Linéo

1 heure 20 entre Tournefeuille et Blagnac

A l’aller, je viens de l’université du Mirail et je prends le métro puis aux arènes le Lineo 3 que je n’attends pas. Dans le bus, je demande au chauffeur l’arrêt de la mairie de tournefeuille, comme il ne sait pas (il vient de commencer sur cette ligne il y a une semaine), je regarde l’affichage dans le bus et je trouve le nom de l’arrêt « les chènes ». Je remarque que personne ne monte ou ne descend aux arrêts entre Toulouse et Tournefeuille. Le trajet dure 30 minutes. Je lui demande aussi à quelles heures il repasse dans l’autre sens, pour rentrer de ma soirée au cinéma UTOPIA. Il m’indique passer à 10 ou à 40 de chaque heure. Du coup, à 22h, je me dirige vers l’arrêt où j’arrive à 22h05. En fait, je vois sur le panneau d’affichage que c’est à 20 et 50. Tanpis, j’attends. J’arriverai chez moi, à blagnac à 23h20 : récit.

Le lineo 3 fut très rapide : 3 personnes étaient dans le bus à Tournefeuille et ils sont descendus comme moi aux Arènes. Le bus s’est arrêté à un seul arrêt sur tout son parcours. Au final, nous étions 5. J’ai dû attendre 20 minutes aux arènes et ensuite comme le tram est très lent, je ne suis arrivée à mon vélo garé place du relais qu’à 23h15. Du coup, j’ai trouvé dommage qu’il n’y ait pas une correspondance entre le Lineo 3 et le tramway vers l’hippodrome. Car quand je rate le T1 je dois attendre au moins 20 minutes pour le suivant : Donc parfois à 1 ou 2 minutes près, je perds beaucoup de temps. On peut aussi imaginer un bus qui prenne la rocade vers blagnac en correspondance avec le lineo 3 à la sortie de tournefeuille. Car au final, 1 heure 20 pour faire le trajet entre l’UTOPIA Tournefeuille et Blagnac, c’est rédhibitoire.

Share

Communiqué de presse sur le LINEO 3 : à l’ouest, rien de nouveau

On nous avait promis un tramway, puis un BHNS, et finalement on a eu un LINEO : la solution au rabais qui n’est pas à la hauteur du retard dans le développement des transports en commun dans l’ouest de l’agglomération.

Cette ligne remplace un bus existant (65) en améliorant sa fréquence, son amplitude et son temps de trajet, nous dit-on. Pour la fréquence et l’amplitude horaire, pas besoin de travaux. En revanche, on attendait que les 43 millions d’euros soient dépensés pour aménager des voies réservées aux bus. Finalement, à peine 25% du trajet en est pourvu, l’argent ayant essentiellement servi à refaire la voirie et les trottoirs.

De fait, nos premiers tests confirment que le gain en temps de trajet est trop faible pour espérer que les usagers basculent de manière significative de la voiture aux transports en commun. Les habitants de Tournefeuille et de Plaisance n’en seront que plus insatisfaits, car les embouteillages persisteront.

L’Association des Usagers des Transports de Toulouse et son Agglomération (AUTATE) demande un plan d’envergure pour rattraper le retard accumulé au fil des années : mise en voies réservées des bus actuels (63, 67 et 48), création d’une nouvelle ligne pour couvrir les zones blanches, revoir la définition de la ceinture sud pour lui faire traverser Tournefeuille et la prolonger vers Blagnac (création de lignes transversales plutôt que renforcement du schéma en étoile) et acter le prolongement d’une ligne de métro (A ou 3ème ligne) vers l’ouest.

Photo dans le bus lineo 3 pris dans le trafic automobile, 11 janvier 2019

Share

Avis sur la LINEO 9

J’ai pris la semaine dernière (25 novembre 2018) la L9. Pour une ancienne habitante de Croix Daurade que je suis, l’aménagement dans la montée vers l’Union qui permet de doubler toute la file de voitures ainsi que la priorité au franchissement du périph (améliorable tout de même) est aussi un élément très attractif qui doit contribuer au succès de la L9.

Mon « expérience » passager :

J’ai testé la L9 de bout en bout, d’abord en allant de Jeanne d’Arc au terminus de l’Union puis retour jusqu’à Empalot. Malheureusement c’était un lundi, jour creux.

Je viens du métro où les bus sont bien fléchés mais quand on sort on a du mal à voir l’arrêt qui est assez banal. Le panneau lumineux annonce une arrivée dans 3mn, en fait 5 mais pas grave.

Départ donc de Jeanne d’Arc à 16h50. Peu de circulation, le bus file vers le faubourg Bonnefoy. Pas de site propre, le bus mord souvent sur les voies de tourne à gauche, les voitures doublent le bus quand il est à l’arrêt. Quand il y a de la circulation, le bus doit se retrouver derrière pas mal de voitures alors que si les voitures étaient empêchées de doubler, il pourrait avoir la voie libre. Le bus va vite (trop vite?) dans le faubourg et à Croix Daurade alors qu’il n’y a pas d’aménagement.

