Tag Archives: vélo

Ligne SNCF Muret Cazères

Voici des constats relatif aux transports ferroviaires.

Il y a des fermetures de gare ou des modifications d’ouverture de
guichets (entre autre à Cazères) impliquant des gestions de la part
des usagers complètement fous.

Les horaires de train pour juillet jusqu’à octobre posent problème
pour ceux qui finissent tôt par exemple: le train de 14h41 départ de
Matabiau en direction de Pau est modifié ; pour aller à Cazères il
faudra attendre 15h30 pour partir en sachant que des gares ne seront pas desservies et cela du lundi au jeudi.

Actuellement, ce train est court, plein à craquer jusqu’à Muret voir même comme la semaine dernière jusqu’à Cazeres voir plus loin. C’est inadmissible; au delà, des personnes valides qui restent debout dans les couloirs, les personnes en situation de handicap ne peuvent pas monter, Il n’est pas rare de s’entendre dire que l’on ne peut pas monter et d’attendre le train suivant. Ce problème de train complet est valable sur d’autres horaires.
Je ne les connais pas tous , mais les autres usagers en ont parlé.
C’est le même cas, pour l’aller également, pour les usagers qui
montent au Fauga, Longages et surtout Muret où ils sont debout.
Modifications d’horaires le soir également de 10 minutes pour ceux qui bossent tard ils sont obligés d’attendre 1 h pour rentrer.

Par ailleurs, il est difficile pour ceux qui ont des vélos de monter lorsque les trains sont pleins , problème de place pour les valises des internes. Pas de places aisées pour les caser du coup ils les mettent sur ou à côte des fauteuils , on ne peut pas s’assoir.

Je sais que le soir les derniers en partance de Toulouse en direction de Pau , Montrejeau… ils craignent vu la fréquentation.

Il y a un manque cruel de communication de la part de la SNCF.

Pour avoir discuté avec les employés , qui ont le devoir de réserve, tout est fait pour qu’ils soient mis en pâture.. les machines de compostages ne fonctionnent pas tout le temps… tout est fait selon les employés pour que tout le service « humain » soit démonté et centralisé à Paris…les trains avec du retard pour soit disant, non préparé est aussi qlq chose de fréquent surtout le train de 7h12 à Cazeres souvent en retard 5 ou 10 minutes.

Nous avons pas mal de train le matin mais entre 14h et 16h40 rien. Nous savons qu’il va y avoir des travaux , nous appréhendons la rentrée de Toussaint; l’an dernier entre les grèves et les travaux cela a été très pénible pour ne pas dire autre chose. Heureusement que la solidarité s’organise.

Cordialement,

C.C.

Share

[La Dépêche] Ils veulent garder l’Occitan et le Cerbère, les trains de nuit Toulouse-Paris

un article de Philippe Emery publié dans la Dépêche le 25/11/2016

Un rassemblement a eu lieu hier soir devant la gare Matabiau, à l’appel de l’association 2 pieds, 2 roues et de l’Autate (association des usagers des transports de l’agglomération toulousaine) pour sauver les trains de nuit l’Occitan Toulouse-Paris et le Cerbère Port-Bou/Toulouse/Paris, qui doivent tous deux arrêter de circuler le 10 décembre prochain. On relevait la présence de Jean-Luc Gibelin, vice-président de la région Occitanie en charge des transports.

