Tag Archives: Labège

Compte-rendu tractage AUTATE gare de Labege Innopole

20/02/2018 Nous étions 5 membres de l’AUTATE

Témoignages d’usager.e.s dans le train  métropolitain sur la ligne Toulouse sud Est de 17h15 aller et 18H34 au retour :
– usagers de Villefranche : ma gare pourrait être éligible à l’abonnement agglo Pastel +, il serait bien qu’il y ait plus de trains directs le soir.
– peu de retards au dessus de 10 minutes, par contre pas de solutions de rechange fiables quand un train est annulé
-on voit des choses inexplicables : annulation par la SNCF d’un train pour la simple absence inopinée d’un agent annoncée la veille pour le lendemain
-le problème de la fiabilité, surtout en cas de suppression d’un train est vraiment un gros problème pour les usager-e-s qui prennent régulièrement le train pour travailler

Gare de Labège Innopole :
La gare n’est pas intégrée dans les espaces publics de Labège Innopole : bordée par 2 grillages qui donnent sur des parkings privés, aucun panneau indicatif pour les piétons, même pour indiquer les arrêts de bus
La carte affichée par la SNCF porte à confusion et  la carte du réseau Tisséo n’est pas actualisée.

Nous nous demandons pourquoi un  chemin pour amener au centre commercial a été fermé. Réponse d’un usager sur Twitter : il faut longer le quai, au bout un escalier mène au parking Carrefour. En effet, il y a plein de places sur l’arrière du centre commercial et un accès direct à la gare par un petit escalier. Mais un jour, Carrefour peut privatiser son parking.

Un usager nous indique que la dernière navette gratuite mise à disposition des salariés par le Sicoval dessert le train de 17h58. Après il n’y en a plus.

Il semble bien que  Labège Innopole n’ait pas pris en considération les usager-e-s du train dans la conception de la zone d’activité.

Gare d’Escalquens :
une gare vieillotte mais un abri vélo et 3 box fermés; des parkings aménagés saturés même ce mardi de congés scolaires mais des possibilités de se garer au delà sur un espace qui pourrait être facilement aménagé.

Gare de Baziège
beaucoup moins de voitures sur le parking aménagé et non aménagé. Possibilités d’extension.

Gare de Labège Village
une simple halte mais bien aménagée. Petit parking peu utilisé.
La gare est loin du lycée de la Cadène.

Contact

Une personne va nous contacter : elle fait partie d’une association qui s’est constituée sur la ligne. Ils ont des RV avec la SNCF mais pour traiter de  toutes les lignes ensemble, ce qui ne lui semble pas efficace.

Conclusion

Même pendant les vacances scolaires, les trains entre Toulouse et Labège Innopole sont remplis entre 17h et 18h30 avec beaucoup d’usagers qui circulent  entre Labège Innopole et Toulouse Matabiau.
Le cadencement, dans un premier temps, d’un train à la demi heure toute la journée et l’élargissement des horaires (5h – 23h)  tel que proposés par l’AUTATE répondent aux besoins de la population.

Il est essentiel également de favoriser l’intermodalité avec les autres modes de transport (jalonnements pour rejoindre les gares, les arrêts de bus et les principaux pôles du secteur, positionnements des arrêts de bus à proximité des gares, stationnements vélo sécurisés près des gares, cheminements piétons et vélo sécurisés, coordination des horaires entre bus/navettes et trains avec dans la mesure du possible, attente en cas de légers retards)

Share

Pour une liaison ferroviaire efficace entre Toulouse et Labège innopole !

La desserte en transports en commun de la zone de Labège a été récemment le théâtre de nombreuses propositions qui se sont toutes focalisées sur le métro.

Desservir Labège en métro est présenté comme une solution très efficace, avec une fréquence élevée et une large amplitude horaire, mais cette liaison ne sera pas réalisée avant au moins 8 ans.

En attendant, il existe déjà une desserte efficace et rapide en transports en commun depuis le centre-ville de Toulouse : la ligne de TER Toulouse/Castenaudary. Globalement ponctuelle, celle-ci est d’une rapidité incomparable avec une liaison Toulouse Matabiau / Labège Innopole en seulement 10 minutes, avec en plus la possibilité d’emporter son vélo à bord !

Empruntée déjà aujourd’hui par de nombreux salariés, cette liaison souffre d’un défaut majeur : aucun TER ne circule entre 8h15 et 10h15 dans le sens Toulouse -> Labège ! Celles et ceux qui désirent utiliser le train sont donc obligés de partir tôt, excluant de fait de nombreuses personnes qui ne peuvent ou veulent pas partir à ces horaires. La ligne est pourtant déjà cadencée le soir avec un train toutes les 30 minutes entre 17h30 et 19h30 dans le sens Labège -> Toulouse.

