Tag Archives: RER

Focus groupe usagers : compte-rendu

Compte-rendu Focus Group des usagers du train 5/12/2016 organisé conjointement par l’AUTATE et la CNDP

Dans cette réunion des usagers du train, sont réunis des usagers des lignes Tlse-Colomiers, St Martin du Touch, Castelnau d’Estretefonds et des associations de quartiers. Dont :

– Denis Brun (association des usagers train Lacourtensourt; maire adjoint Castelnau d’Estretefonds « urbanisme, développement durable, transports »)

– Pierre Bailles (comité quartier Arènes-St Cyprien, urbaniste)

– Bernard Sellier (2P2R)

– J.Bernard X (Arènes-Colomiers)
– Michel Gauthier (usager Matabiau-Colomiers)

– Jonathan Goetz, Etudiant en géographie

– Mr Brosse (usager St Martin du Touch)

– Pascale Dufour (usagère du POLT ; collectif pour la réouverture guichet SNCF aux Arènes)

– Guillaume Drijard (UCQ)

– Benoît, Jean-Charles, Elisabeth pour l’AUTATE

– Nathalie Durand, Christian Leikine pour la CNDP

Deux directions émergent dans la réflexion :

  • 1/ne pas réaliser la TAE mais un projet alternatif
  • 2/si la TAE se réalise, comment la connecter, quels choix faire en priorité ?

Débat : les notes prises reflètent des moments de discussion qui peuvent être parfois contradictoires. Un Live Tweet a été fait durant l’échange et des personnes ont réagi à ces échanges via Twitter.

  1. La TAE (« Toulouse Aérospace Express »= 3ème ligne de métro)
  • Pas de projet TAE possible sans mise à niveau de l’étoile ferroviaire.
  • Dans la ligne TAE, la partie Sud pose problème car elle double la ligne B et le train.
  • Le Nord se justifie + : le nord de l’agglomération toulousaine est asphyxié, c’est le parent pauvre de l’étoile ferroviaire. Les AFNT doivent se faire (Aménagements Ferroviaires du Nord de Toulouse).

Échange sur Twitter : rocade sud et ouest: 135000 véhicules par jour, c’est le plus fort nombre de véhicules sur la rocade =donc un tracé Colomiers-Portet-Labège


=> défauts principaux de la TAE = manque de connexions avec les nœuds structurels existants

  1. l’Ouest
  • La Zone aéroportuaire ouest est servie uniquement par le Transport à la Demande (TAD) que personne ne prend. Aucun transport en commun, et la TAE ne va pas résoudre cela.

=> échange par Twitter : il faudrait un tramway Colomiers Cornebarrieu terminus T1 Fenouillet et prolonge T2 vers terminal T1 (et vers Matabiau)

  1. Développement de l’étoile ferroviaire et autorités organisatrices
  • Dans notre débat, sur la question du RER, il y a des personnes favorables à l’idée de pousser la région à prendre en charge les RER ; d’autres personnes pensent que le SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun = Tisséo) pourrait gérer tous les transports de l’agglomération.
  • On parle aussi d’une AOM (Autorité Organisatrice de la mobilité).
  • Options proposées :
  • le SMTC gérerait les cadencements et les haltes, la région Occitanie gérerait les gares.
  • Option d’un cadencement à l’extérieur et TAE fait le reste. Est-ce intéressant par rapport à l’étoile ferroviaire ? Il faut une étude comparative.

Échange sur Twitter : -prolongement et doublement capacitaire ligne B, et création d’un Réseau Express Métropolitain. Une Lineo doit être créée puis transformée en tram : Balma Malepère Ramonville. 

  1. L’étoile ferroviaire
    – On conseille à notre association de faire un crowdfunding (financement participatif) pour faire expertiser le contre-projet de l’étoile ferroviaire- On n’a pas de comparatif. Si la TAE avance, la SNCF va retirer « ses billes » sur la rénovation Colomiers-Toulouse et le financement sera gelé pour les 1,8 km de voie à doubler.
  1. Urbanisme-transports- On met « la charrue avant les bœufs », c’est-dire la TAE avant la vision globale de l’agglomération.- CPDP (Commission Particulière du Débat Public) : Le maître d’ouvrage dit que TAE est 1 projet d’aménagement urbain pour contenir l’étalement urbain, redensifier le centre- Un discours de densification émerge. Avant on parlait des zones d’emplois.

    -Grâce au débat, il apparaît que ce projet TAE soulève des questions d’ urbanisme

    – Le maître d’ouvrage parle de 490 hectares à densifier le long du tracé de la TAE mais on ne sait pas où ils sont. Il y a déjà des zones très denses le long du tracé.

Échange sur Twitter :« Alors que Malepère va sortir de terre avec ses 15 000 hbts ! OUI au PLB et à un nouveau Borderouge à Malepere !

-La Vache déjà densifiée, densification Côte Pavée?

Échange sur Twitter : je n’y crois pas, enfin légère mais pas suffisante.
Ah! La Vache!  pas assez de place pour faire des parkings relais conséquents sinon trop loin des lignes.

Densifier sur du dense? Voirie ? Écoles?

  • Il y a déjà une vingtaine de ZAC (Zone d’aménagement concerté) à Toulouse

– Les communes ont des objectifs de production de logement (25% de logement sociaux). Il faudrait d’abord avoir un débat d’urbanisme

– Le BUN (Boulevard Urbain Nord) était un projet vendu comme urbanisation. On aura alors une densité sans les transports

– On est en train de faire un projet pour les futurs habitants qui résout pas pour le présent

– 15000 personnes/an de plus sur agglo c’est juste une hypothèse.

