Category Archives: PDU 2025-30

Le VRAI-FAUX de l’interview du Pdt SMTCTisséo

Le point de vue de l’Antenne Ouest de l’AUTATE sur l’entretien de la Dépêche du midi avec M. Jean-Michel Lattes, Président du SMTC Tisséo, paru le 18/09/2017

DM : Où en sont les alternatives à la 3e ligne, tracé plus central ou étoile ferroviaire? -JML : Le débat sur le tracé ( au nord ou plus au centre) n’apparaît pas dans les débats publics auxquels j’ai participé. Le Conseil scientifique n’a pas encore rendu ses conclusions sur cette question. Sur l’alternative ferroviaire , le Conseil a confirmé l’orientation donnée par SNCF : une telle alternative, pour être efficace, coûterait bien plus cher (que la 3e ligne) et prendrait un temps considérable. Le réseau fer toulousain est limité et vieux.

FAUX : le vrai projet n’a pas été chiffré. Sur la base des travaux en cours dans les agglomérations européennes, l’AUTATE proposait une modernisation des postes de commandement qui permettrait de supporter 4 trains métropolitains par heure sur chacune des branches de l’étoile ferroviaire.

DM : Vous n’y croyez pas? JML : Le train est complémentaire. Un bus Linéo 2 vers Colomiers transporte 10 000 voyageurs/jour contre 7000 pour la ligne C de train (Colomiers-Arènes). Nous avons créé cinq points d’intermodalité avec le fer sur la 3e ligne. Avec les Linéo, cela nous appartient en propre, avec le train on dépend d’orientations nationales.

FAUX On ne peut comparer Linéo 2 et Ligne C en termes de fréquences et d’amplitudes horaires, qui sont bien supérieures sur Lineo que sur ligne C (c’était l’objet de notre pétition sur la ligne C …). Les 7000 passagers/jour de la ligne C pourrait être largement augmentés. N’oublions pas de plus que les rames sont hyper chargées actuellement – certains ne peuvent pas entrer dans le train ….

DM : Ne craignez-vous pas que les Linéo soient englués dans le trafic global et perdent de leur efficacité? -JML : On nous disait cela pour la ligne 1 place Dupuy, or la fréquentation est passée de 16000 voyageurs/jour avec l’ancienne ligne à 20 000 aujourd’hui. La priorité des bus aux feux, avec des couloirs réservés à proximité, permet de rendre les Linéo performants.

FAUX : pas de voie propre aux endroits embouteillés, et les priorités aux feux (et rond-point) sont très rares. Il est très facile de constater que les Lineo sont dans les bouchons comme les bus qu’ils remplacent à grand frais pour un seul vrai gain – l’amplitude – qui aurait pu être fait sans travaux

DM : Vous tablez sur l’usage de plusieurs modes de transport ? -JML : La 3e ligne ne va pas régler tous les problèmes à elle toute seule. L’avenir des mobilités passe par de multiples solutions, comme le covoiturage et le site qu’a développé Tisséo, avec 40 nouveaux spots de covoiturage (lieux où les gens peuvent garer leurs voitures pour faire du covoiturage) créés par an, ou les plans de déplacement entreprise (PDE).

VRAI-FAUX : « La 3e ligne ne va pas régler tous les problèmes à elle toute seule. » On est bien d’accord, mais ce ne sont ni le covoiturage ni les PDE d’entreprise qui vont les régler non plus !

DM : Pour l’usage de la voiture, le but est toujours d’en réduire la part, excessive dans les déplacements de notre agglo ? -JML : Oui, mais le plan Mobilités prévoit un volet routier. On travaille à Toulouse Métropole, sur l’axe Saint-Jory/Parc des Expos/ Blagnac avec prolongement via la Voie du canal Saint-Martory ou le boulevard Eisenhower. Un contournement Ouest qui fait partie des orientations du plan Mobilités, mais pas de la compétence Tisséo.

BIZARRE : un volet voiture ? L’objectif principal d’un PDU n’est-il pas de réduire l’utilisation de la voiture ?

DM : D’où l’intérêt d’une autorité intégrant les autres acteurs? JML : Elle existe depuis juillet 2016, c’est le conseil des exécutifs qui réunit tous les trimestres Région, Département, Etat, intercommunautés et SNCF, qui a contribué à définir le financement de la 3e ligne.

Si cette autorité existe, elle est bien inefficace …

Conclusion : voilà à quoi les autorités engagent les usagers et usagères pour 20 ans, voire plus ! C’est désespérant !

Share

Débat sur les transports en commun à l’occasion enquête publique

Enquête Publique du lundi 4 septembre 2017 au mardi 10 octobre 2017 :

Le Projet Mobilités 2030 de SMTC-TISSEO

Débattre pour mieux donner son avis

      • sur l’organisation des Transports en Commun dans l’agglomération vendredi 15 septembre à partir de 20h, salle du Sénéchal à Toulouse

      • sur le développement des modes actifs : vélo, marche à pied… lundi 18 septembre à partir de 20h, salle du Sénéchal à Toulouse
Une enquête publique est lancée du 4 septembre au 10 octobre 2017 par le SMTC-TISSEO sur une nouvelle version du Plan de Déplacement Urbain (PDU) de l'agglomération, dit Projet Mobilités 2020-2025-2030. 

Ce projet réoriente la version précédente du PDU en y inscrivant la troisième ligne de métro au détriment des projets de réseau de bus et tramway en site propre. En perspective d'ici 2030, ce nouveau Plan de Déplacement de l'agglomération toulousaine ne propose pas d'amélioration de l'usage des modes actifs (vélo, marche).

