Category Archives: Pétitions

Pour une liaison ferroviaire efficace entre Toulouse et Labège innopole !

La desserte en transports en commun de la zone de Labège a été récemment le théâtre de nombreuses propositions qui se sont toutes focalisées sur le métro.

Desservir Labège en métro est présenté comme une solution très efficace, avec une fréquence élevée et une large amplitude horaire, mais cette liaison ne sera pas réalisée avant au moins 8 ans.

En attendant, il existe déjà une desserte efficace et rapide en transports en commun depuis le centre-ville de Toulouse : la ligne de TER Toulouse/Castenaudary. Globalement ponctuelle, celle-ci est d’une rapidité incomparable avec une liaison Toulouse Matabiau / Labège Innopole en seulement 10 minutes, avec en plus la possibilité d’emporter son vélo à bord !

Empruntée déjà aujourd’hui par de nombreux salariés, cette liaison souffre d’un défaut majeur : aucun TER ne circule entre 8h15 et 10h15 dans le sens Toulouse -> Labège ! Celles et ceux qui désirent utiliser le train sont donc obligés de partir tôt, excluant de fait de nombreuses personnes qui ne peuvent ou veulent pas partir à ces horaires. La ligne est pourtant déjà cadencée le soir avec un train toutes les 30 minutes entre 17h30 et 19h30 dans le sens Labège -> Toulouse.

Nous demandons donc à la SNCF et à la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées d’augmenter la fréquence de la ligne Toulouse/Labège Innopole en ajoutant 2 trains le matin dans le sens Toulouse -> Labège Innopole, avec un départ à 8h45 et un autre à 9h15.

De cette manière, la desserte de Labège sera bien plus efficace immédiatement, utilisable par de nombreux salariés qui ne veulent plus se retrouver coincés dans les bouchons, et permettra de patienter jusqu’à la mise en service d’une liaison plus performante (métro, train ou tram).

A moyen terme, nous demandons à la région un véritable cadencement de cette ligne, avec un train toutes les 15 minutes, et la constitution d’un réseau Toulousain de trains urbains (type RER) , avec par exemple une liaison Castelnau d’Estrétefonds – Escalquens avec de nouvelles haltes aux Herbettes et à Malepère.

  • Direction régionale Midi-Pyrénées
    SNCF
  • Présidente région LRMP
    Carole Delga
Share

Préservez les transports Tisséo du Nord-Est Toulousain !

Pétition en ligne

Dans le cadre de la création de la ligne de BUS Rapide Linéo 9, Tisséo a choisi de supprimer la ligne 75 dès l’automne 2018.

La compensation avec la prolongation de la ligne 74 n’est pas satisfaisante. La ligne 74 met plus de 30 minutes pour rejoindre Balma-Gramont lors des pics de circulation.  Les lycéens devront changer deux fois, la ligne 73 sera encore plus saturée qu’elle ne l’est déjà. Si on ajoute la fin de la desserte du collège par le 43, aller en bus Tisséo au Collège Romain Rolland ou au Lycée Raymond Naves relèvera du parcours du combattant.

Des temps de transports rallongés qui risquent de pousser les habitants à utiliser encore plus leur véhicule personnel, donc saturer les axes routiers et accentuer la pollution. La qualité de vie de tous les usagers va être fortement dégradée et notamment celle de nos enfants, ce qui aura probablement un impact sur l’apprentissage scolaire. Dans le cas où le service ne répondrait plus à la demande, le recours aux deux-roues motorisés par les adolescents serait un risque majeur compte tenu de la dangerosité connue de la RD888.

Pour la sécurité et le bien-être de nos enfants et des habitants du Nord-Est Toulousain, demandons ensemble le maintien d’un service Tisséo de qualité desservant correctement les établissements scolaires du secteur (Collège Romain Rolland et Lycée Raymond Naves).

 Cette pétition sera remise à:

  • Mr Lattes Président du SMTC
Share

Pétition des habitants de Quint village sur la suppression des 5 arrêts du TAD 106 à Quint

Qui sommes-nous ?

Des habitants de Quint village, usagers ou parents d’usagers du TAD 106.

Quel est l’objet de cette pétition (cliquer)?

Demander le rétablissement d’arrêt(s) du TAD 106 à Quint.

Le service de ligne 106 du Transport A la Demande est désormais insuffisant sur Quint. L’unique arrêt maintenu pour desservir tout le quartier (environ 140 foyers) est l’arrêt « Olivier » à 2,5 km du foyer le plus éloigné de Quint (Genièvre, route de Castres). Le transit piétonnier vers l’arrêt Olivier ne comporte ni éclairage ni trottoir, et s’avère donc dangereux.