– Si on met toutes les billes dans TAE il n’y aura plus d’argent pour la ceinture sud

– Le développement de l’étoile ferroviaire permettrait le développement des villes proches et non le « trou noir » (qui absorbe tout) de l’agglo toulousaine.

– On parle de la guerre des communautés d’agglo, parfois même quand c’est la même couleur politique

Échange sur Twitter : on se demande pourquoi il y a tant d’abstention!


-On veut densifier. Les nouveaux habitants seront-ils d’accord? Le rêve du pavillon, du jardin font que les nouveaux ont peut-être envie de s’installer dans des villes secondaires => favoriser le train.

-les petites villes se battent pas pour accueillir une population mais pour les nouveaux équipements publics, il n’y a plus d’argent.

 

Share

[La Dépêche] Quand le RER refait surface

Un article de Philippe Emery publié le 17/10/2016 (carte La Dépêche)

L’association d’usagers des transports Autate a déposé une contribution au débat sur le projet de 3e ligne de métro, proposant la création d’un réseau de RER toulousain à la place de la 3e ligne.

L’avantage avec le débat public sur le projet de troisième ligne, lancé en septembre par la Commission nationale du débat public (CNDP), c’est qu’il rebat les cartes des projets en la matière.

La commission locale présidée par Jacques Archimbaud a ouvert la boîte de Pandore des transports, divers spécialistes, associations ou mouvement expriment leurs positions et leurs propositions sur les projets pour l’agglomération.

lire la suite sur le site de la Dépêche

Share

répondre au questionnaire région LRMP auprès des usagers du train (Etats généraux du rail)

Bonjour à tous,

Que vous soyez utilisateur régulier, occasionnel ou même non utilisateur du train, il est important de répondre à ce questionnaire quelques soient toutes ses insuffisances.

http://www.regionlrmp.fr/rail  : cliquez sur Répondre au questionnaire en ligne

Surtout ! Ne répondez, ne cliquez pas sur « Jamais » aux quatre propositions de la première page, car vous seriez redirigés directement sur les questions de la LGV et toute la partie sur les TER, les Intercités de jour et de nuit, le fret, etc. serait zappée, mais affirmez a minima que vous prenez, même rarement, le train.

Ce questionnaire a pour but de trancher en terme de priorité entre les deux LGV (Montpellier-Perpignan, Bordeaux-Toulouse-Dax + les 6 gares TGV pour un cout de 14 milliards d’€) et la redynamisation du réseau ferré régional.

Répondre que vous voulez la très grande vitesse aidera l’exécutif de la région LRMP à donner la priorité aux LGV au détriment du réseau ferré régional et urbain (tramways, tramway express régional …) en l’état actuel de la capacité « contraintes » de financement par les pouvoirs publics des réseaux de transport public.

Le questionnaire se termine par : Avez-vous d’autres suggestions ou remarques sur le transport par train et par autocar dans la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées ?

N’hésitez pas dans ce cadre à développer les besoins en transports ferroviaires du quotidien dans la région toulousaine.

Par exemple :
– RER au 1/4 d’heure autour de Toulouse
– TER fréquents, confortables et à prix raisonnable pour relier les autres villes de la région.
– Connexion au réseau tisseo
– tarification unique.
– …

Les territoires ont besoin d’un réseau ferroviaire largement maillé et non d’un réseau noyau structuré par des LGV peu fréquentées

Share

[actuCôtéToulouse] Ils lancent une pétition pour améliorer la desserte ferroviaire vers Labège

Un article de David St Sernin publié le 22/04/2016

En plein débat sur le projet de desserte en métro de Labège, une association voudrait déjà que l’on améliore la desserte ferroviaire depuis Toulouse. Elle lance une pétition.

Alors que les élus se crispent depuis plusieurs années sur la manière dont il faudra, un jour, desservir Labège en métro, les citoyens se mobilisent et proposent des alternatives pour améliorer la desserte du sud-est toulousain, cela sans attendre plusieurs années.

L’Association des Usagers des Transports de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs (AUTATE), qui s’est relancée il y a quelques mois, a lancé jeudi 21 avril une pétition « pour mettre en place une desserte ferroviaire efficace vers Labège en attendant le métro».

Pas de desserte en train de Labège depuis Toulouse entre 8 h 15 et 10 h 15…

lire la suite

Share

[La Dépêche] «Une halte sinon gare !» le collectif bientôt en action

Un article de Laurence Desmoulin publié le 04/04/2016

Depuis des années, Lespinasse demande la mise en place d’une halte ferroviaire, mais sans succès. Après deux manifestations de grande ampleur et près d’un millier de signatures, la mairie et maintenant un collectif de citoyen se mobilisent pour que Lespinasse ne soit pas la seule ville traversée par le TER, sans arrêt prévu !

Des Lespinassois, qui ne veulent pas regarder les trains passer ou être isolés de la métropole toulousaine souhaitent agir pour que leur ville puisse profiter d’une halte ferroviaire. Le collectif citoyen «Lespinasse, une halte sinon gare !» a tenu sa première réunion officielle le jeudi 24 mars à 18 h 30, à l’hôtel de ville. Le maire est venu à leur rencontre pour les féliciter de leur démarche citoyenne en faveur de Lespinasse.

lire la suite

Share