PROJET D’AMÉNAGEMENT DE LA ZAC FERRO-LÈBRES A TOURNEFEUILLE – CONTRIBUTION DE L’AUTATE A L’ENQUÊTE PUBLIQUE (29 avril – 31 mai 2021)

La ZAC Ferro-Lèbres est une opération immobilière de 750 logements située en limite de la commune de Tournefeuille, de l’autre côté de la rocade Arc-en-Ciel et donc entièrement tournée vers Lardenne, quartier de Toulouse.

La contribution de l’AUTATE est dans le document ci-joint.

Share

DÉCONFINEMENT : QUELLES MOBILITÉS ET MODALITÉS DE TRANSPORTS POUR CONSTRUIRE « L’APRÈS » ?

La fédération FNE Midi-Pyrénées et des associations membres (AUTATE, Rallumons l’Etoile notamment) ou partenaires (2 Pieds 2 Roues), très engagées dans la problématique des mobilités et des transports à Toulouse comme ailleurs, avancent ici des propositions simples et efficaces pour Repartir ensemble du bon pied.

Share

Marie-Pierre nous a quitté

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de Marie-Pierre Bès.

Infatigable militante pour l’environnement et féministe de tous les instants, elle avait, avec quelques amis, fait renaitre l’AUTATE et en a fait un acteur incontournable des politiques de mobilités de l’agglomération toulousaine.

Toujours prête à défendre une cause juste et noble, elle avait récemment participé aux élections municipales de Blagnac et avait été élue conseillère municipale. Cela aura été son dernier combat avant celui que lui a imposé la maladie.

Nous regretterons sa ténacité, son engagement, sa force de persuasion, l’amitié sincère qu’elle nous portait et le courage avec lequel elle affrontait les difficultés.

Sans Marie-Pierre, l’AUTATE n’existerait probablement plus aujourd’hui.

Nous lui devons beaucoup.

Nous adressons toutes nos condoléances à ses enfants et à ses amis. 

Le conseil d’administration de l’AUTATE.
Nicole Ascencio et Agnès Defosse (co-présidentes),
Pascal Barbier (trésorier),
Thérèse Garnier,
Patrice Etave

 

Share

Communiqué de presse : Annulation du PDU

PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS 2018

CHRONIQUE D’UNE ANNULATION ANNONCEE

Le tribunal administratif a annulé le 22 janvier dernier le plan de déplacements urbains (PDU) adopté en février 2018. L’AUTATE regrette et dénonce les nombreuses années perdues alors que les retards dans le développement des mobilités continuent de s’accumuler.

En juillet dernier, l’état a été condamné à une astreinte de 54.000€ par jour pour ne pas avoir pris les mesures indispensables en matière de pollution de l’air sur 8 zones dont Toulouse.

Lors de l’enquête publique du PDU en 2017, l’AUTATE en avait dénoncé les nombreuses lacunes :

  • Le PDU se concentrait sur des équipements dans Toulouse alors que les besoins sont principalement en 1ere er 2eme couronnes
  • Le PDU concentrait une très grande majorité des moyens financiers sur une seule infrastructure, la troisième ligne de métro, au détriment des réseaux de surface et des mobilités douces
  • Le PDU ne parvenait pas à améliorer la qualité de l’air, condition pourtant exigée par les réglementations

L’AUTATE avait aussi contribué en proposant des alternatives qui auraient pu favoriser la diminution de l’usage de la voiture et réduire l’impact des mobilités sur la qualité de l’air dans la métropole.

Nous avions également suggéré qu’une nouvelle gouvernance soit imaginée avec toutes les parties prenantes, qu’elles soient institutionnelles (Métropole, agglomérations, Région, Etat, SNCF) ou représentantes des usagers, afin d’assurer une multimodalité coordonnée. Notre analyse était en ligne avec celle d’éminents observateurs (Cour des comptes, CODEV, associations …).

Bien que nos alertes et propositions aient été mentionnées dans le rapport d’enquête, elles ont finalement été balayées d’un revers de manche par l’opérateur. La conséquence est sévère : plusieurs années perdues viennent s’ajouter à l’immense retard que la métropole a accumulé dans le développement des mobilités. Les conditions de déplacement ne cessent de se dégrader pour les habitant.e.s et notre environnement est de plus en plus pollué.

Nous demandons aux autorités organisatrices de réagir, de prendre conscience de l’urgence climatique et sociale et sans attendre, de mettre en chantier un nouveau plan mobilité conforme aux attentes et aux besoins.

 

Share


Share