrêts de bus. A la première, les usagers sont plutôt des adultes (30-60 ans) qui ont une voiture et l’ont garée au parking. Ils ne prennent que le métro qu’ils trouvent rapide. Le parking est rapidement saturé, après 8 heures. La solution de substitution est le parking Intermarché ou alors ils vont se garer aux 3 cocus. Ils connaissent peu le réseau de bus. A la deuxième sortie, ce sont plutôt des jeunes lycéens et étudiants ou des personnes sans voiture. Ces derniers regrettent la mauvaise fréquentation des bus, notamment la ligne 69. Par ailleurs, ces personnes peuvent aussi prendre le bus 60, qui s’arrête à 20 heures ce que des usagers du métro regrettent car cela les oblige à prendre leur voiture. S’agissant du bus 59, la fréquence est toutes les ½ heures et le dernier est à 20h30/21 heures. Enfin, les usagers sont majoritairement au courant de l’extension vers Labège de la ligne B et du projet de 3ème ligne. Par contre, les pannes fréquentes de la ligne sont également évoquées. Dans cet endroit, très peu d’usagers connaissent l’existence d’une ligne SNCF à proximité et ne la prennent.

Share

Compte-rendu réunion Tournefeuille 26 mars 2018

COMPTE-RENDU

Réunion 26 mars 2018, salle rouge du Phare à Tournefeuille

Organisée par TAE/AUTATE/Collectif du Désert de l’Ouest

Début réunion : 18h30, fin vers 20h45.

Bonne participation: entre 40 et 50 personnes. Le Maire de Tournefeuille était présent une partie de la réunion

Au travers d’une présentation faite par l’AUTATE, les sujets suivants ont été abordés :

  • Lineo 3:

AUTATE : à peine 25% du trajet se fera en site propre ; c’est trop peu, car cela ne permettra de gagner que 4 minutes (par rapport au bus 65 actuel) en heure de pointe (pas de gain en heure creuse). On ne pourra ainsi pas espérer un report modal significatif qui permettrait une réduction des embouteillages. Il faudra recueillir le retour des usagers et travailler avec Tisseo pour améliorer le tracé.

Points positifs : amplitude horaire étendue (5h30-00h30), et fréquence améliorée : 10’ entre 2 en heure de pointe, 12’ entre 2 en heure creuse, 15’ entre 2 les week-ends et pendant les vacances scolaires, et 30’ entre 2 en soirée.

Commentaires dans la salle :

  • pas de possibilité de créer une voie dédiée sur le pont rocade => bouchons assurés
  • prévoir des stations pour des velib le long du trajet du Lineo 3. Réponse AUTATE : pas de Vélib prévu actuellement dans les communes de Tourenefeuille et Plaisance.
  • Lancer des actions pour protester contre l’inefficacité de cette ligne : tractage, manifestation. Faire un courrier au maire.
  • A Plaisance, les commerçants ont eu gain de cause très rapidement suite à leur demande de refaire passer les voitures dans le centre du bourg => réduction site propre
    • mécontentement des usagers
    • pourquoi les commerçants sont-ils plus écoutés que les usagers ??
  • Ligne de bus 21:

AUTATE : c’est une ligne transversale qui parait intéressante (Basso Cambo – Airbus Colomiers), mais est-elle utilisée et est-elle bien optimisée ? (fréquence, tracé)

Commentaires dans la salle :

  • Pas d’information sur les travaux de la part de Tisseo => sous-utilisation de la ligne actuellement
  • Sa fréquence n’est pas suffisante (théoriquement : 15’ heure pointe et 30’ heure creuse)
  • En pratique le service est dégradé (horaires non respectés) : un utilisateur habitant de Colomiers pense que c’est voulu : pénaliser les petites lignes au profit des lignes Linéo.
  • Lineo 2:

Commentaires dans la salle :

  • Son tracé est trop sinueux => trop lent
  • Ligne de bus 63:

Commentaires dans la salle :

  • Il faut qu’il circule aussi le week-end
  • Ligne C:

AUTATE : l’avenir de cette ligne semble compromise, d’après ce que l’on peut lire dans le PDU et les divers échanges que l’AUTATE  a pu avoir avec les institutionnels (remise en question par l’arrivée de la 3ème ligne). Nous devons nous mobiliser afin de la maintenir et même de l’améliorer, car elle serait loin d’être un doublon.

