Tag Archives: ligne A

« merci de votre patience » pendant les travaux ligne A

L’affiche en pièce jointe est placardée dans toutes les stations. On y parle de ma patience. Ma patience ? Je n’ai pas été patient. Du fait de les choix de vie, pas de véhicule personnel mais transports en commun entre Roseraie et plus loin que Basso Cambo, le métro m’est indispensable. Ce n’est pas de la patience que j’ai eu, mais une mise devant des conditions de transport à la limite de l’inacceptable mais qu’était obligé d’accepter. Et quand je voyais l’affluence dans ces bus « de substitution » je pense que je n’étais le seul.

« Merci de votre patience » ? « Merci de ne pas avoir eu le choix » oui.

Share

Soucis avec le bus 14 qui remplace la ligne A

Hier à 8h00, donc à l’heure de pointe, niveau Pech ou Corneille, direction centre-ville, bus 14 qui est censé remplacer la ligne A : entre 10 et 15mn d’attente pour un bus… bondé !

Retour à 9h00, saint-Cyprien, même bus direction le Mirail : même punition…

Pourtant j’avais cru comprendre qu’il passerait toutes les 5 minutes cet été ? Difficultés de mise en place ou foutage de gueule ? ma-ligne-a-xxl (quelle bêtise ce slogan alors qu’il s’agit juste de réparer les imbécillités faites il y a 25 ans) mais mon-bus-a-peine-s ! Cordialement,

Emmanuel C.

Share

Un mois d’abonnement gratuit chez Tisséo en dédommagement de l’arrêt de la ligne A

Un mois d’abonnement gratuit chez Tisséo en dédommagement de l’arrêt de la ligne A

Créé le 17/08/2017

À l’attention : de Jean Michel Lattes, président de Tisséo

Cet été du 17 juillet au 20 août nous sommes nombreux à voir été pénalisé de l’arrêt de la ligne A du métro à Toulouse.

Le bus de remplacement était saturé, bondé, en retard, nous avons donc voyagé dans des conditions lamentables.

Nous sommes souvent arrivés en retard à notre travail, certains ont même pris des taxis pour arriver à l’heure, c’est pourquoi nous vous demandons un mois de gratuité pour le préjudice causé pendant ces 5 semaines puisque la qualité du service n’a pas été à la hauteur.

Share

dédommagement pendant les travaux Ligne A ?

Est-ce que Tisséo à prévu de suspendre le prélèvement mensuel ou de proposer un dédommagement pendant la fermeture de la ligne A pendant les mois de juillet et aout pendant 3 ans de suite ?

Pour ma part j’utilise la ligne A de bout en bout et je ne prendrais pas le bus de substitution car je pense que ma durée de trajet va atteindre 1h30 le matin et autant le soir. J’ai déjà testé il y a 2 ans pendant les coupures de la ligne A par moitié et je me suis rendu compte que prendre le bus de substitution est impossible vu la durée du trajet.

De plus, je prends 3 semaines de congés d’été en septembre, cela va revenir à ne pas prendre le métro pendant 4 mois sur l’année, 3 année de suite.

Que propose Tisséo ? Est-ce que l’Autate peut demander quelque chose à Tisséo ?
Salutations.
CM – adhérente AUTATE

Share

Bus express pour remplacer la ligne A pendant les travaux

Doublement des rames ligne A.

Il y a une enquête publique.
J’y vois un souci : le bus de substitution qui part de Marengo à Basso Cambo est une ligne classique qui fait tous les arrêts possibles. Le temps de trajet est vraiment long.
Pourquoi ne fait-on pas un bus express qui ne fait que les arrêts majeurs? (Arènes, Mirail-Université par exemple)
Les 2 semaines de juillet et la dernière d’aout sont encore chargées.

Merci de relayer

Jean-François

Share

[La Dépêche] Métro : la sécurité en question après la panne

un article de Philippe emery paru dans la Dépêche du midi le 21 juillet 2016 (photo DDM)

De nombreux usagers se sont plaints après l’arrêt de la ligne A du métro pendant 1 h 20 lundi après-midi, estimant n’avoir pas été suffisamment informés et pris en charge par Tisséo, dans un contexte d’après attentat de Nice plutôt angoissant. Tisséo répond en précisant que des agents ont été dépéchés dans les rames bloquées pour effectuer la procédure normale d’évacuation des usagers par le tunnel, en bordure des voies, et que cette procédure a correctement été menée. Tisséo précise que l’incident a été provoqué au départ par une alerte d’ouverture de portes palières (porte forcée ou coup volontaire dans la porte) qui a entraîné le blocage immédiat de trois rames entre deux stations (Esquirol et Saint-Cyprien, Jaurès et Capitole), dans le tunnel.

lire la suite

Share

[Côté Toulouse] Passagers bloqués dans le métro. Que s’est-il passé sur la ligne A lundi 18 juillet ?

