All posts by Marie-Pierre Bes

Diminution des trains entre Toulouse et Colomiers

Vous trouverez en PJ le constat que je viens de faire entre le dernier trimestre 2018 et le début 2019 du nombre de trains affectés au transport entre Toulouse et Colomiers.

  • De Colomiers vers Toulouse Arènes 7 trains ont été supprimés sur 47
  • Dans l’autre sens ce sont 6 sur 46


Le constat est sans appel, alors que l’on souhaite diminuer l’usage du véhicule individuel, l’offre de transport public est complètement amputée. Alors que cette ligne qui relie les deux villes les plus importantes du département devrait être améliorée, doublée et cadencée, c’est exactement le contraire qui se produit: on supprime massivement des trains.
On est vraiment très loin de « rallumer l’étoile ».
Il y a une discordance totale entre le discours des élus de la Région et de la Métropole sur ce sujet.

Share

Réduction de l’offre sur Balma

Je vous transmets une info balmanaise qui illustre nos discussions sur les évolutions de la qualité de service global sur le réseau Tisseo, en lien avec la mise en place des Lineo et le projet de 3e ligne de métro.
Lors d’une réunion publique organisée par Tisseo et la Mairie de Balma au mois de décembre concernant le prolongement du Lineo 1, ont été annoncées la fusion des lignes 84 et 77 (sans augmentation de la fréquence par rapport à la desserte actuelle du 84) et la modification du parcours du 72 (qui mettra désormais 10′ de plus sur son parcours entre Gramont et le centre ville).
Vous trouverez ci-dessous le schéma figurant sur le dépliant distribué lors de la réunion publique

Le gain pour les balmanais est minime, puisqu’à mon sens l’intérêt principal du Lineo 1 est la desserte de la nouvelle clinique (peu Balmanais habitent sur la desserte du Lineo)

Personnellement, je trouve cette dégradation du service déplorable.

Anne-Laure

Share

Application vocale mal-voyants

Alors que j’attendais le lineo 1 à Jean Jaurès vers 23h15, trois personnes mal-voyantes se sont approchées de l’arrêt de bus et l’une d’entre elles a sorti un boitier de sa poche déclenchant une application vocale qui lui a indiqué les prochains passages. Ils ont râlé car leur bus était annoncé, dans 20 minutes, mais toutes les autres personnes présentes à l’arrêt étaient contentes d’entendre les prochains horaires. J’ai trouvé cela très pratique.

Amélie, 11 janvier 2019

Share

Communiqué de presse sur le LINEO 3 : à l’ouest, rien de nouveau

On nous avait promis un tramway, puis un BHNS, et finalement on a eu un LINEO : la solution au rabais qui n’est pas à la hauteur du retard dans le développement des transports en commun dans l’ouest de l’agglomération.

Cette ligne remplace un bus existant (65) en améliorant sa fréquence, son amplitude et son temps de trajet, nous dit-on. Pour la fréquence et l’amplitude horaire, pas besoin de travaux. En revanche, on attendait que les 43 millions d’euros soient dépensés pour aménager des voies réservées aux bus. Finalement, à peine 25% du trajet en est pourvu, l’argent ayant essentiellement servi à refaire la voirie et les trottoirs.

De fait, nos premiers tests confirment que le gain en temps de trajet est trop faible pour espérer que les usagers basculent de manière significative de la voiture aux transports en commun. Les habitants de Tournefeuille et de Plaisance n’en seront que plus insatisfaits, car les embouteillages persisteront.

L’Association des Usagers des Transports de Toulouse et son Agglomération (AUTATE) demande un plan d’envergure pour rattraper le retard accumulé au fil des années : mise en voies réservées des bus actuels (63, 67 et 48), création d’une nouvelle ligne pour couvrir les zones blanches, revoir la définition de la ceinture sud pour lui faire traverser Tournefeuille et la prolonger vers Blagnac (création de lignes transversales plutôt que renforcement du schéma en étoile) et acter le prolongement d’une ligne de métro (A ou 3ème ligne) vers l’ouest.

Photo dans le bus lineo 3 pris dans le trafic automobile, 11 janvier 2019

Share

Financement Projet Mobilité (valant PDU) 2020-2025-2030

INVESTISSEMENT :

Investissement transport TISSEO SMTC :

3,8 milliards d’euros sur 15 ans pour le programme d’investissements du Projet Mobilités

  • 1,73 milliard sont dédiés au programme de base (comprenant par exemple le renouvellement de la flotte de bus, le programme d’accessibilité, le programme Lineo). 
  • 2,128 milliards d’euros sont dédiés à la ligne TAE
  • 110 millions d’euros pour modifier le tronçon (T2) du tramway existant de l’aéroport
  • 180 millions d’euros pour la connexion avec la ligne B à Labège.

Investissement routier hors TISSEO SMTC :

260 millions d’euros :

  • 68,5 millions d’euros au titre du Contrat de Plan Etat Région 2015/2020,
  • 147,5 millions d’euros d’investisse­ments pour Toulouse Métropole,
  • 41,3 millions d’euros d’investissements pour le Département.