Les associations d’usagers veulent profiter de la Semaine européenne de la mobilité 2017 (du 16 au 22 septembre) pour amplifier les débats de l’enquête publique sur le plan Mobilité 2020-2030, et demander une amélioration rapide des déplacements dans l’agglomération en favorisant l’usage de la marche à pied, du vélo et des transports en commun.

Rappel du contexte

Suite à la saisie par les associations de la Commission Nationale du Débat Public, un grand débat public a été organisé de juin à décembre 2016 sur l’opportunité du projet de troisième ligne de métro sur un arc Nord et Est en périphérie de la ville de Toulouse et pour 2,2 milliards €.

Les associations d’usagers ont fait valoir l’urgence d’étendre le réseau de transport en commun sur toute l’agglomération en alliant train, métro, tramway, bus en sites propres et vélo pour fluidifier les transports, en particulier pour desservir les zones d’emploi et de résidence au-delà de la rocade. Elles ont montré que le développement d’infrastructures de transports en commun de surface facilite la réalisation d’aménagements en faveur de l’usage du vélo et des piétons sur tout le territoire, tels les ateliers vélo ou le réseau express vélo d’agglomération.

Rappelons qu’un PDU a pour objectif règlementaire la réduction du trafic automobile. Or, le plan mis en enquête public induit au contraire une augmentation du nombre de voitures.

Les points forts de l’enquête publique

Le financement

Le bilan présenté en fin du débat public sur la troisième ligne de métro a montré la difficulté des participants à réaliser l’enjeu financier de plus de 2 milliards d’euros du métro. Or du point de vue mobilité, la question majeure est celle des investissements nécessaires pour mettre en place un réseau de bus, train, vélo et tramway pour desservir toute l’agglomération. Ils seraient fortement réduits en cas de financement de la troisième ligne de métro.

La baisse de la pollution et le partage de l’espace public

L’enjeu du développement du réseau de bus, tramway, vélo, espaces piétons est celui du partage de l’espace public afin de valoriser la vie urbaine, et de réduction des émissions des gaz à effet de serre. Il s’agit de modifier les mentalités pour favoriser la coopération, le civisme, et ancrer la conviction que la pollution est l’affaire de tous. Or l’agglomération toulousaine est la grande ville de France qui a la plus grande part de déplacement automobile de par l’insuffisante capacité de son réseau de transport en commun. La troisième ligne de métro est loin d’être suffisante pour inverser cette tendance.

Concernant les modes actifs, le plan ne propose rien de concret. Il revoit même à la baisse les objectifs de la part des déplacements à vélo (3 à 5 % en 2030 contre 8 % dans le PDU actuel à horizon 2020) !

Le réseau ferroviaire d’agglomération

Le trafic automobile de banlieue constitue plus de la moitié des déplacements avec des embouteillages récurrents des voies rapides. Pour y remédier, il faut développer l’étoile ferroviaire de Toulouse en un système de trains à l’échelle métropolitaine de type RER Toulousain avec des fréquences de 30 minutes ou au ¼ d’heure en heures de pointe. Le réseau ferroviaire doit être étroitement connecté aux transports en commun et aux aménagements vélos. Or l’endettement qu’imposerait la troisième ligne de métro repousserait une telle perspective bien après 2030.

A l’invitation des associations :

2P2R (2 Pieds 2 Roues),

ATMP (Amis de la Terre de Midi-Pyrénées),

AUTATE ( Association des Usagers des Transports publics de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs),

Vélorution (association d’usagers cyclistes et atelier-vélo )

Share

Avis des Personnes Publiques Associées sur PDU

Résultats des consultations des Personnes Publiques Associées (PPA = Organismes, associations, collectivités locales dont l’avis doit être consulté pour tout investissement urbain de grande ampleur/code de l’urbanisme) :

Avis des PPA sur le PDU  (cliquer pour imprimer le document)

1/Avis des communes

Tournefeuille (avis tardif): avis favorable pour ne pas impacter les projets en cours qui se révèlent urgents tout en l’assortissant aux réserves suivantes.
Bilan :
Avis défavorable : Fonsorbes, 23 avis favorables (avec quelques réserves)

2/Avis des intercommunalités

Commentaire :
Avis réservé : les CODEV
9 avis favorables ou contributifs

3/Avis des associations

Commentaire :
FNE : avis avec remarques
2P2R : avis défavorable
CIAH : avis défavorable

Share

les bus Linéo en site propre

Réponse SMTC Tisséo  le 13/03/2017 à

notre courrier du 6/02/2017 sur Lineo 3

Nous en concluons qu’il n’existe toujours pas de volonté d’améliorer le tracé en augmentant la partie en site propre.
Seule info sur le temps de trajet : le gain sera de 4-5 minutes par rapport à la durée de trajet en heure de pointe et pas de gain en heure creuse.
Donc pas d’espoir de réduire les bouchons avec un report modal.

Rappel de notre communiqué de février :

NON AUX LINEO-PIPEAU :

A toutes les réunions sur les nouvelles lignes de bus Linéo, nous demandons des investissements supplémentaires afin qu’ils soient mis entièrement en site propre.

Leurs temps de parcours doivent ainsi être significativement plus courts que les bus précédents (cas du bus 65 repris par la Linéo 3).

Sinon le report modal de la voiture au transport en commun ne se fera pas et les embouteillages continueront.

 

Share