Gares

L’AUTATE participe au Grand Débat (2/2)

Réduire l’utilisation de la voiture – solutions transports en commun et autres idées

https://granddebat.fr/projects/la-transition-ecologique/collect/participez-a-la-recherche-collective-de-solutions-1/proposals/reduire-lutilisation-des-voiture-solutions-transports-en-commun-et-autres-idees

Solutions de transports pour réduire l’utilisation de la voiture:

Bâtir l’offre de transports collectifs sur une analyse des besoins exprimés en assemblée bi-annuelle avec les partenaires qui gèrent les transports, les municipalités et les associations d’usagers :

1. rendre obligatoire un Plan de Déplacements avec évaluation annuelle des impacts attendus au niveau des entreprises, au niveau des municipalités, au niveau des usagers via des associations d’usagers.

2. Financer équitablement tous les modes de transports : 1€ investit pour la voiture implique 1€ pour le train , 1€ pour les bus , 1€ pour les modes doux, ….Une place de parking voiture pour une place de parking 2 roues et une place de parking vélo (parkings publics, parkings résidentiels, parkings d’entreprise, …)

3. développer la complémentarité des modes de transports en unifiant les structures : un seul gestionnaire train+bus, une seule tarification.

Diminuer la saturation aux heures de pointe :

1. faciliter le télétravail ou le co-working au niveau des entreprises

2. étaler les plages horaires d’arrivées et de départs contraints : au niveau des entreprises avec une souplesse sur les horaires de travail, au niveau des écoles, collèges, lycées pour étaler l’heure de démarrage des cours.

Augmenter les performances des transports collectifs :

1. augmenter le nombre de passages des transports collectifs : tous les bus , tous les trains et pas seulement les LINEOs avec des fréquences minimales de 15min.

2. rendre les transports collectifs prioritaires par rapport à la voiture individuelle (solo) : déclenchement des feux tricolores avec l’arrivée des bus.

3. dédier des voies aux transports collectifs : partager l’espace existant des voiries en restreignant l’accès de certaines rues aux transports collectifs (ce partage peut se faire rapidement sans travaux). L’exemple des centres-ville piétonniers sans voiture sauf les résidents peut être étendu à des rues pour modes doux, des rues pour bus , des rues pour voiture.

Diminuer les trajets en avion :

1. interdire la vente à perte des billets d’avion comme cela est pratiqué dans l’alimentation.

2. Vidéo-conférence

Augmenter l’utilisation du covoiturage :

1. agrandir les parkings de covoiturage

2. créer ces parkings de covoiturage là où le besoin est concret : déclarer un parking existant comme parking de covoiturage n’est pas suffisant si ce parking est mal placé par rapport aux déplacements.

3. réserver des places de covoiturage sur les parkings d’entreprises, d’écoles, …

4. créer des voies réservées au covoiturage

5. appliquer un tarif dégressif en fonction du nombre de passagers (parkings, péages)

Augmenter l’utilisation des modes doux dès le plus jeune âge :

1. sécuriser les accès modes doux par des voies dédiées (voir le partage de l’espace plus haut dans ce texte)

2. proposer un nombre suffisant de parkings vélos au niveau des écoles et des habitats résidentiels.

3. créer une signalétique chemins piétonniers-pistes cyclables très offensive pour faire la promotion de leur usage.

4. inciter, aider les associations de déplacement sur le lieu scolaire à vélo ou pedibus, afin que les initiatives ne s’essoufflent pas dans les écoles : garder une continuité dans le temps.

Diminuer le nombre de voitures individuelles :

1. augmenter le nombre de structures qui proposent des locations de voiture pour des trajets ponctuels : des structures basées sur une association de citoyens seraient à envisager

2. augmenter de façon significative les nombres de places dans les transports collectifs de façon homogène sur tout le territoire : égalité des choix de transports pour tous.

3. affecter le coût écologique des déplacements des employés et des produits à l’entreprise : le bonus/malus renforcerait l’implication au niveau de l’entreprise.