FONCTIONNEMENT :

Fonctionnement transport en commun TISSEO :

  • 6,5 milliards d’euros sur 15 ans (à budget constant)
  • sur la base de 434 millions d’euros de budget fonctionnement  2017

Fonctionnement voiture (particulier et entretien voirie) :

  • 24 milliards d’euros sur 15 ans
  • 22,5 milliards € : Investissement privé des particuliers pour la voiture :
     coût moyen mensuel selon Que choisir 485,88 € / mois,
  • pour 270 000 voitures sur le périmètre, environ, 1,5 milliards par an, 22,5 milliards sur 15 ans
  • Budget entretien voirie : environ 100 millions euros par an pour el seul Toulouse Métropole, 1,5 milliards sur 15 ans

Total sur 15 ans :

  • 10 milliards € pour les transports en commun (environ)
  • 24 milliards € pour la voiture(environ)

C’est cette différence d’investissement qui explique la persistance de l’usage massif de la voiture, sachant que les infrastructures existantes sont largement en faveur de la voiture.

Share

Les déplacements dans l’aire urbaine toulousaine

Source : ENQUETE MENAGE DEPLACEMENT 2013 Aire Urbaine toulousaine

  • 179 communes pour 1,1 million habitants sur l’aire de l’enquête
  • comparaison par rapport à l’enquête précédente de 2004

Nombre déplacements :

  • 3,8 millions de déplacements par jour soit environ 3,8 déplacements par personne et par jour
  • très forte augmentation du nombre total de déplacements en seulement 9 ans
  • environ 200 000 déplacements supplémentaires par rapport à 2004 (5%) dont environ 120 000 déplacements supplémentaires en voiture
  • perspectives 2025 : 4,3 millions de déplacements (500 000 supplémentaires)

Les transports en commun :

  • 13 % de part modale
  • Au cours de la dernière décennie, malgré l’investissement et l’endettement massif de la ligne B du métro, elle n’a augmenté que de 4% (9 % en 2004)
  • Seulement 3% des déplacements en banlieue toulousaine,
  • 8 km – La distance moyenne parcourue dans les transports en commun.

Le train métropolitain :

  • 0,8 % part modale
  • 30 000 déplacements par jour sur l’étoile ferroviaire toulousaine

Le vélo :

  • 2 % le vélo perd un point de 3 % à 2%.
  • 3 km La distance moyenne parcourue

La marche :

  • 21 % de part modale
  • La marche évolue peu, elle passe de 21 à 22% entre 2004 et 2013
  • 600m La distance moyenne parcourue

La voiture :

  • 60% de part modale.
  • 2 340 000 déplacements automobiles par jour, soit 394 000 déplacements automobiles par jour de plus, par rapport à 1996, année de référence pour diminuer l’usage de la voiture selon la loi française (loi LOTI sur l’air),
  • en 2025, 255 000 déplacements automobiles supplémentaires par jour supplémentaires sont prévus lors de l’inauguration de la 3 ligne de métro pour 4 Mds€ d’investissements et d’amortissements, et 2,8 Mds€ de dette
  • 71% des ménages ont une voiture à Toulouse et plus de 90 % dans les villes périphériques (10 points au-dessus de la moyenne nationale, y compris à Toulouse ville)
  • 7 km La distance moyenne parcourue

Stationnement

79 % – Le pourcentage d’actifs qui optent pour la voiture et qui n’ont pas de problème de stationnement sur leur lieu de travail. Ceux qui ont du mal à se garer au boulot ne sont que 46% à choisir de prendre le volant. Le rôle du stationnement dans le choix du mode de déplacement est donc d’une importance capitale.

Share

Trains vers Auch supprimés

Bonjour,je me permets de vous contacter au sujet de la suppression d’un certain nombre de trains sur la ligne Auch Toulouse et par voie de conséquence sur l’ensemble des gares de « banlieue » desservies (Colomiers, Brax etc…). Peut être avez vous déjà été saisis par d’autres usagers sur cette problématique? Avez-vous à votre niveau eu connaissance de ces modifications? savez-vous si une action collective a été engagée et/ou prévue? je n’ai pas encore tout comparé, mais il y a au moins trois trains qui ont été supprimés sur des horaires de pointe (matin, midi et soir)… on croit rêver!
Merci d’avance pour votre réponse
Sébastien

Share

Gare SNCF de Mérenvielle

Je me permets de vous contacter afin de tenter de réagir aux nouveaux horaires du TER de la ligne Auch – Colomiers – Toulouse.
En effet, le dépliant concernant les horaires du 9 décembre 2018 au 5 juillet 2019 vient de paraître sur le site de la SNCF…
Je suis hospitalier, réside à Lasserre et me déplace depuis la rentrée en combinant vélo et TER. Travaillant à l’Hôpital Purpan, de jour comme de nuit, j’ai renoncé à la voiture. Dans l’air du temps…
Sauf que le nouveau programme des transports…élimine l’arrêt de Mérenvielle 1 transport sur 2. Non que les trains soient supprimés, mais l’arrêt est sauté. Il faut se déplacer jusqu’à Brax ou l’Isle Jourdain pour avoir la chance de pouvoir monter dans un TER qui passe par une gare située à 2km de mon village, soit avancer de 10km, adieu l’interface vélo/TER. Faire la moitié du chemin en voiture…quelle eco-citoyenneté !
Comment a-t-on pu en arriver là ?