«Le train de nuit est un vrai service public qui met la capitale à une heure de Toulouse, le temps de s’endormir et de se réveiller», argumente avec humour Sébastien Bosvieux, président de l’association 2 pieds, 2 roues et habitué de ce mode transport ferroviaire et nocturne, «c’est un moyen économique (20 € pour les sièges inclinés, 35 € pour les couchettes si on s’y prend à l’avance) et pratique, voire convivial car on partage un compartiment, ce qui est propice à la discussion. Moi, je le prends une ou deux fois par mois pour des raisons personnelle ou professionnelle. Avec des boules Quies et un peu d’habitude, on n’est même pas gênés par les gros ronfleurs. On part à 22 h 30 pour arriver à 6 h 50 à Paris (l’Occitan) ou à 1 heure du matin pour arriver à 7 h 30 (le Cerbère), ce qui laisse devant soi une journée entière. Un autre avantage est qu’on peut amener son vélo avec soi, un local spécial est aménagé, contre un modique supplément. Ces trains sont le plus souvent complets alors que les réservations sont ouvertes par la SNCF plus tard que pour des TGV par exemple, peut-être pour que ces trains de nuit ne soient pas trop visibles. Il n’y a plus malheureusement ni bar, ni resto, ni service ni même distributeurs automatiques qui avaient été installés un temps. Il n’y a plus de douches en gare ni à Matabiau ni à Austerlitz. La SNCF fait tout pour décourager ces trains nocturnes, on dirait». lire l’article complet

Share

[ActuCôtéToulouse] Allons-y à vélo : l’opération pour encourager l’usage de la bicyclette dans les entreprises de Toulouse

Un article de Gwendoline Kervella paru le 22/01/2016

L’opération Allons-y à vélo démarre le 30 mai, à Toulouse. Au programme : des animations et des challenges pour développer l’usage du deux-roues pour les trajets domicile-travail.

Allons-y à vélo (Ayav) se déroule du 30 mai au 10 juin 2016. Quatre-vingt entreprises, administrations et établissements scolaires toulousains participent à cette opération, pilotée par l’association Deux pieds deux roues, qui vise à développer l’usage du deux-roues dans les trajets quotidiens.

lire la suite

Share

[La Dépêche] Airbus : boom du vélo lors du premier jour de grève des taxis

un article de Jean-Noël Gros publié le 05/04/2016

Les employés des différents sites d’Airbus ont été trois fois plus nombreux à prendre le vélo lundi, premier jour de la grève des taxis, selon l’association Deux Pieds deux roues. L’association, qui compte de nombreux adhérents chez l’avionneur, a compté les bicyclettes stationnées dans les divers parkings de l’entreprise pour parvenir à ce ratio.
«Ceci prouve, s’il le fallait encore, que le vélo est bien une solution à la saturation de nos voiries et qu’il faut continuer à faciliter son utilisation», plaide Florian Jutisz, vice-président de l’association qui compte 1500 adhérents dans l’agglo.

lire sur le site

Share

propositions de l’association 2pieds2roues

L’association 2P2R est membre de l’AUTATE.

A ce titre, nous faisons le lien avec leurs propositions pour le le plan de mobilité (voir les PDF sur leur SITE) :

et voici leur texte de présentation de ces PDF :

Le Plan de Déplacement Urbain est mis en révision afin d’y inclure, entre autre, la 3ième ligne de métro ou d’y soustraire les anciens projets de bus à haut niveau de service et de tramway. La partie modes actifs était peu ambitieuse et rien de bien concret n’y figurait.

2P2R, association d’usagers, est consultée et c’est dans ce cadre que nous avons consulté les cyclistes et piétons de l’agglomération. La cinquantaine de réponses (disponibles en intégralité ci-dessous) a donné lieu à discussion et compilation dans le document ci-joint. Il pourra donner la trame à Tisséo pour construire le PDU dans ses aspects cyclistes, piétons mais aussi réduction du trafic automobile (un des objectifs réglementaires du PDU), parage et apaisement de l’espace public.

Ainsi les trois mesures qui nous semblent phares sont
- réduction de la vitesse avec la « ville 30 » où toutes les agglomérations du PDU sont limitées à 30 km/h (sauf certains grands axes)
- mise en place d’un vrai réseau express vélo (REV) qui quadrille et ceinture le territoire avec une qualité largement améliorée par rapport à ce que l’on connaît aujourd’hui (priorité aux intersections, lisibilité, continuité, services…)
- plan piéton d’envergure avec de véritables cheminements, des carrefours et traversées bien plus favorables et sûrs, des trottoirs plus larges, libres et accessibles et une extension des rues piétonnes (donc une réduction de la place de la voiture) mais pas qu’à Toulouse centre !

Share