Commentaires dans la salle :

  • Inquiétude générale à propos de l’évolution de cette ligne que tous trouvent efficace et confortable
  • Demande forte de l’améliorer : contacter les députés et le Conseil Regional
  • Pour Tournefeuille, une solution efficace serait de combiner la ligne 63 avec la ligne C (changement à la gare des Ramassiers). Pour cela, mettre la ligne 63 en site propre (Ramassiers au minimum, car réserves présentes).
  • Ceinture Sud:

AUTATE : la section Basso Cambo – Colomiers intéresse Tournefeuille. Mais ni le tracé, ni le mode de transport, ni le calendrier ne sont encore arrêtés. Cette ceinture sud est présentée comme un axe structurant dans le PDU, mais il serait traité par un bus … Contradictoire, car c’est le mode le moins capacitif, en comparaison avec les autres axes structurants (métro ou tram).

Prise de parole de M. Le Maire : cette ligne est une chance pour Tournefeuille, et nous devons être satisfaits des conclusions des commissaires enquêteurs du PDU qui ont poussés pour sa mise en œuvre rapide.

Deux points d’entrée seraient prévus à Tournefeuille :

  • Pirac/Eisenhower
  • Jean Jaurès/Mc Do

La ligne continuerait ensuite vers Colomiers par le (futur) site propre des Ramassiers.

La ligne serait-elle en site propre ?

Calendrier : après le téléphérique (prévu en 2020), on peut espérer 2022.

Des tests vont être faits pour décider de la meilleure option de tracé.

L’ AUTATE  a interpellé M. Le Maire pour lui demander de faire participer la population/associations dans les discussions en cours sur la ceinture sud et autres aménagements de bus ; il n’a pas répondu, mais l’association va continuer à le solliciter sur le sujet.

  • Ligne de bus 67:

AUTATE: il est prévu depuis de nombreuses années de passer en site propre la partie sur le boulevard du Marquisat. Cela verra-t-il le jour ?

Commentaires dans la salle :

  • Un parking relais est-il prévu ?
  • Lignes Arc-En-Ciel(organisées par le Conseil Départemental):

Commentaires dans la salle:

  • ces lignes sont peu connues et pourtant utilisables par tous, on peut monter ou descendre à n’importe quel arrêt. A Tournefeuille, nous avons la ligne 65 (même numéro que la ligne Tisseo !)
  • Métro:

AUTATE: 3ème ligne : l’étude Tisseo montre qu’elle ne bénéficiera à Tournefeuille qu’à la marge (habitants proches de Colomiers).

Commentaires dans la salle:

  • Il faudra profiter du terrain récupéré à la Socamil pour faire une prolongation du métro ligne A jusque-là.
  • Déplacer le parking relais de Basso Cambo à l’extérieur de la ville, afin de ne pas faire entrer les voitures dans la ville.
  • Bus Optimo:

AUTATE : l’objectif est d’optimiser les lignes de bus actuelles, quand cela peut se faire facilement et à moindre coût. La ligne 48 serait transformée en Optimo le long de la Ramée ?

  • Lignes Express:

AUTATE : Ce sont des lignes « point à point », c’est-à-dire avec peu d’arrêts intermédiaires afin de privilégier la rapidité.

Trois lignes de ce type sont prévues dans l’agglomération, dont une qui intéresse l’ouest, sur l’axe Colomiers-Plaisance-St Lys. Pas d’information plus précise, pas de calendrier : à l’étude pour un horizon 2021-2025.

  • Outil de calcul des itinéraires:

Commentaires dans la salle :

  • Outils existants pas assez efficaces (calculateur Tisseo et calculateur multimodal):
    • Pas de prise en compte des travaux
    • Même hors travaux, les meilleurs trajets ne sont pas toujours bien identifiés par les applications (en particulier, pas de prise en compte que le passager peut marcher quelques minutes pour passer d’un arrêt à un autre pour attraper un autre bus)
    • L’outil Via Navigo des transports de Paris semble mieux fonctionner
  • Général/divers :

Commentaires dans la salle :

  • Demander des aménagements simples, peu chers.
  • On est encore beaucoup trop dans la culture de la voiture
  • Certaines lignes ne sont pas assurées par Tisseo, mais sont sous-traitées à des entreprises privées : les utilisateurs disent que le service est meilleur (mieux respecté)
  • Utiliser une voie dédiée aux bus qui serait utilisée dans les deux sens (suivant moment de la journée)
  • Passer 25 minutes dans les TC n’est pas équivalent de passer 25 minutes en voiture : le temps passé en TC est un temps pour soi (lecture, dormir, …), sans stress.
  • Les lignes de TC sont bien adaptées aux étudiants (captifs et faible coût transport). Dès que l’on commence à travailler et que l’on achète une voiture, on ne calcule plus le prix des trajets …
  • Association de quartier des Arènes : appel à idées et retour d’expérience en vue de l’élaboration d’un nouveau pôle Arènes (station) :
    • il manque des toilettes

Ci-dessous, la planches présentées en séance:

Réunion secteur ouest 26-03-18-PDF

 

 

 

 

Share

Mobilités du quotidien : le rapport DURON

L’actualité sur le rapport Spinetta et le projet de suppression du statut des futurs cheminots a fait passer au second plan le rapport Duron sur le financement des infrastructures de transport.

