Actualités

Confirmation de l’annulation du PDU

Par un arrêt du 19 janvier 2023 la cour confirme l’annulation de la révision du plan de déplacements urbains de l’agglomération toulousaine

https://toulouse.cour-administrative-appel.fr/decisions-de-justice/dernieres-decisions/arret-du-19-janvier-2023-syndicat-mixte-des-transports-en-commun-de-l-agglomeration-toulousaine-tisseo-collectivite-n-21tl21201

https://www.ladepeche.fr/2023/01/19/plan-transports-de-lagglomeration-toulousaine-annulation-confirmee-en-appel-10937637.php#

Share

Transformer la ligne de bus 79 en Lineo

Ci-dessous, nous publions l’email reçu le 19 janvier 2023 d’une usagère de la ligne 79:

Bonjour,

 Nous venons de déménager dans le quartier de la ZI de Palays et utilisons le bus 79 pour rejoindre le métro 7j/7 pour nous rendre au travail, lycée collège ou au marché restaurant ou autre. Bref la vie…

Nous avons déménagé mais aussi 300 familles ont déménagé dans le  quartier ZI de Palays, puisqu’une nouvelle résidence a été construite rue jean Griffon. J’ai échangé avec le Maire-Adjoint de notre quartier à ce sujet c’est maintenant l’AUTATE que je sollicite.

Le bus 79 est bondé aux heures de pointe et les rotations ne sont absolument pas adaptées à l’évolution démographique du quartier. D’autres part, à partir de la fin de journée il est impossible voir risqué de prendre le bus…. attendre 40 mn le 79 aux abords du terminus du métro Ramonville-Saint-Agne extrêmement mal fréquenté est inacceptable.

Agression, sentiment d’insécurité, voilà ce que nous devons subir pour accéder à notre destination. Que faut-il mener comme action pour que la Direction de Tisseo prenne conscience que la création de la nouvelle ligne de métro prévue dans de lointaines années sera une amélioration, mais d’ici là, comment faisons-nous?

Pourquoi ne pas créer des linéo il n’y en a si peu? Et il y a largement la possibilité de le faire dans cette zone. Pourquoi nous laisser quasiment sans transport en commun le soir? ou alors nous laisser dans le noir pendant 40mn en espérant que nous pourrons rentrer chez nous sans encombre. Toulouse est une grande Métropole mais à 15 mn du centre nous sommes isolés comme dans les campagnes. Comment est-ce possible d’arriver à un tel constat en 2023 alors que le même constat était déjà fait y a 15 ans voir plus !

Les nombreux usagers de la ligne 79 souhaitent que cette demande remonte par tous les canaux possibles et qu’une nette amélioration se fasse sentir sans attendre 6 ans….

Beaucoup de salariés d’Airbus utilisent cette ligne également ainsi que de nombreux salariés travaillant sur la zone Labège.

Ce problème est présent depuis des décennies dans cette zone et demander aux citoyens d’attendre encore des années la construction du métro est tout simplement inapte et irrecevable.

La politique des transports et sa stratégie sont essentielles pour le bon fonctionnement de la Cité, de son rayonnement.

Je vous remercie de bien vouloir lors de vos réunions porter le message de citoyens convaincus que les transports en commun doivent être au service de la ville et de son évolution et savoir s’adapter. Merci de monter la marche comme nous le faisons en limitant nos déplacements en voiture pour le bien-être de tous et en nous adaptant à toutes les mesures imposées (cf ZFE).

Cordialement

[dans notre réponse, nous lui avons conseillé d’écrire directement à J-M Lattes pour demander la création d’une ligne LINEO, et lui avons confirmé porter le sujet lors d’une prochaine rencontre avec Tisseo]

Share
attendre le bus

La galère des usagers

Toulouse : la galère des élèves du lycée Toulouse Lautrec qui arrivent en retard à cause du bus

Des centaines d’élèves du nord toulousain, qui empruntent le bus 54 le matin ou le Lineo 10, arrivent régulièrement en retard au lycée Toulouse Lautrec à Toulouse. Les parents « craquent » et tentent de trouver une solution avec le réseau métropolitain des transports en commun Tisseo.

publié le 13 octobre 2022 dans la dépêche : Lire l’article complet

Réseau bus, tram et métro de Tisséo : mais pourquoi tant de galères ?