Résultats : 19 foyers ont répondu à la pétition et à l’enquête de besoins

Historique

Depuis le 3 mai 2004 et la modification de la ligne 77 (limitée désormais à La Ginestière) qui desservait auparavant Quint (au niveau de l’arrêt Quint Levade sur la route de Castres) et Drémil-Lafage, notre quartier était desservi par le TAD 106 au moyen de 6 arrêts (Garabet, Eglise de Quint, Levade, Quint Rosiers, Olivier et Les Prés de Quint). Le 5 décembre 2016, Tisséo a informé M. le Maire de Quint Fonsegrives de son intention de supprimer 5 des 6 arrêts du TAD 106 à Quint (entre autres suppressions sur la ligne 106 et d’autres lignes). La suppression a été rendue effective le 4/9/2017.

Pourtant, le TAD 106 donne satisfaction à ses usagers (source Wikipédia) :

  • une enquête réalisée en 2005 par Tisséo a noté un taux de satisfaction général de 97 % ;
  • une enquête réalisée en 2006 par le CETE a relevé un taux de satisfaction de 89 à 97 % selon les questions et a démontré que 42 % des clients du TAD ont été détournés de la voiture individuelle.

Pourquoi la suppression de ces arrêts ?

Les raisons invoquées par TISSEO sont : la faible fréquentation et les conditions de sécurité et d’acheminement insuffisantes.

Pourtant, l’enquête révèle en moyenne 1 réservation par jour à Quint Rosiers et 2 réservations par jour à Les Prés de Quint. Ces chiffres révèlent une fréquentation tout à fait satisfaisante. Ailleurs sur la ligne, plusieurs arrêts n’enregistrent aucune réservation et sont pourtant maintenus.

Quant à la sécurité, si certains arrêts (Levade et Garabet) étaient manifestement dangereux, ce dont personne ne semblait s’être ému jusqu’ici, les autres ne présentent pas de dangerosité particulière (vitesse limitée à 30 km/h) et auraient pu être aménagés.

L’absence de trottoirs semble avoir été un facteur décisif, ce qui exclurait d’office tout notre quartier. Pourtant, sur la commune de Balma et sur la même ligne (route de Lasbordes), certains arrêts ont été maintenus dans des conditions de sécurité encore moins favorables, sans trottoir ni abribus, sur une portion limitée à 70 ou 90 km/h : « route de Flourens« , « Mauressac » et « Rome » !

Pourtant, en maintenant un seul arrêt à Olivier, Tisséo impose aux utilisateurs piétons une marche de 1 à 2,5 km sans trottoir ni éclairage, ce qui augmente largement les risques d’accident lors de l’acheminement de l’usager vers l’arrêt.

Ne faisons-nous pas partie de la commune de Quint Fonsegrives et du Grand Toulouse ?

Le constat de la situation

5 arrêts de TAD 106 ont été supprimés le 2 septembre 2017 sur le quartier de QUINT, sans aucun préavis ni aucune concertation, sans parler d’une simple communication, et surtout sans aucune alternative. Cela constitue une diminution brutale des services collectifs (transports en commun) sans diminution de nos impôts locaux, et nous avons constaté chez tous les usagers, réguliers ou occasionnels, une grande colère.

La perte du TAD pénalise particulièrement les jeunes, les personnes en situation de handicap et les personnes âgées : quid de votre mission de service public à l’endroit de ces citoyens ?

La diminution du service de transports va à l’encontre de la politique menée par le Grand Toulouse sur la qualité de l’air (vignettes CRIT’AIR) et le désengorgement des parkings du métro Balma-Gramont, comme de la ville de Toulouse.

Il faut savoir que suite à la loi ALUR, le quartier de QUINT se densifie, ce qui a d’ailleurs engendré des travaux sur le réseau d’eau potable. De nombreux terrains ont été fractionnés et certaines maisons sont déjà en construction ou habitées. La demande de fréquentation sera donc en évidente augmentation, mais elle sera liée à la fiabilité et à la sécurité du service.

Car on nous parle de sécurité. Mais quelle sécurité est apportée aux usagers du TAD qui doivent parcourir jusqu’à 2,5 km sans trottoirs ni éclairage pour accéder ou revenir d’un arrêt ? Quelle sécurité est apportée aux usagers du TAD qui se retrouvent assis et non attachés ou debout pendant un trajet en campagne, à des allures risquant à tout moment un accident ? Quelle sécurité est assurée lorsque pour des raisons pratiques, le conducteur du TAD dépose les passagers en dehors des arrêts prévus, comme sur le rondpoint Olivier à Quint ? Quelle sécurité pour les accompagnants qui sont obligés de venir chercher un usager et n’ont aucun moyen de stationner sans danger à proximité de l’arrêt Olivier ?