Philippe Duron a été nommé, dans le cadre des assises de la mobilité, président du conseil d’orientation des infrastructures de transport (vocation à être pérenne) qui prend la suite d’une commission Duron des infrastructures mises en place par le gouvernement précédent. Son objet : évaluer la capacité de financement des infrastructures de transport mais aussi de mobilité (pistes cyclables, pôles d’échanges multimodaux, cheminements piétons) et établir des priorités sur leur financement.

3 scénarios ont été élaborés :

  • Le scénario 1 est celui dans lequel l’Etat prolonge la trajectoire financière déjà actée pour 2018-2020 sur les années ultérieures (48 Md € en 20 ans). C’est déjà de 25% supérieur à la dépense de la période 2012-2016 qui avait par exemple permis sur le ferroviaire de lancer un plan de régénération du réseau (mais à ce rythme il faudrait plus de 10 ans pour le mettre réellement à niveau), de remettre à niveau l’entretien des routes nationales qui avaient été délaissées d’où ensuite des coûts plus élevé. Durant cette période, les aides aux investissements des collectivités sur les transports urbains ont été minimes.

Le rapport Duron considère que ce scénario est très insuffisant. L’AUTATE considère que le scénario 1 qui verrait seulement le prolongement du niveau d’investissement des dernières années est totalement inacceptable.

  • Le scénario 2 c’est déjà 60 Md € en 20 ans et le scénario 3 prévoit 80 Md €.

A Toulouse, au sens du périmètre Tisseo :

  • la régénération des voies ferrées n’est pas impactée parce qu’il y a eu un plan , toujours en cours, de remise à niveau . Mais le rapport préconise le traitement du noeud ferroviaire de Matabiau, et aussi sur la modernisation des voies (signalisation en priorité),
  • l’entretien des routes nationales n’est pas non plus concerné car, sur le périphérique, les travaux d’isolation phonique et de traitement des eaux sont en cours,
  • par contre les subventions aux métros, tramways, LINEO sont essentielles pour le PDU de Toulouse, mais l’Etat a depuis très longtemps privilégié les infrastructures les moins coûteuses et qui réduisent la voirie  pour favoriser le report modal. En clair, le taux de participation de l’Etat à la 3ème ligne de métro risque d’être assez faible.
  • le rapport Duron enfin vise « le développement des nouvelles mobilités par les collectivités » intéressantes mais à traduire concrètement : aires de covoiturage? pistes cyclables ?…

Autres sujets traités : la tarification. Le rapport préconise un rééquilibrage progressif entre la part payée par le contribuable et celle payée par l’usager (actuellement de 20 à 30%). Déjà beaucoup de collectivités ont relevé leurs tarifs (ex de Nantes qui n’arrivait pas à financer simplement l’entretien de ses 3 lignes de tramway).

L’AUTATE se félicite que les toutes premières priorités soient l’amélioration de la qualité des réseaux existants et le développement de la performance des transports en ville pour lutter contre la congestion routière et la pollution. Toutes les formes de mobilité sont concernées : le ferroviaire (régénération du réseau, suppression de passages à niveau, diminution du bruit et priorité aux nœuds ferroviaires pour les nouveaux investissements Toulouse-Matabiau et les Aménagements Ferroviaires du Nord de Toulouse (AFNT) permettant d’augmenter le nombre d’aller-retour TER), le routier (entretien du réseau national revalorisé), les transports en commun en ville, les pôles d’échanges multimodaux, les cheminements piétons et vélos, les innovations.

L’AUTATE soutient en particulier les préconisations du rapport relatives au développement des RER, qui rejoignent parfaitement sa proposition de réseau de trains métropolitain sur l’étoile ferroviaire toulousaine.

Pour satisfaire les besoins, même seulement les plus urgents, il faut un effort d’investissement à la hauteur des enjeux, c’est vital pour l’avenir de notre agglomération, la santé de ses habitants et la préservation de son environnement.

Share