Revue de presse

Tisséo critiqué pour sa gestion financière par la Chambre régionale des comptes: L’AUTATE considère comme majeures deux observations

Suite aux rapports définitifs produits par la Chambre Régionale des Comptes, concernant l’activité 2012-2016 de Tisséo Collectivités, de Tisséo Voyageurs et de Tisséo Ingenierie, l’AUTATE considère comme majeures deux observations des magistrats:

1. Concernant le PDU, la Chambre le qualifie d’ambitieux tout en soulignant qu’il contient néanmoins deux gros points de fragilité.

Le premier concerne l’émission des Gaz à Effet de Serre à l’horizon 2030, qui diminuera de 14% en valeur relative par habitant, mais augmentera en réalité de 9% en valeur absolue. Le deuxième est relatif aux propositions notoirement insuffisantes du PDU concernant l’amélioration de la desserte de la ceinture sud-ouest, entre Saint-Martin du Touch/Basso Cambo et Montaudran/Rangueil, secteur qui concentre un tiers des emplois du Périmètre de Transport Urbain (165.000 emplois), et pour lequel  le projet mobilités ne prévoit que le Téléphérique Urbain Sud assorti d’hypothèses d’extensions, sans garanties.

L’AUTATE, qui a  toujours fait des observations sur cette question, ne peut que se satisfaire de cette recommandation des magistrats, qui  confirme encore celle de la Commission d’Enquête du PDU.

2. Concernant l’exploitation du réseau par Tisséo Voyageurs, la Chambre préconise d’en maitriser plus fortement l’augmentation des coûts, en poursuivant et en intensifiant un effort qu’elle reconnait avoir été entamé  en fin de période. Elle constate notamment que le réseau bus affrété coûte, au kilomètre produit, environ moitié moins que le kilomètre effectué en propre, et souligne l’ampleur des marges de progrès à accomplir pour une organisation plus efficiente.

L’AUTATE, qui estime que la desserte bus de la périphérie doit bénéficier d’une augmentation importante d’offre pour les usagers, ne peut que s’associer à cette recommandation.

Liens vers les trois rapports de la chambre régionale des comptes Occitanie:
https://www.ccomptes.fr/fr/publications/syndicat-mixte-des-transports-en-commun-de-lagglomeration-toulousaine-devenu-tisseohttps://www.ccomptes.fr/fr/publications/etablissement-public-industriel-et-commercial-epic-tisseo-haute-garonnehttps://www.ccomptes.fr/fr/publications/societe-de-la-mobilite-de-lagglomeration-toulousaine-smat-haute-garonne

Liens vers articles de presse:

https://toulouse.latribune.fr/politique/territoires/2019-02-01/transports-tisseo-critique-pour-sa-gestion-financiere-par-la-chambre-regionale-des-comptes-805984.html

https://www.capital.fr/economie-politique/le-salaire-de-lex-dg-des-transports-toulousains-epingle-1326330

https://www.ladepeche.fr/2019/02/04/transports-en-commun-toulousains-lex-dg-de-tisseo-gagnait-le-meme-salaire-quemmanuel-macron,7994214.php

Share

Ceinture Sud

La ceinture sud se doit d’être structurante et capacitaire afin de répondre aux besoins de l’ouest de l’agglomération.

Telle qu’elle est décrite dans l’article ci-dessous, il n’en est rien. Elle a clairement été conçue au rabais et très rapidement, pour répondre aux recommandations de l’enquête publique en évitant d’impacter la réalisation de la 3ème ligne de métro.

Nous y reviendrons plus en détails dans un article dédié.

https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/transports-bien-avant-3e-ligne-metro-contournement-toulouse-par-sud-va-etre-cree_20255191.html

Share

Les bouchons du mois de Juillet

source La dépêche, Publié le 31/07/2018 à 07:06

En juillet, les bouchons continuent

Elle semble loin l’époque ou périphérique en été rimait avec liberté. Les travailleurs estivaux pouvaient se consoler d’être privés de vacances en ne passant pas la matinée dans les bouchons. Mais depuis quelques années, les embouteillages sur le périphérique en heure de pointe font de la résistance jusqu’à la fin du mois de juillet. Un constat appuyé par Matthieu Athanas, chef du centre de gestion trafic à la direction interdépartementale des routes du Sud-Ouest (Dirso), qui gère le périphérique à l’ouest de Toulouse : «C’est une tendance que nous captons depuis 2012. Cette année le mois de juillet a été proche du mois de juin et semblable au trafic du mois de juillet 2017. Notre ressenti est que cela est dû aux nouveaux arrivants à Toulouse».