Nous demandons donc à la SNCF et à la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées d’augmenter la fréquence de la ligne Toulouse/Labège Innopole en ajoutant 2 trains le matin dans le sens Toulouse -> Labège Innopole, avec un départ à 8h45 et un autre à 9h15.

De cette manière, la desserte de Labège sera bien plus efficace immédiatement, utilisable par de nombreux salariés qui ne veulent plus se retrouver coincés dans les bouchons, et permettra de patienter jusqu’à la mise en service d’une liaison plus performante (métro, train ou tram).

A moyen terme, nous demandons à la région un véritable cadencement de cette ligne, avec un train toutes les 15 minutes, et la constitution d’un réseau Toulousain de trains urbains (type RER) , avec par exemple une liaison Castelnau d’Estrétefonds – Escalquens avec de nouvelles haltes aux Herbettes et à Malepère.

  • Direction régionale Midi-Pyrénées
    SNCF
  • Présidente région LRMP
    Carole Delga
Share

Pour un renforcement d’urgence du 79 !

Je tente en bus la liaison entre les arrêts Enac et Labège-INP. résultat : 40 minutes

En effet, arrivée au métro Ramonville avec le 27, il faut attendre encore 19 minutes le départ du 79.

Il ne faut donc pas s’étonner des embouteillages à Labège.

Et avant de prolonger la Ligne B, on peut commencer par mettre des bus fréquents et réguliers ! et notamment entre midi et deux.

En fait, c’est hyper bizarre : alors que le panneau d’affichage marquait encore 9 minutes, un bus est arrivé derrière celui qui était arrêté et tous les gens se sont précipités dedans…le chauffeur m’a répondu : « c’est moi qui suis en retard »…Bref, service incompréhensible….

Au retour, j’ai marché jusqu’à l’arrêt AFPA (pour éviter le passage du pont près de l’INP qui ralentit le bus) et j’ai pris le 79 dans l’autre sens, qui est dans les embouteillages du Palays. A Ramonville, j’ai attendu le bus 27 pendant 5 minutes. Au retour, 30 minutes car les correspondances ont été améliorées.

Le bus 79 de Ramonville à Labège est pris à 80% par des étudiants et des étrangers. Les salariés de Labège sont dans leurs voitures.

 

Share

[20minutes] Toulouse: La ligne B du métro sera bel et bien prolongée jusqu’à Labège

Un article d’Hélène Menal publié le 13/09/2017

  • C’est passé inaperçu au cœur de l’été mais le projet de prolongement de la ligne B du métro vers Labège a été approuvé par Tisséo.
  • Long de 2,7 kilomètres, il comprendra deux stations pour un coût de 180 millions d’euros.
  • Sa mise en service est prévue en 2024, comme pour la 3e ligne de métro.

Les automobilistes qui passent leur temps à s’énerver dans les bouchons de Labège peuvent désormais se consoler en se disant que la sortie du tunnel est doublement en vue.

D’abord parce que la 3e ligne de métro (TAE) passera dans le secteur, c’est gravé dans le marbre depuis le mois de juillet. Mais également parce que la ligne B du métro sera elle aussi prolongée jusqu’à Labège. En fait, les deux décisions des élus de Tisséo-Collectivités ont été prises en même temps.

Mais l’énorme dossier à 2,3 milliards d’euros a éclipsé le fameux prolongement (PLB) à 180 millions… celui qui a fait couler tant d’encre depuis dix ans, suscité tant de pétitions et de fâcheries politiques, notamment entre la Métropole et les communes du Sicoval. A l’aune de la TAE, il est devenu beaucoup plus consensuel. Et il a même été rebaptisé « Connexion ligne B » (CLB).

Deux stations de plus pour la ligne B

Pas de téléphérique donc pour traverser le Parc technologique du Canal comme le proposaient les élus toulousains. A l’horizon 2024, la ligne B ne fera plus terminus à Ramonville. Elle poursuivra sa route sur deux stations jusqu’à l ‘Institut national Polytechnique (INPT) et l’interconnexion avec la 3e ligne.

La CLB sera une infrastructure de 2,7 km de long, construite essentiellement en viaduc aérien et sur une seule voie. Elle ne sera empruntée que par une rame sur quatre de la ligne B et devrait transporter jusqu’à 14.000 passagers par jour.

Il y a une seule mauvaise nouvelle : les techniciens de Tisséo estiment que le chantier de la CLB nécessitera une « coupure estivale de plusieurs semaines de la ligne B ». Si vous avez détesté celle de la ligne A cet été, préparez-vous…

lire sur le site

Share

St Jory-Labège en TC : mission impossible

Je réside à St Jory et emprunte le train régulièrement pour aller à Labège où je travaille.
Je dis souvent que j’ai la chance de ne pas avoir de contraintes trop fortes : mes enfants sont de jeunes adultes et je n’ai pas besoin de les récupérer à l’école ou à la crèche, je travaille un jour par semaine en télétravail (et peux si problème de transport rester exceptionnellement travailler chez moi), car si ce n’était pas le cas je chercherai un emploi plus accessible en terme de transport.