Un article de Nelly Lesage paru dans Actu Côté Toulouse le 20 juillet

Le 18 juillet, la ligne A du métro de Toulouse a été interrompue dans l’après-midi, bloquant plusieurs usagers pendant plus d’une heure. Avec une grosse colère au rendez-vous.

Lundi 18 juillet, le fonctionnement de la ligne A du métro toulousain a été suspendu suite à une panne survenue à 14 h 29. L’incident a paralysé l’intégralité de la ligne pendant plus d’une heure, le trafic ayant repris à 15 h 49 selon les indications de Tisseo.

LIRE AUSSI : Poignées d’évacuation actionnées. La ligne A du métro interrompue plus d’une heure à Toulouse

lire la suite

Share

[La Dépêche] La ligne A sera bien fermée les étés 2017, 2018 et 2019

Un article de Ph. E. paru le 1/04/2016

Le projet d’augmentation de la capacité (+20 %) de la ligne A du métro rentre dans le concret. Il s’agit de doubler la longueur des quais des quatre stations non prévues pour le format à 52 m des doubles rames (Mermoz, Fontaine-Lestang, Patte d’Oie et Basso Cambo), d’aménager la station Jean Jaurès et d’effectuer divers travaux de second œuvre sur l’ensemble de la ligne A (informatique, électricité, menuiserie, peinture…).

Les études d’avant-projet seront finalisées cet automne, annonce le SMTC Tisséo qui confirme la nécessité de fermer les stations et la ligne A durant trois étés successifs : 2017, 2018 et 2019.

lire la suite

Share

[La Dépêche] Métro : les stations et rames de la ligne A doublées pour transporter plus

Avec la signature, hier, par Siemens et le SMTC Tisséo d’un marché d’amélioration, la ligne A va augmenter sa capacité de 20 %, voire de 80 % à terme, pour en finir avec les rames bondées.

«Il suffit de se poster sur les quais de la station Jean-Jaurès à 17 heures pour voir comment la ligne A de métro est saturée à l’heure de pointe», a résumé hier Jean-Michel Lattes. Le patron des transports collectifs toulousains évoquait les situations de «reste à quai» hélas rencontrées aux heures de pointe sur la ligne historique du métro toulousain, mise en service en 1993.

Fin 2019, les usagers du métro ne devraient plus attendre sur le quai les prochaines rames faute de pouvoir monter dans des voitures trop bondées.

C’est promis, après trois années d’un chantier «complexe mais qui ne nous fait pas peur», selon Eric Cazeaux, le directeur de la division Mobility de Siemens France, la ligne A pourra accueillir des rames doubles (quatre voitures au lieu de deux actuellement) et donc absorber au moins 20 % d’usagers en plus.

lire la suite

Share

[20minutesToulouse] : La ligne A du métro va doubler sa capacité

TRANSPORTS Actuellement saturée, la ligne A aura doublé sa capacité d’accueil fin 2019. Ce qu’il faut savoir sur cet énorme chantier désormais sur les rails…

photo : La station Capitole, l’une des plus chargée de la ligne A – Frederic Scheiber/20 Minutes

un article d’Helene Menal  Publié le

La ligne A aux heures de pointe est devenue un vrai cauchemar. Dimensionnée pour 130.000 passagers par jour en 1993, elle en transporte aujourd’hui près de 230.000. Avec son lot de « reste à quai », ces usagers qui regardent passer les rames sans parvenir à mettre le pied dedans.

La fréquence, de 65 secondes entre deux rames (contre 75 à Paris par exemple), ne peut plus être augmentée. La seule solution est de faire circuler des rames plus longues, de 52 mètres au lieu de 26.

Tisséo a signé vendredi avec Siemens, le constructeur du Val, l’énorme marché que représente ce chantier. Il sera achevé « fin 2019 », annonce Jean-Michel Lattes (UDI), le président de Tisséo-SMTC

Quatre stations à agrandir

La plupart des quais de la ligne A sont déjà à 52 mètres, sauf quatre : Basso-Cambo, Patte-d’Oie, Fontaine-Lestang et Mermoz. Il va donc falloir pousser les murs. Mais ce gros œuvre n’est qu’une partie du projet, il faut revoir les terminus, les garages-ateliers et tous les équipements de la ligne.

Une prouesse technique

« Il s’agira d’une première en termes de doublement d’un système Val en exploitation commerciale », souligne Eric Cazeaux, le directeur général de l’activité Val chez Siemens. L’entreprise prévoit de mener l’essentiel des travaux en nocturne, quand le métro est à l’arrêt et donc sur des plages horaires très réduites.

Une fois le chantier achevé, le Val toulousain sera le premier à être modulable. Les opérateurs pourront choisir entre injecter une rame de 26 m ou une rame de 52 m en fonction de l’affluence.

Le marché signé vendredi prévoit « près de 1.000 nuits » de chantier. Toute cette agitation ne doit laisser aucune trace, pas le plus petit outil sur la voie, au petit matin.

lire la suite

Share