Une avancée encourageante mais insuffisante

Nous soutenons les démarches entreprises par une famille qui utilise quotidiennement le TAD 106 (15 chemin des Rosiers, Quint). Nous constatons que la réponse apportée (remise en service probatoire à partir du 6 janvier 2018 de l’arrêt Quint Eglise), constitue une première avancée de la part de TISSEO. Il conviendra d’accompagner cette remise en service par une communication appropriée auprès des usagers.

Mais cela est insuffisant pour couvrir le quartier étendu de Quint. Nous demandons qu’un arrêt supplémentaire soit installé dans l’impasse des Rosiers : de nombreuses maisons sont implantées dans l’impasse et à proximité immédiate, avec de jeunes enfants ou des adolescents ; l’impasse permet de faire demi-tour et aux accompagnants de stationner ; la vitesse de circulation est basse ; l’implantation Quint Impasse Rosiers permet de desservir le haut du quartier de Quint Rosiers, le bas étant desservi par Quint Eglise.

Nous, usagers ou parents d’usagers ou encore employeurs d’usagers du TAD 106, demandons davantage d’information, plus de concertation et une réponse appropriée à nos besoins de transport en commun.

Nous sommes à votre disposition pour une réunion de concertation organisée à Quint-Fonsegrives.

Pétition adressée à :
Jean-Michel LATTES, Président du SMTC-TISSEO, vice-président de Toulouse Métropole

Bernard SOLERA, maire de QUINT FONSEGRIVES

Jean-Luc MOUDENC, président de Toulouse Métropole

Groupe des élus écologistes de Toulouse Métropole

Groupe Métropole Citoyenne de Toulouse Métropole

Groupe Métropole d’avenir de Toulouse Métropole

Jean-Baptiste de SCORAILLE, Conseiller Départemental du Canton de Toulouse 10

Mme Corinne VIGNON, députée LRM 3ème circonscription

Share

ASSEZ DE SUPPRESSIONS DE GUICHETS SUR TOULOUSE MATABIAU

Pétition

La Direction SNCF a pour projet la fermeture de l’une des deux salles des guichets SNCF de Toulouse Matabiau.

Pour rappel. L’année 2015 a vu la suppression de 6 à 7 postes de vente à Matabiau. Cette année là, également, fermeture du Service Logistique et reclassement de 3 agents.

Précédemment. Fermeture des Boutiques SNCF sur Toulouse. Seule le boutique métro Jean Jaurès est conservée.

Cette fermeture va supprimer 7 guichets et combien de vendeurs seront concernés?

Les cheminotes et cheminots des chantiers Vente de Toulouse, exerçant leur métier dans des conditions déplorables sont « fatigués » de ces réorganisations permanentes.

Le seul but de cette fermeture de guichets est, d’une part, de supprimer du personnel au service des usagers et d’autre part, de louer à des prix exorbitants, les locaux vides à des boutiques diverses et variées.

De surcroit, le temps d’attente aux guichets restants, (ainsi qu’à la boutique Jean Jaurès, distante d’une station de métro de Matabiau), va fortement augmenter obligeant les usagers à prendre leurs billets sur les bornes ou internet. De ce fait, le service rendu à ces mêmes usagers s’en trouvera fortement dégradé.

Usagers et cheminots sommes tous concernés  par ces fermetures et suppressions abusives

Pour sauver la fermeture de cette salle de Vente de Toulouse Matabiau, ainsi que conserver les emplois qui y affèrent,

Je signe cette pétition

Cette pétition sera remise à:

-Directeur de l’ESV TGV ATLANTIQUE Pyrénées en Gare de Toulouse Matabiau

This petition will be delivered to:

  • DÉLÉGUÉ CGT TOULOUSE
    CHASSEREAU ERIC
Share

Un mois d’abonnement gratuit chez Tisséo en dédommagement de l’arrêt de la ligne A

Un mois d’abonnement gratuit chez Tisséo en dédommagement de l’arrêt de la ligne A

Créé le 17/08/2017

À l’attention : de Jean Michel Lattes, président de Tisséo

Cet été du 17 juillet au 20 août nous sommes nombreux à voir été pénalisé de l’arrêt de la ligne A du métro à Toulouse.

