Harcèlement sexiste dans les transports

Depuis 2018, l’AUTATE participe avec d’autres associations (Ligue des Droits de L’homme, Osez le féminisme, Non au Harcèlement de Rue) à un groupe de travail piloté par Tisseo pour faire baisser le harcèlement sexiste dans les transports.

Nous demandons :

  • la formation du personnel Tisseo et notamment des chauffeurs,
  • une présence humaine renforcée, le soir, dans différentes stations de métro,
  • des bornes d’appel d’urgence,
  • des numéros d’appel d’urgence visibles dans les bus et sur les tickets,
  • des marches exploratoires d’usagères,
  • la fin des publicités sexistes sur les panneaux près des transports en commun,
  • des campagnes de communication réalistes et montrant la violence du harcèlement.
Share


Share
Aller à la barre d’outils