Pour Pascal Barbier, trésorier de l’association des usagers des transports de l’agglomération toulousaine et de ses environs (Autate), cela est peut-être lié à la fermeture de la ligne A du métro : «Nous sommes en contact avec des usagers qui ne souhaitent pas prendre le bus et se reportent sur la voiture. La durée des trajets en bus les repousse. Les parkings deviennent gratuits quinze jours en été, pourquoi ne pas le faire avec les transports en commun, cela inciterait moins à prendre sa voiture».

Une thèse qui ne tient pas la route pour Jean-Michel Lattes, vice-président à Toulouse Métropole en charge des transports et déplacement : «La fermeture de la ligne A a un effet minime, elle ne couvre pas les mêmes trajets». Selon lui, les causes sont à chercher dans l’accumulation de facteurs : «Nous avons constaté la hausse de la fréquentation du périphérique depuis plusieurs années. Les Toulousains partent en vacances sur des périodes plus courtes. Les transports en communs sont aussi touchés par cette hausse de fréquentation. L’an dernier, nous avons connu le plus gros pic de fréquentation de l’histoire de Toulouse, cela ajoute du trafic». L’élu reste optimiste pour le mois d’août : «E 2017, nous avons constaté que la fréquentation de la rocade était bien moins importante au mois d’août, je pense que ce sera aussi le cas cette année». Il est vrai que la semaine dernière, le périphérique était déjà un peu moins chargé.

Maxime Noix

Share

Annonce du tracé de la 3ème ligne

https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/toulouse-passera-3e-ligne-metro-decouvrez-trace-definitif-valide-tisseo_17715237.html

Notre Communiqué de presse :

Avec la 3ème ligne, un réseau gagnant ? pas sur toute la ligne.

L’association des usagers prend note du tracé définitif de la future troisième ligne de métro, après plus de 2 ans de débat. L’AUTATE a largement relayé les idées et suggestions des usagers sur ce projet, que cela soit, à propos du désert de l’ouest, de l’inutilité de la partie Sud-Est ou bien la sous-utilisation du réseau ferré. Elle fut malheureusement peu écoutée comme les autres recommandations des enquêtes publiques. Maintenant que le tracé est annoncé, l’association craint que l’investissement colossal réalisé ne soit trop concentré, pour rendre l’ensemble du réseau réellement incitatif et transformer l’automobiliste banlieusard en usager des transports urbains. Il ne faudrait pas, que cet investissement bloque toute autre amélioration, tant les besoins sont immenses. Le réseau a 30 ans de retard, si on compare à ceux d’autres grandes villes françaises (Bordeaux, Montpellier, Nantes, Lille, etc.). En l’état du projet et après consultation de nombreux usagers, l’AUTATE reconnait un fort besoin entre la gare Matabiau et celle de Colomiers, notamment au niveau des Minimes et de la Barrière de Paris. Cependant, elle insiste sur deux points majeurs : s’assurer d’un gain de temps significatif entre cette 3ème ligne et le même trajet en voiture, performer les points d’échanges intermodaux avec les Lignes A, B, et C, TER, bus, tramway. Il faut mettre fin aux bouchons quotidiens autour de la zone aéronautique et pouvoir utiliser un service de qualité. En plus, d’ici 8 ans (date d’ouverture de la 3ème ligne), 120 000 personnes supplémentaires se seront installées dans l’agglomération, soit 60 000 véhicules qui circuleront en plus sur la rocade, si la 3ème ligne de métro est trop lente et mal positionnée.

Lundi 9 juillet, 17h46

Share