Tag Archives: TAE

Focus groupe usagers : compte-rendu

Compte-rendu Focus Group des usagers du train 5/12/2016 organisé conjointement par l’AUTATE et la CNDP

Dans cette réunion des usagers du train, sont réunis des usagers des lignes Tlse-Colomiers, St Martin du Touch, Castelnau d’Estretefonds et des associations de quartiers. Dont :

– Denis Brun (association des usagers train Lacourtensourt; maire adjoint Castelnau d’Estretefonds « urbanisme, développement durable, transports »)

– Pierre Bailles (comité quartier Arènes-St Cyprien, urbaniste)

– Bernard Sellier (2P2R)

– J.Bernard X (Arènes-Colomiers)
– Michel Gauthier (usager Matabiau-Colomiers)

– Jonathan Goetz, Etudiant en géographie

– Mr Brosse (usager St Martin du Touch)

– Pascale Dufour (usagère du POLT ; collectif pour la réouverture guichet SNCF aux Arènes)

– Guillaume Drijard (UCQ)

– Benoît, Jean-Charles, Elisabeth pour l’AUTATE

– Nathalie Durand, Christian Leikine pour la CNDP

Deux directions émergent dans la réflexion :

  • 1/ne pas réaliser la TAE mais un projet alternatif
  • 2/si la TAE se réalise, comment la connecter, quels choix faire en priorité ?

Débat : les notes prises reflètent des moments de discussion qui peuvent être parfois contradictoires. Un Live Tweet a été fait durant l’échange et des personnes ont réagi à ces échanges via Twitter.

  1. La TAE (« Toulouse Aérospace Express »= 3ème ligne de métro)
  • Pas de projet TAE possible sans mise à niveau de l’étoile ferroviaire.
  • Dans la ligne TAE, la partie Sud pose problème car elle double la ligne B et le train.
  • Le Nord se justifie + : le nord de l’agglomération toulousaine est asphyxié, c’est le parent pauvre de l’étoile ferroviaire. Les AFNT doivent se faire (Aménagements Ferroviaires du Nord de Toulouse).

Échange sur Twitter : rocade sud et ouest: 135000 véhicules par jour, c’est le plus fort nombre de véhicules sur la rocade =donc un tracé Colomiers-Portet-Labège


=> défauts principaux de la TAE = manque de connexions avec les nœuds structurels existants

  1. l’Ouest
  • La Zone aéroportuaire ouest est servie uniquement par le Transport à la Demande (TAD) que personne ne prend. Aucun transport en commun, et la TAE ne va pas résoudre cela.

=> échange par Twitter : il faudrait un tramway Colomiers Cornebarrieu terminus T1 Fenouillet et prolonge T2 vers terminal T1 (et vers Matabiau)

  1. Développement de l’étoile ferroviaire et autorités organisatrices
  • Dans notre débat, sur la question du RER, il y a des personnes favorables à l’idée de pousser la région à prendre en charge les RER ; d’autres personnes pensent que le SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun = Tisséo) pourrait gérer tous les transports de l’agglomération.
  • On parle aussi d’une AOM (Autorité Organisatrice de la mobilité).
  • Options proposées :
  • le SMTC gérerait les cadencements et les haltes, la région Occitanie gérerait les gares.
  • Option d’un cadencement à l’extérieur et TAE fait le reste. Est-ce intéressant par rapport à l’étoile ferroviaire ? Il faut une étude comparative.

Échange sur Twitter : -prolongement et doublement capacitaire ligne B, et création d’un Réseau Express Métropolitain. Une Lineo doit être créée puis transformée en tram : Balma Malepère Ramonville. 