Continue reading

Share

Avis sur la LINEO 9

J’ai pris la semaine dernière (25 novembre 2018) la L9. Pour une ancienne habitante de Croix Daurade que je suis, l’aménagement dans la montée vers l’Union qui permet de doubler toute la file de voitures ainsi que la priorité au franchissement du périph (améliorable tout de même) est aussi un élément très attractif qui doit contribuer au succès de la L9.

Mon « expérience » passager :

J’ai testé la L9 de bout en bout, d’abord en allant de Jeanne d’Arc au terminus de l’Union puis retour jusqu’à Empalot. Malheureusement c’était un lundi, jour creux.

Je viens du métro où les bus sont bien fléchés mais quand on sort on a du mal à voir l’arrêt qui est assez banal. Le panneau lumineux annonce une arrivée dans 3mn, en fait 5 mais pas grave.

Départ donc de Jeanne d’Arc à 16h50. Peu de circulation, le bus file vers le faubourg Bonnefoy. Pas de site propre, le bus mord souvent sur les voies de tourne à gauche, les voitures doublent le bus quand il est à l’arrêt. Quand il y a de la circulation, le bus doit se retrouver derrière pas mal de voitures alors que si les voitures étaient empêchées de doubler, il pourrait avoir la voie libre. Le bus va vite (trop vite?) dans le faubourg et à Croix Daurade alors qu’il n’y a pas d’aménagement.

On passe le périph sans problème ce jour là.  Le site propre dans la montée vers l’Union permet au bus de foncer carrément alors qu’avant c’était galère. Il prend sa priorité en sortant de la voie réservée. On arrive au terminus à 17h15. 25 mn depuis Jeanne d’Arc. Grand parking.

Retour vers le centre-ville à 17h20. Pas de site propre dans ce sens. Un aménagement qui donne la priorité dans le franchissement du périph, suffisant aux heures de pointe ??? j’en doute. Passage à Jeanne d’Arc à 17h50. 30 min depuis l’Union.

Je continue sur les boulevards, le bus est derrière d’autres bus sur la voie réservée. On attend parfois que le bus devant démarre. Une voiture Tisseo oblige à décrocher. Rue de Metz pas de souci, le bus tourne quai de Tounis puis prend le boulevard maréchal Juin. Là l’aménagement est difficilement compréhensible pour les voitures , la voie réservée s’arrête puis revient (j’y passe souvent, plein de voitures passent sur la voie réservée). Mais ce jour là ça passe bien et on arrive à la station de métro Empalot à 18h15. 25 min depuis Jeanne d’Arc.

Claudette

Share

L’offre de transport en commun au Faubourg Bonnefoy

Que pensez-vous de la LINEO 9 ?

Dès la première semaine de l’inauguration de la LINEO 9 avec Croix Daurade et L’Union, la LINEO 9 a été totalement remplie et même saturée aux heures de pointe. Il n’est plus possible de s’asseoir dans le bus au niveau du faubourg. Et ce n’est pas les aménagements qui poussent à prendre la LINEO 9, car quasiment rien n’a été aménagé au niveau du faubourg. ainsi, il faut toujours de 15 à 20 mn pour le traverser entre 8h et 9h en semaine.

Le succès tient bien à la réouverture avec un bus fréquent d’un axe naturel de communication de la métropole : la route d’Albi.

Car il faut rappeler qu’avec l’inauguration de la ligne A du métro, le faubourg Bonnefoy a été coupé de sa liaison bus régulière avec Croix Daurade, L’Union et Saint Jean qui constituent l’axe normal des échanges de proximité. Cela afin de remplir une ligne A de métro de trop forte capacité pour une ville comme Toulouse sans y rabattre artificiellement les lignes de bus, et cela au dépend des usagers éloignés du métro.

En conclusion, le succès de la LINEO 9 confirme ce que les associations toulousaines de défense des transports en commun défendent depuis les années 1980, ce qu’il faut ce sont des lignes de transports en commun fréquents et si possible prioritaires sur tous les axes principaux de la métropole, que cela soit en bus ou en tramway sur les axes majeurs. Avec la LINEO 9, il est évident que la route d’Albi depuis  Saint Jean nécessite à terme une ligne de tramway.

A cout terme, il est urgent d’aménager le faubourg Bonnefoy avec une voie de bus en site prioritaire en direction du centre ville. Pour que cet aménagement soit qualitatif pour les piétons et les vélos, cela nécessite de supprimer tous les stationnements sur le faubourg en prévoyant des trottoirs larges et en replantant des arbres et installant des bancs et espaces de livraison pour dynamiser commerce et activité.

Jean-Charles Valadier

habitant du faubourg Bonnefoy

Share