On passe le périph sans problème ce jour là.  Le site propre dans la montée vers l’Union permet au bus de foncer carrément alors qu’avant c’était galère. Il prend sa priorité en sortant de la voie réservée. On arrive au terminus à 17h15. 25 mn depuis Jeanne d’Arc. Grand parking.

Retour vers le centre-ville à 17h20. Pas de site propre dans ce sens. Un aménagement qui donne la priorité dans le franchissement du périph, suffisant aux heures de pointe ??? j’en doute. Passage à Jeanne d’Arc à 17h50. 30 min depuis l’Union.

Je continue sur les boulevards, le bus est derrière d’autres bus sur la voie réservée. On attend parfois que le bus devant démarre. Une voiture Tisseo oblige à décrocher. Rue de Metz pas de souci, le bus tourne quai de Tounis puis prend le boulevard maréchal Juin. Là l’aménagement est difficilement compréhensible pour les voitures , la voie réservée s’arrête puis revient (j’y passe souvent, plein de voitures passent sur la voie réservée). Mais ce jour là ça passe bien et on arrive à la station de métro Empalot à 18h15. 25 min depuis Jeanne d’Arc.

Claudette

Share

L’offre de transport en commun au Faubourg Bonnefoy

Que pensez-vous de la LINEO 9 ?

Dès la première semaine de l’inauguration de la LINEO 9 avec Croix Daurade et L’Union, la LINEO 9 a été totalement remplie et même saturée aux heures de pointe. Il n’est plus possible de s’asseoir dans le bus au niveau du faubourg. Et ce n’est pas les aménagements qui poussent à prendre la LINEO 9, car quasiment rien n’a été aménagé au niveau du faubourg. ainsi, il faut toujours de 15 à 20 mn pour le traverser entre 8h et 9h en semaine.

Le succès tient bien à la réouverture avec un bus fréquent d’un axe naturel de communication de la métropole : la route d’Albi.

Car il faut rappeler qu’avec l’inauguration de la ligne A du métro, le faubourg Bonnefoy a été coupé de sa liaison bus régulière avec Croix Daurade, L’Union et Saint Jean qui constituent l’axe normal des échanges de proximité. Cela afin de remplir une ligne A de métro de trop forte capacité pour une ville comme Toulouse sans y rabattre artificiellement les lignes de bus, et cela au dépend des usagers éloignés du métro.

En conclusion, le succès de la LINEO 9 confirme ce que les associations toulousaines de défense des transports en commun défendent depuis les années 1980, ce qu’il faut ce sont des lignes de transports en commun fréquents et si possible prioritaires sur tous les axes principaux de la métropole, que cela soit en bus ou en tramway sur les axes majeurs. Avec la LINEO 9, il est évident que la route d’Albi depuis  Saint Jean nécessite à terme une ligne de tramway.

A cout terme, il est urgent d’aménager le faubourg Bonnefoy avec une voie de bus en site prioritaire en direction du centre ville. Pour que cet aménagement soit qualitatif pour les piétons et les vélos, cela nécessite de supprimer tous les stationnements sur le faubourg en prévoyant des trottoirs larges et en replantant des arbres et installant des bancs et espaces de livraison pour dynamiser commerce et activité.

Jean-Charles Valadier

habitant du faubourg Bonnefoy

Share

Bus en site propre vers Castanet

Je regrette qu’il n’y ait pas un bus en site propre sur la ligne directe Castanet – Ramonville, Auzeville et Ramonville ayant fait le bon choix. Ceci aurait pu devenir un Lineo 6 efficace (plutôt que le tracé dans le bas de Castanet). Les comités de quartier et la Coordination Circulation du Sud Est toulousain avaient fait toute une étude présentée en public, y compris à Tisseo à l’époque.

Article en 2015 : https://www.ladepeche.fr/article/2015/11/20/2220832-la-ccse-a-tenu-son-assemblee-generale.html

Share

Autre problème sur l’itinéraire de la Lineo 9

Les parents du collège Romain Rolland sur la commune de Saint Jean
sont très impactés par les bus Tisseo et leur nouveau circuit totalement inadapté au besoin des enfants et riverains. C’est le résultat de la refonte du cicuit de bus sur le Nord toulousain avec l’arrivée de Lineo 9.
Depuis la rentrée c’est la catastrophe : Les enfants ont un bus Tisseo au mieux toutes les 1/2 heures puis toutes les heures (ligne 68). La ligne 42 ne passe plus devant le collège. Les enfants prennent 3 bus pour aller au Lycée au lieu d’1 seul auparavant !