  1. L’étoile ferroviaire
    – On conseille à notre association de faire un crowdfunding (financement participatif) pour faire expertiser le contre-projet de l’étoile ferroviaire- On n’a pas de comparatif. Si la TAE avance, la SNCF va retirer « ses billes » sur la rénovation Colomiers-Toulouse et le financement sera gelé pour les 1,8 km de voie à doubler.
  1. Urbanisme-transports- On met « la charrue avant les bœufs », c’est-dire la TAE avant la vision globale de l’agglomération.- CPDP (Commission Particulière du Débat Public) : Le maître d’ouvrage dit que TAE est 1 projet d’aménagement urbain pour contenir l’étalement urbain, redensifier le centre- Un discours de densification émerge. Avant on parlait des zones d’emplois.

    -Grâce au débat, il apparaît que ce projet TAE soulève des questions d’ urbanisme

    – Le maître d’ouvrage parle de 490 hectares à densifier le long du tracé de la TAE mais on ne sait pas où ils sont. Il y a déjà des zones très denses le long du tracé.

Échange sur Twitter :« Alors que Malepère va sortir de terre avec ses 15 000 hbts ! OUI au PLB et à un nouveau Borderouge à Malepere !

-La Vache déjà densifiée, densification Côte Pavée?

Échange sur Twitter : je n’y crois pas, enfin légère mais pas suffisante.
Ah! La Vache!  pas assez de place pour faire des parkings relais conséquents sinon trop loin des lignes.

Densifier sur du dense? Voirie ? Écoles?

  • Il y a déjà une vingtaine de ZAC (Zone d’aménagement concerté) à Toulouse

– Les communes ont des objectifs de production de logement (25% de logement sociaux). Il faudrait d’abord avoir un débat d’urbanisme

– Le BUN (Boulevard Urbain Nord) était un projet vendu comme urbanisation. On aura alors une densité sans les transports

– On est en train de faire un projet pour les futurs habitants qui résout pas pour le présent

– 15000 personnes/an de plus sur agglo c’est juste une hypothèse.

– Si on met toutes les billes dans TAE il n’y aura plus d’argent pour la ceinture sud

– Le développement de l’étoile ferroviaire permettrait le développement des villes proches et non le « trou noir » (qui absorbe tout) de l’agglo toulousaine.

– On parle de la guerre des communautés d’agglo, parfois même quand c’est la même couleur politique

Échange sur Twitter : on se demande pourquoi il y a tant d’abstention!


-On veut densifier. Les nouveaux habitants seront-ils d’accord? Le rêve du pavillon, du jardin font que les nouveaux ont peut-être envie de s’installer dans des villes secondaires => favoriser le train.

-les petites villes se battent pas pour accueillir une population mais pour les nouveaux équipements publics, il n’y a plus d’argent.

 

Share

Question adhérente AUTATE Tournefeuille pour débat public 3ème ligne

Je suis habitante de Tournefeuille et membre de l’association Tournefeuille Plus.

Tournefeuille est la 3ème ville de Haute-Garonne (26000 hab) après Toulouse et Colomiers.

Ma question est simple: le bureau d’étude de Tisseo a-t-il envisagé un prolongement ou une branche spécifique de la 3ème ligne de métro vers Tournefeuille ?

Actuellement les seuls transports en commun existant à Tournefeuille se limitent à 5 lignes de bus. Tous les projets envisagées ont été successivement abandonnés (prolongement métro ligne A, Tramway, BHNS), et la seule solution retenue à ce jour est la mise en place d’un bus Lineo.

Ce mode de transport ne procure qu’un niveau de service à peine supérieur au bus « de base » (durée trajet à peine améliorée et toujours entièrement dépendante de la circulation). Je considère le Linéo comme le mode de transport du « pauvre ». Ils ne répond ainsi pas du tout au besoin de notre ville: la densification s’y accélère à une cadence infernale et le SCOT exige le Métro ou le Tramway dans le « Cœur d’agglomération ». Pour mémoire, lors de la concertation pour le BHNS ouest en 2012, une planche de l’aua/T a été présentée en réunion publique: elle montrait une augmentation du nombre d’habitants de +20000/an au moins jusqu’en 2020, avec localisation emploi et population dans le secteur ouest. Est-ce que cette tendance a subitement disparue ? (je tiens cette planche à votre disposition )

Une rapide analyse du réseau de la métropole montre que toutes les villes de la première couronne (toutes plus petites que Tournefeuille à part Colomiers) sont largement mieux dotées que Tournefeuille (Metro, Tramway, Train, BHNS, TAD, …).