Pour un parent qui a des contraintes horaires normales, il est tout simplement impossible de venir travailler à Labège en transport en commun de façon fiable (les bus sont régulièrement pris dans les bouchons et des trains sont régulièrement annulés ou retardés).
Car sur le papier, aller de St Jory à Labège c’est très rapide ; 9 mns de St Jory à Toulouse et 9 mns de Toulouse à Labège, sauf qu’il y a très peu de trains, et encore moins d’horaires où des correspondances sont possibles (trajet le plus court 38 mns ce qui n’est souvent pas plus long que venir en voiture. Le matin je n’ai qu’un train avec cette correspondance, départ 7h25 de St Jory pour arriver à 8:01 à Labège).

Il pourrait être intéressant de travailler sur 2 axes :
prévoir plus de trains entre Labège et Toulouse
travailler sur les correspondances (par exemple le soir le train de Labège arrive à Toulouse à l’heure où celui pour St Jory part, ce qui exclut de le prendre).
Et une idée supplémentaires : pourquoi ne pas installer des velib à la gare de Labège, cela éviterait que les usagers viennent avec leurs vélos, ce qui prend de la place dans les trains ?
Bien cordialement,
D.B.

Share

[La Tribune] Jean-Luc Moudenc donne son « feu vert politique » pour un métro Ramonville-Labège

Un article de Sophie Arutunian paru dans La Tribune le 25 juillet 2016 (photo Rémi Benoît)
Le président de Toulouse Métropole a présenté ce lundi 25 juillet le plan de financement de la 3e ligne de métro (TAE). Il a annoncé avoir donné son « feu vert politique » à un métro monorail (type Orlyval) entre Ramonville et Labège : pour lui, c’est un geste politique en direction du Sicoval, de la Région et du Département.

Depuis plusieurs mois c’était le point d’achoppement entre le Sicoval et Toulouse Métropole dans le dossier « transports » : la desserte par le métro du Parc Technologique de Ramonville. Pour rappel, le Sicoval souhaitait relier le terminus de la ligne B (Ramonville) à Labège (terminus de la future ligne TAE) par une ligne de métro, afin de desservir cette zone d’emplois. Jean-Luc Moudenc s’y opposait, assurant que la fréquentation de la ligne ne valait pas la peine d’investir autant d’argent (180 M€).

Share

[Côté Toulouse] Financement de la 3e ligne de métro à Toulouse : vers « un emprunt à un milliard d’euros »

Un article de David St-Sernin paru dans Actu Côté Toulouse le 18 juillet 2016 (photo Tisséo)

Gabriel Bouissou, conseiller municipal d’opposition à Labège s’est positionné contre la réalisation du prolongement de la ligne B (PLB) du métro à Labège depuis plusieurs années. Voix dissonante au sein du Sicoval, l’élu nous donne son regard sur les tractations qui ont lieu depuis plusieurs semaines entre Toulouse Métropole et le Sicoval.

Côté Toulouse : Quel regard portez vous sur le dossier du prolongement de la ligne B (PLB), véritable serpent de mer de notre agglomération depuis plus de 15 ans ?

Gabriel Bouissou : Mon analyse est technique et financière. Ce PLB ne peut être financé aujourd’hui. Si la ligne B était allée jusqu’à Labège dès sa création en 2007, il n’y aurait pas eu de problème mais ensuite, que cela soit économiquement ou “urbanistiquement” parlant, ce prolongement est devenu obsolète. Cela aurait été absurde de mettre 400 millions d’euros dans un métro qui n’aurait servi à rien, d’autant plus que sur les 400 millions, 300 étaient utilisés uniquement pour la portion du Parc Technologique du Canal…

lire la suite

Share

[actuCôtéToulouse] Ils lancent une pétition pour améliorer la desserte ferroviaire vers Labège

Un article de David St Sernin publié le 22/04/2016

En plein débat sur le projet de desserte en métro de Labège, une association voudrait déjà que l’on améliore la desserte ferroviaire depuis Toulouse. Elle lance une pétition.

Alors que les élus se crispent depuis plusieurs années sur la manière dont il faudra, un jour, desservir Labège en métro, les citoyens se mobilisent et proposent des alternatives pour améliorer la desserte du sud-est toulousain, cela sans attendre plusieurs années.

L’Association des Usagers des Transports de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs (AUTATE), qui s’est relancée il y a quelques mois, a lancé jeudi 21 avril une pétition « pour mettre en place une desserte ferroviaire efficace vers Labège en attendant le métro».

Pas de desserte en train de Labège depuis Toulouse entre 8 h 15 et 10 h 15…

lire la suite

Share