Le bus de remplacement était saturé, bondé, en retard, nous avons donc voyagé dans des conditions lamentables.

Nous sommes souvent arrivés en retard à notre travail, certains ont même pris des taxis pour arriver à l’heure, c’est pourquoi nous vous demandons un mois de gratuité pour le préjudice causé pendant ces 5 semaines puisque la qualité du service n’a pas été à la hauteur.

Share

Gardons la gare de Carbonne ouverte !

Nous relayons cette pétition du Collectif Gare de Carbonne

Nous avons été sensible aux aménagements des horaires faits en début d’année suite aux demandes de nombreux usagers ; en effet la gare est à présent ouverte à partir de 5h30.

De plus, dans le cadre de l’amélioration de la sécurité des voyageurs de la gare, SNCF Réseau a investi dans la création d’un nouveau quai et d’une passerelle piétonne équipée d’ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite (travaux du 3 avril au 20 octobre 2017). Ces travaux vont dans le sens d’une amélioration de la qualité de la prestation des transports offerts aux habitants du Carbonnais.

Cependant, l’installation en extérieur de la borne de retrais, la récente création d’un abris sur le quai n°1 et la création de cette passerelle semblent indiquer que le hall, son guichet ainsi que le personnel ne seront bientôt plus utiles.

Ainsi, les usagers de la gare se posent plusieurs questions :

  • Le bâtiment de la gare va-t-il rester ouvert et sur quels horaires ?
  • Le guichet de la gare va-t-il rester ouvert et avec quels horaires ?
  • L’agent qui facilite la traversée des voies va-t-il être maintenu à son poste et avec quels horaires ?
  • Le nombre de rame de de TER sera-t-il maintenu, voir augmenté, aux heures de pointes ?
  • Est-il envisagé d’augmenter le nombre de casier à vélo à la gare (gare de Carbonne = Pôle d’échange multi modaux PEM ?)

LES MAINTIENS QUI PARAISSENT INDISPENSABLES :

Par temps de pluie et de froid, le hall abrite les usagers. Quand il fait nuit, le hall permet d’être en sécurité.

Le guichet rend service aux nombreuses personnes qui ne peuvent ou ne savent pas utiliser internet, n’ont pas de carte de crédit, recherche une information particulière.

L’agent de circulation de la voie sécurise le quai (traversée des usagers, interdiction aux vélos, etc…)

NOTRE SOUHAIT :

Déterminés à garantir la qualité des services de transports que nous utilisons et à participer à toutes initiatives constructives, nous sommes environ 500 personnes/jour à utiliser le train au départ de Carbonne pour aller vers Toulouse ou Tarbes.

Nous demandons à nos élus municipaux, départementaux, régionaux, à la SNCF, au TER d’entamer un réel dialogue avec les usagers pour maintenir la gare de Carbonne ouverte dans des conditions satisfaisantes pour toutes et tous.

Share

Non à la jonction Est, oui aux déplacements non-polluants

Nous relayons cette pétition de « habitants de AGGLO de Toulouse »

Nous sommes opposés à la création d’un nouvel échangeur autoroutier au niveau de la Cité de l’Espace à Toulouse. Cet échangeur nommé « jonction Est » serait situé entre les échangeurs actuels n°17 et n°18. Voici les raisons de notre opposition :

– cet échangeur va créer une nouvelle source de pollution atmosphérique, sonore et visuelle

– il est situé dans une zone naturelle humide (vallée de l’Hers, vallée de la Saune)

– il scinde en deux dans une zone de loisirs où les familles sont nombreuses à se balader

– il va générer un flux additionnel de véhicules dans une zone aux voies étroites : bois de Limayrac, La Terrasse côté Toulouse.

-le périphérique est déjà saturé aux heures de pointes. Un « robinet » de plus, ce sont des bouchons en plus.

– Le Code des Transports impose une autre direction : il faut investir prioritairement et principalement dans les infrastructures accueillant des modes de déplacements non polluants : Transports en Commun, voies cyclables, voies piétonnes. De plus, ces modes sont peu consommateurs d’espace.

Le Maitre d’Ouvrage (Toulouse Métropole) avance les raisons suivantes :

·        Desserte d’un futur quartier en construction (Malepère)

·        Tenants et aboutissants des échangeurs n°17 et n°18 en voie de saturation

·        Desserte de la clinique

En réalité, ce projet « dans les cartons » depuis 1982 n’a jamais été mis en œuvre par les diverses équipes municipales; les études ne le justifiaient pas.  Le contexte a peu évolué sauf un fait nouveau: le déménagement en 2018 d’une clinique privée (Capio) au milieu d’une zone dépourvue d’infrastructure. Cet emplacement a été décidé unilatéralement par Capio qui prévoit de créer un parking de 800 places. Dans ces conditions, précipiter la collectivité dans des aménagements routiers pour un montant de 70 millions€ ne nous parait pas légitime.