Depuis la rentrée de septembre, les usagers du réseau Tisséo, notamment des bus, dénoncent des retards systématiques. Tisséo Voyageurs plaide la croissance de son offre et de nécessaires ajustements.

publié le 7 novembre 2022 dans la dépêche : Lire l’article complet

Share
surcoûts

Combien ça coûte ?

Chantier de la 3e ligne de métro à Toulouse : un surcoût de 300 millions d’euros

Sous l’effet de l’inflation, l’énorme chantier de la 3e ligne de métro Colomiers-Toulouse-Labège, qui doit débuter à la fin de l’année, devrait coûter 300M€ de plus que prévu, soit une facture totale de 3 milliards d’€ pour le projet.

Publié le 12 octobre 2022 dans la dépêche : Lire l’article complet

Toulouse. L’opposition réclame « un moratoire sur les travaux » de la 3e ligne de métro

« On réclame le coût réel aujourd’hui estimé de la 3e ligne de métro », scande le groupe AMC à Toulouse Métropole, déplorant que la majorité « ne soit pas capable de le dire ».

Très remonté, Marc Péré n’y va pas par quatre chemins : « On demande un moratoire sur les travaux de la 3e ligne de métro », a-t-il scandé. Le maire (proche LFI) de L’Union reste vent debout contre ce projet…

Publié le 18 octobre 2022 dans Actu.fr : Lire l’article complet

Toulouse. Chantier de la 3e ligne de métro : vers un surcoût de 300 millions d’euros

Le chantier de la 3e ligne de métro, qui doit débuter d’ici la fin de l’année, connaît un surcoût de 300 millions d’euros, selon les dernières estimations de Toulouse Métropole.

Alors que les premiers coups de pioche du chantier colossal de la 3e ligne de métro doivent avoir lieu d’ici la fin de l’année 2022, le projet connaît déjà un surcoût lié au contexte économique défavorable au niveau national et international.

300 millions de surcout sur le génie civil

Jusqu’à présent, le montant de cette 3e ligne de métro, qui reliera Colomiers à Labège sur une ligne de 27 kilomètres, était chiffré à 2,7 milliards d’euros … le coût global de ce grand projet [passerait] à 3 milliards d’euros….

Le feuilleton du financement de la 3e ligne de métro n’a encore en tout cas pas fini de faire causer…

Article publié le 12 octobre 2022 dans Actu.fr : Lire l’article complet

Share

Le réseau de transports TISSEO : nouveau constat d’octobre 2022

La traditionnelle analyse du réseau de transports TISSEO pour cette rentrée d’octobre 2022.
En comparant à nos précédentes analyses (état des lieux en mai 2020, évolutions en décembre 2021) , cette rentrée est concernée par deux projets : le L10 au Nord et le projet lié à la rue de Metz en centre ville. Les concertations ont oublié des usager.e.s qui expriment leur mécontentement.

Les gains en offre de service avec l’arrivée des Linéos sont contre-balancés par une dégradation de l’offre sur les lignes environnantes restructurées. La seule véritable création de ligne : le bus 132 entre les Sept Deniers et le Pôle.
Nos propositions pour améliorer les services sur l’ensemble du réseau sont toujours d’actualité et sont validés par la cartographie des déplacements pendulaires de l’AREC-Occitanie (Agence Régionale Energie et Climat).

Share
jonction Est

Avis défavorable de l’AUTATE au projet routier de la Jonction Est : notre contribution à la concertation

Extrait de la conclusion :
Le projet ne propose pas d’augmentation de service des transports en commun dans la zone péri-urbaine, alors qu’elle est nécessaire étant donné l’augmentation significative de population et les forts pourcentages d’usage de la voitureindividuelle.
Les transports en TER (une ligne SNCF est existante) et le covoiturage ne sont pas évalués.
La solution routière est la seule solution modélisée avec 3variantes ; nous considérons donc l’étude comme incomplète.
Nous demandons la modélisation des variantes en utilisant le TER, en augmentant les spots de covoiturage, et en augmentant la fréquence des bus dans la zone-périurbaine: ces nouvelles modélisations seront à comparer aux modélisations déjà effectuées.
Les arguments détaillés sont explicités dans le fichier suivant : Concertation JonctionEst avis défavorable

Share

Enquête Mobilités et Déplacement du Grand Ouest Toulousain

L’enquête suivante se termine le 3 octobre , exprimez vous sur vos besoins en transports en commun.
 https://enquete.plandemobilite.fr/index.php/828975        

              Enquête Mobilités et Déplacement

Quelles sont vos habitudes de déplacement ?