Diminuer les distances parcourues pour les biens de consommation :

1. créer une étiquette écologique des produits chiffrant le nombre de km parcourus, l’impact écologique : cela laissera le choix aux consommateurs de prioriser les produits locaux

2. créer une taxe écologique appliquée aux produits : pour inciter à une production proche de la consommation

Contrôler les utilisations des aides :

1. associer les aides de l’état , de la région, …. à un contrôle du service rendu. Sinon prévoir des pénalités. Exemple aide pour entretenir les rails associée à un faible pourcentage de trains en retard.

Financements :

1. avoir des politiques incitatives qui prennent en compte le contexte : choix réel de modes de transport dans sa commune.

2. Prélever des taxes sur les énergies les plus polluantes et affecter ces recettes à la diminution de la pollution. 3. Réaffecter ces recettes vers les personnes habitant les territoires sous-dimensionnés en transports tant que l’égalité de l’offre n’est pas atteinte.

Share

Pour le rétablissement de tous les arrêts des TER à Venerque-Le Vernet et Pins-Justaret

https://www.change.org/p/sncf-occitanie-pour-le-r%C3%A9tablissement-de-tous-les-arr%C3%AAts-des-ter-%C3%A0-venerque-le-vernet-et-pins-justaret

Le Blog de Venerque a lancé cette pétition adressée à Jacques Rascol, SNCF Occitanie, directeur régional, à Carole Delga, présidente de la Région Occitanie et à Jean-Luc Gibelin, Région Occitanie, vice-président aux transports .

Le 9 décembre, au changement de service annuel de la SNCF, les gares de Venerque-Le Vernet et Pins-Justaret ont perdu plusieurs arrêts de train sur la ligne Toulouse-Latour de Carol en contre-pointe.

Par exemple, pour aller de Venerque-Le Vernet à Toulouse en fin de journée en semaine, il ne reste qu’un train à 15h55 et le suivant à 19h57 (disparu le train de 16h54 que prenaient de nombreuses personnes). A Pins-Justaret, il n’y a plus aucun arrêt en direction de Toulouse entre 13h57 et 19h02. Les trains qui s’arrêtaient auparavant ne s’arrêtent plus.

En plus de la suppression des arrêts à Venerque-Le Vernet et Pins-Justaret sur les trains maintenus, de nombreux trains en contre-pointe sont purement et simplement supprimés à savoir le 8h18, 9h18 et 10h18 au départ de Toulouse, et le 16h45, 17h45, 19h45, 20h45 et 22h15 à l’arrivée à Toulouse. Par ricochet cela entraîne la suppression de trains en fin de l’heure de pointe à savoir le 19h19, 20h18 et 21h18 au départ de Toulouse et le 9h45, 10h45 et 11h45 à l’arrivée à Toulouse (pour en savoir plus, lire l’article du Blog ActuTerOccitanie : https://actuteroccitanie.wordpress.com/2018/09/08/le-transpyreneen-fait-son-retour/

Cela va empêcher des jeunes de se déplacer et obliger des adultes à prendre leur voiture. C’est totalement contraire aux objectifs affichés par la Région Occitanie.

(MàJ 12/12) N’hésitez à décrire dans les commentaires en quoi ces nouveaux horaires impactent concrètement (et négativement) votre vie quotidienne.

Nous, usagers et usagères de ces gares TER, citoyens et citoyennes soucieux·ses de mobilités économiques et écologiques, demandons à la SNCF Occitanie et à la Région Occitanie, autorité organisatrice des transports, de rétablir la desserte de ces deux gares par tous les trains les traversant.

Share

Réaménagement de la gare Saint-Agne

La gare St Agne va être enfin aménagée pour répondre aux exigences d’accès aux Personnes à Mobilité Réduite. Il ne s’agit pas d’un projet de déménagement sur le site de l’ancienne caserne Niel,   toujours envisagé à plus long terme, mais d’aménagement sur l’espace limité du site actuel.

SNCF réseau a lancé une consultation du public du  10 septembre au 12 Octobre sur son projet que vous pouvez consulter avec le lien suivant https://www.sncf-reseau.fr/fr/actualite/locale/occitanie/lancement-de-la-concertation-publique-sur-le-projet-damenagement-de-la

L’AUTATE fera une contribution et souhaite recueillir vos avis.

Merci d’avance de vos messages : contact@autate.fr

Share