Cette association demande pendant une période de test de 3 mois :
– remettre l’arrêt du 43 devant le collège Romain Rolland et qu’il passe à des heures compatibles avec les horaires du collège
– augmenter la fréquence de passage du 68 à 15min heures pleines et 30 min heures creuses au lieu de 30 min heures creuses et 1h heure pleines.

Share

Avis sur la Lineo 9

Déjà on peut dire que cela facilite la vie des personnes de L’Union.

La différence avec le 39 est l’amplitude horaire, la fréquence, des bus de meilleure capacité, un temps de parcours amélioré avec les travaux effectués dans le bas de L’Union.

La différence avec le 38, des bus de meilleure capacité.

Mais, tant que les travaux ne seront pas réalisés sur le Faubourg Bonnefoy, il ne faut pas s’attendre à un meilleur temps de parcours sur l’ensemble de la ligne. (Sans compter le temps des travaux qui pèseront sur le temps de trajet)

Par contre le repositionnement des lignes 42, 43, ex 74 et ex 75 a quelques conséquences!

La ligne 42 assurant une liaison directe Toulouse Jeanne d’Arc – Clinique de l’Union est modifiée pour une desserte de la Clinique à partir de Borderouge. Elle ne circule pas le Dimanche.

La ligne 43 voit son parcours simplifié, elle ne desservira plus F. Mitterrand et le collège à St Jean. Elle circule le dimanche à raison d’un bus toute les 65 Mn, autant dire qu’ils seront loin d’être plein….

La ligne 75 disparait complètement ainsi que la ligne 74. Ces deux lignes sont remplacées par la ligne 68 qui reprend le trajet de 73 pour finir avec le trajet de la ligne 75 sur Rouffiac et Castelmaurou. Cela à des conséquences sur les déplacements des habitants de Rouffiac et Castelmaurou qui, outre la fréquence nouvelle de la ligne 68, mettront plus de temps à rejoindre le métro à Balma plutôt qu’à Borderouge. S’ils veulent se rendre à Borderouge ils devront prendre le 68, puis le 73.

Cela aura une conséquence plus importante pour les lycéens de Raymond Naves qui, par leurs horaires, n’utilisent pas le ramassage scolaire. Avant il prenait le 75, puis le 39. Maintenant, ils devront prendre le 68, qui zig-zag dans Rouffiac, descendre à l’arrêt F Mitterrand, aller à pied à l’arrêt mairie de Saint Jean du 73 (traversée à pied d’un axe de grande circulation et env. 10 Mn de marche à pied), puis prendre la L9 à l’Union Grande Halle. Il faut savoir que ce trajet, suivant le calculateur Tisséo, est supérieur à 50 Mn, alors que le parcours est de 15 à 20 Mn en voiture et 25 mn en vélo mais sur un axe où il n’y a pas d’aménagement pour les modes doux et qui se révèle dangereux.

En gardant le trajet de la ligne 75, il aurait peut être été facile de récupérer quelques clients, proches de laisser tomber leur voiture.

Sinon, il reste quelques réglages à réaliser pour la L9: supprimer les informations de correspondances avec le 38 dans les bus. Améliorer le cadencement, car il a été vu plusieurs L9 pas très loin les uns des autres dans un sens et des L9 qui étaient très espacés dans l’autre sens. Avec le GPS, cela pourrait se régler facilement.

Vivement son prolongement jusqu’à Castelmaurou. J’ai l’espoir que, coupler avec la station Bonnefoy de la 3é ligne de métro, si elle se réalise, les habitants de cette zone géographique deviendront des usagers de la L9, la circulation automobile diminuera et que l’on puisse aménager un couloir cyclable sur cet axe.

Share

retour sur la lineo 2

Bonjour, Je suis un utilisateur régulier de la Linéo 2, plutôt pour le loisirs et je suis très satisfait qu’on puisse enfin aller ou rentrer de Toulouse le soir tard. L’extension des horaires est en effet le gros point positif de cette mise en place. Hélas, c’est un succès en demi teinte : le bus s’acharne à passer dans St Martin, en faisant des détours et sans être en site propre, avec relativement peu de personnes qui montent ou descendent. C’est donc à mon sens un faux Linéo : une simple amélioration de la ligne 64, à peu de frais en terme d’infrastructures. Je regrette vivement que la connexion avec le 63 ne soit pas amélioré et surtout que cette dernière ligne ne soit pas disponibles les soirs et week-end ce qui permettrait de retourner à Colomiers aussi bien depuis Arènes que Compans. Il y a encore du travail.

Share

Prolonger la rocade vers la cité de l’espace

Au sujet du nouvel échangeur autoroutier au niveau de la Cité de l’Espace, l’AUTATE (avec 2P2R et comité de quartier Hers) ont écrit au Conseil régional, c’est la mairie qui répond : « mais non, la rocade Jonction Est ne va pas accroitre les bouchons et la pollution automobile, puisque la LINEO 1 va aller à Entiore et que les pistes cyclables seront renforcées ».

Il se peut que cela ne suffise pas.

Share