Vous habitez le territoire du Grand Ouest Toulousain ? Vous y travaillez ? Vous vous y rendez régulièrement pour vos loisirs ?

Participez à l’enquête en ligne concernant vos habitudes de déplacement et agissez pour co-construire une offre de mobilité plus durable et adaptée aux besoins de toutes et tous.

Cela vous prendra moins de 10 mn.

Share
TER_2022_SCOTT

Vous utilisez le TER : votre témoignage nous interesse

« La Région Occitanie a décidé de signer une convention de 2 fois 5 ans avec la SNCF sans passer par une mise en concurrence. Pour cela la convention devra être signée avant le 31 décembre 2022. Le CESER Occitanie (Conseil économique, social et environnemental) qui réunit les organisations professionnelles, syndicales et les associations devra donner un avis en urgence mais le prépare par anticipation.

La FNAUT Occitanie, représentée au CESER par une adhérente de l’AUTATE, sera auditionnée prochainement.

Nous vous proposons de participer à cette démarche en adressant à l’AUTATE votre avis :

1/ sur votre vécu d’usager habituel ou occasionnel (les horaires, les tarifs, les formules d’abonnements, la régularité, l’information …)

2/ sur ce que vous voudriez voir amélioré dans les 10 ans à venir et pourquoi

Faites entendre votre voix en répondant dès que possible, la date de l’audition n’est pas fixée mais ne saurait tarder.

Share

Diminution de l’offre de transports en commun

Témoignage d’un usager:

Bonjour,
suite au projet de réorganisation du réseau de bus à partir du 29 août il me semblerait utile de publier le témoignage suivant :

Les passages des lignes de bus 31 et surtout 14 par la station Fer à Cheval vont être supprimés sous peu (29 août 2022).
Pour les personnes âgées et/ou à mobilité réduite, le recours au vélo est généralement exclu, et la station de Métro Saint-Cyprien, qui mène au centre ville n’est pas complètement tout près. Quant au tram, il ne va pas bien loin vers le centre ville…
La piétonisation de la Rue de Metz peut se comprendre à notre époque. En revanche la diminution de l’offre de transports en commun paraît bien à contre-courant !
Quand il est nécessaire de modifier le réseau il paraîtrait logique aujourd’hui que cela se fasse en augmentant cette offre ou en la maintenant, éventuellement d’ailleurs par d’autres moyens (par exemple navettes fréquentes et à large horaire etc.) : ici ce n’est pas le cas.
Faudra t-il sortir la voiture plus souvent du garage pour compenser, y compris pour atteindre le centre ville ???
Rajoutons deux remarques :
– D’une part le plan de transport envisagé, avec en plus les modifications du L7, du L9 et du terminal « Cours Dillon » opère une étonnante coupure est/Ouest dans Toulouse ! Un vrai périphérique aurait peut-être compensé ce défaut, mais il ne semble pas être prévu.
– D’autre part, des pays, tels que par exemple l’Allemagne, qui nous ont de beaucoup précédé dans la création de zones piétonnières, n’ont jamais eu l’idée bizarre que cela devait se faire aux dépens des transports en commun : le plus souvent les zone piétonnières y sont sillonnées de bus qui circulent à faible vitesse.

Share

Communiqué de presse

Agglomération toulousaine, transports et pollution :
“Alors… on va où aujourd’hui ?”

Vous trouverez ci-joint un communiqué de presse inter-associations avec 10 propositions qui pourraient faire l’objet d’une mise en place rapide de la part de la Métropole.

Elles sont issues du Forum des Mobilités qui a réuni le samedi 19 mars dernier, une soixantaine de participants
citoyens de la métropole, membres d’associations ou élus.

Trois champs d’action sont apparus lors des échanges; ils doivent être coordonnés pour enclencher une véritable révolution des mobilités :
● l’évolution de l’offre de modes de transports pour offrir toujours plus d’alternatives à la
voiture individuelle,
● l’aménagement du territoire pour adapter l’urbanisme, le tissu économique et les
services de proximité aux nouvelles contraintes (réduction des émissions,
zéro-artificialisation, protection de la biodiversité) et créer des réseaux d’infrastructures
propres à chaque mode de transport,
● l’accompagnement des changements de comportements, autant au niveau des
habitants que des élus, au travers d’actions de sensibilisation et par la réorientation des
budgets de la collectivité.

Communiqué Forum des Mobilités v4 – Juin 2022

Share