Convaincus que la mobilité doit être améliorée, nous proposons :

  • l’élargissement des échangeurs actuels n°17 et n°18 pour accueillir une voie dédiée au bus dans les deux sens. Cette voie pourra évidemment être emprunté par les véhicules de secours  et les cyclistes.
  • à partir de ces échangeurs, une voie améliorée pour desservir la clinique. Cette voie sera partagée par les différents modes (TC, véhicules individuels, vélos)
Share

Pétition : POURSUIVRE LES EVOLUTIONS INDISPENSABLES DE LA LIGNE C Colomiers-Les Arènes (Toulouse)

Une pétition initiée par Le désert de l’ouest

La portion de la ligne de train Colomiers-Arènes a été nommée ligne C en 1993 suite à son intégration au réseau urbain (même tarif). En 2003, les voies ont été doublées partiellement afin d’en augmenter la cadence, et 3 haltes ont été créées.
Depuis,le cadencement de la ligne C est au mieux de 15 minutes en gare de Colomiers et de 30 minutes aux gares intermédiaires des Ramassiers et Saint Martin du Touch et plus d’une heure les samedis et dimanches.
La plage des heures de disponibilité de la ligne C est : 5h50-20h50 à comparer à 5h-0h/3h pour les lignes A et B.
Lors du débat public du plan de développement des transports de la métropole toulousaine, aucune évolution n’a été proposée pour renforcer cette ligne C. Au contraire, ses points faibles ont été soulevés :

besoin de doubler la ligne ferrée sur le pont au-dessus du périphérique Ouest pour augmenter la fréquence : « coût 52M€ trop élevé »

besoin d’unifier les gouvernances SNCF et Tisséo pour gérer cette ligne C : « étape longue »

la ligne C n’est plus proposée comme moyen de transport disponible sur le site de calcul de déplacement de la métropole toulousaine http://www.tisseo.fr/ (retirée récemment)

les horaires de la ligne C ne sont plus directement disponibles sur le site Tisseo (retirés récemment)

Une partie du trajet de cette ligne sera en concurrence avec la future ligne 3 de métro.Pourtant cette ligne C permet de transporter plus rapidement que la future ligne 3 les habitants de Léguevin, Brax, Pibrac, Colomiers vers Toulouse centre. Par exemple Colomiers – place du Capitole : 14min avec Ligne C + Ligne A contre 25min avec la Ligne 3 + Ligne A.

Ne pas faire évoluer cette ligne, ne pas informer sur ses avantages ….. tout porte à penser que cette ligne vit ses derniers moments d’activité.

Son potentiel est certain, et n’est toujours pas complètement exploité :
Demandons le doublement de la voie ferrée sur le pont enjambant la rocade.
Demandons l’augmentation des fréquences à 10 minutes en gare de Colomiers et sur les gares intermédiaires.

Demandons l’augmentation du nombre de wagons (bondés aux heures de pointe – pétition).
Demandons l’intégration de la ligne C dans le projet de développement des transports de la métropole toulousaine.

Share

Pétition : POUR DES BUS SOIRS & WEEKENDS OUEST de TOULOUSE

Une pétition initiée par le collectif Le désert de l’ouest

A l’ouest de Toulouse, entre 21heures et 5h30 du lundi au vendredi, aucun transport en commun n’existe. Le désert commence aux portes du métro Basso Cambo.
Le projet de Lineo3 (remplaçant l’actuelle ligne 65) entre dans sa phase préparatoire de travaux et sera mis en service en septembre 2018. Ce projet répond à l’attente d’augmenter l’amplitude horaire avec des bus de 5h30 à 0h30, 7J/7.
Dans cette tranche horaire, la circulation routière est fluide. Attendre la mise en place de zones réservées aux bus est parfaitement inutile pour satisfaire un temps de trajet performant.

Puisque le besoin est acté dans le projet Lineo3, pourquoi ne pas anticiper le budget de fonctionnement et faire circuler le bus 65 dès février 2017 sur la plage 21h-0h30 ?
Nous demandons dès l’hiver 2017 une mise en circulation du bus 65 sur la plage 21h – 0h30, 7J/7.

Share