Je souhaite obtenir une réponse précise à ma question  » Le bureau d’étude de Tisseo a-t-il envisagé un prolongement ou une branche spécifique de la 3ème ligne de métro vers Tournefeuille ? ».

Si la réponse est « oui », alors pouvez-vous expliquer quelles options ont été envisagées et donner les justifications qui ont conduit à leur abandon.

Si la réponse est « non », alors il est urgent que Tisseo traite le sujet (le CNDP aura son rôle à jouer pour appuyer la demande).

Nous avons pensé à la possibilité d’utiliser les réservations foncières du quartier des Ramassiers à Colomiers (prévues pour un BHNS ou Tramway, mais projet dormant), qui pourraient être utilisées pour une branche de Métro en aérien.

Share

[ActuCôtéToulouse] Quatre dates pour donner votre avis sur la troisième ligne de métro à Toulouse

Un article d’Anthony Assemat paru dans Actu Côté Toulouse le 15 août 2016

Du 12 septembre au 17 décembre 2016 se tiendra le débat public sur le projet de troisième ligne de métro à Toulouse. On connaît désormais les dates des quatre réunions publiques.

Pendant que la torpeur estivale s’est emparée de Toulouse, le débat public autour du projet de troisième ligne de métro se prépare activement en coulisses. La Commission nationale de débat public (CNDP), qui avait déjà dévoilé la date de la première réunion publique (le 13 septembre à l’espace Vanel de l’arche Marengo), a donné les dates de trois autres soirées de débats.

lire la suite

Share

[La Dépêche] Projet Mobilités 2030, 3e ligne de métro : un «trou» de 397 millions

Un article de Philippe Emery paru dans la Dépêche du midi le 29 juillet 2016

Sacha Briand le reconnaît : 90 % du financement du projet Mobilités 2030, qui prévoit l’ensemble des projets de transport de l’agglo d’ici 2030, dont la 3e ligne, sont acquis. Il reste 10 % à trouver.

C’est un peu l’histoire du verre d’eau à moitié vide (ou plein). Le projet Mobilités 2030, qui prévoit tous les projets de transport à réaliser dans l’agglomération toulousaine d’ici 2030, est financé à 90 %, se félicite Sacha Briand, vice-président de Toulouse Métropole en charge des finances.

lire la suite

Share

[Côté Toulouse] Troisième ligne de métro à Toulouse. Polémique sur le financement entre Colomiers, Blagnac et Tisséo

Un article d’Anthony Assemat paru dans Actu Côté Toulouse le 27 juillet 2016

Après la présentation du plan de financement de la troisième ligne de métro, Tisséo a appelé Blagnac et Colomiers à participer financièrement au tronçon Airbus-Colomiers gare.

La présentation du plan de financement de la troisième ligne de métro, par Tisséo, lundi 25 juillet 2016, n’a pas manqué de faire réagir le Landerneau politique. Et particulièrement les villes de Blagnac et Colomiers, concernées par les études sur la desserte de l’aéroport pour l’un, et la gare pour l’autre.

> LIRE AUSSI : Troisième ligne de métro à Toulouse. Combien ça va coûter et qui va payer

Dans le plan de financement de 3,8 milliards d’euros pour le développement des transports en commun dans la métropole toulousaine, dont plus de 2,1 milliards pour la seule troisième ligne de métro, plusieurs inconnues subsistent. Dont celle de la réalisation du tronçon entre la zone d’Airbus à Colomiers et la gare de la deuxième ville du département (d’un coût de 141 millions d’euros selon les chiffres dévoilés par Tisséo), et le barreau de liaison entre Jean Maga et l’aéroport, estimée à 110 millions d’euros.

lire la suite

Share

[La Dépêche] Métro : Colomiers et Blagnac pas prêts à payer encore

un article de Philippe Emery paru dans la Dépêche du midi le 27 juillet 2016

La présentation du plan de financement des projets de transport de l’agglomération fait plutôt consensus. Mais Karine Traval-Michelet s’étonne de l’appel à contribution lancé à sa commune.

La publication, hier, du plan de financement de la 3e ligne de métro et du programme Mobilités 2030 (l’ensemble des projets de transport de l’agglomération à l’horizon 2030) a suscité de nombreuses et diverses réactions. Ce plan, dont le coût global est de près de 4 milliards (3,821) va être financé par des emprunts à 25 ans qui vont faire passer la dette du SMTC Tisséo, actuellement de 1,4 milliard, à 2,5 milliards d’€ en 2022 voire même 2,8 en 2024 au moment où les remboursements seront les plus importants.

lire la suite

Share

[La Tribune] 3e ligne de métro : la maire de Colomiers refuse de participer au financement

Un article de Sophie Arutunian paru dans La Tribune le 27 juillet 2016 (photo Mairie de Colomiers/Yann Gachet)

Dans un communiqué de presse, la maire de Colomiers répond sèchement à Sacha Briand, vice-président de Toulouse Métropole en charge des Finances. Lors de la présentation du financement de la 3e ligne de métro, ce dernier a suggéré que Colomiers puisse participer financièrement au projet. Pour Karine Traval-Michelet, c’est non.

La maire de Colomiers, Karine Traval-Michelet, s’est exprimée le 26 juillet sur le financement de la 3e ligne de métro (TAE). Dans un communiqué, elle explique pourquoi la ville de Colomiers ne participera pas au financement du tronçon Airbus – Colomiers Gare, même s’il est prévu que le métro passe par cette commune.

lire la suite

 

Share

[Le Moniteur] L’agglomération toulousaine va dépenser 3,8 milliards d’euros pour les transports

un article de Christiane Wanaverbecq paru dans le Moniteur le 26 juillet 2016

Le plan de financement du projet «mobilités» d’ici à 2030 pour l’agglomération toulousaine vient d’être arrêté. 3,8 milliards d’euros seront investis, dont 2,1 milliards d’euros pour la troisième ligne de métro. SMTC-Tisséo compte financer sa part avec un emprunt de 2,8 milliards d’euros.

Ils étaient quatre élus, ce 25 juillet dans les locaux du syndicat mixte des transports en commun (SMTC) Tisséo à Toulouse, pour présenter le projet mobilités de l’agglomération toulousaine sur la période 2020-2025-2030: Jean-Michel Lattes, président du SMTC Tisséo, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse métropole, Sacha Briand, son vice-président aux finances et Francis Grass, président de la Société de la mobilité de l’agglomération toulousaine (Smat).

Après les engagements du conseil départemental de la Haute-Garonne, puis du conseil régional Occitanie, qui apportent respectivement un financement de 201 millions d’euros et de 150 millions d’euros, il était temps pour Tisséo, autorité organisatrice des transports, de présenter le plan de financement d’un programme évalué à 3,8 milliards d’euros.

lire la suite

Share

[France Bleu] Comment Toulouse va financer la troisième ligne de métro

Un article d’olivier Lebrun paru dans France Bleu Toulouse le 26 juillet 2016

En cette fin du mois de juillet, le plan de financement de la troisième ligne du métro toulousain est bouclé : entre 1,7 et 2,2 milliards d’euros. Qui va payer et comment ?

Le projet de troisième ligne de métro, on connaissait le tracé, on attendait son financement, c’est fait. Le président de Toulouse Métropole et le président du SMTC Tisséo ont dévoilé le budget du « projet de transport en commun le plus ambitieux après Paris » ce lundi soir.

lire la suite

Share