Métro

Contribution de l’AUTATE à l’enquête publique environnementale sur la 3ème ligne de métro

Notre association avait donné un avis défavorable lors de l’enquête d’utilité publique de la 3ème ligne de métro. La mission régionale d’autorité environnementale (MRAE) a à nouveau publié de nombreuses remarques sur des aspects environnementaux insuffisamment traités. Les réponses apportées aux remarques de la MRAE sont en deçà des attentes pour respecter les clauses environnementales dans la réalisation de ce projet.
Non seulement ce projet est en décalage avec les réels besoins en déplacements domicile-travail sur l’ensemble de l’agglomération toulousaine (d’où le premier avis défavorable de l’AUTATE), mais la réalisation du projet ne permet pas de respecter les objectifs de réduction des émissions de GES et d’amélioration de la qualité de l’air sur l’agglomération toulousaine.
D’où le maintien d’un avis défavorable au projet proposé dans cette enquête publique environnementale.

Raisons majeures de notre avis défavorable:

 1) Projet n’intégrant pas tous les besoins de déplacements de l’agglomération dont la ZFE

  • Nous reprenons les points soulevés par MRAE “Un tel projet d’infrastructure s’inscrit dans un système de déplacement incluant des rabattements avec d’autres modes de transport, et notamment l’automobile. Si cet enjeu est clairement mis en évidence dans l’étude d’impact, les réponses apportées sont incomplètes à ce stade, notamment sur la politique de stationnement à mettre en place pour accompagner et contrôler les circulations parasites. Le terminus ouest de la 3ème ligne se situe à Colomiers, dans un tissu pavillonnaire constitué. Il a vocation à capter l’ensemble des flux arrivant de l’ouest, sans autre possibilité de rabattement, le besoin en stationnement à cet endroit étant amplifié par la mise en œuvre prochaine de la zone à faible émission (ZFE) interdisant l’accès plus en avant à l’agglomération pour certaines automobiles. Les éléments concernant le dimensionnement du parc relais, la gestion du stationnement et des flux de circulation à cet endroit sensible sont trop peu étayés.”
  • Cette 3ème ligne de métro ne devrait améliorer les déplacements qu’au cœur de l’agglomération toulousaine et autour des stations de Colomiers et de Labège.
    Elle aura peu d’impact sur les déplacements en TC du secteur ouest de l’agglomération, là où se situent les principaux problèmes de déplacement. Pour ce secteur ouest  de l’agglomération, le projet mobilité 2020-2025-2030 est marqué par une absence totale de propositions, le tracé étant principalement Est et Nord-Ouest     .
  • Les rabattements vers les stations par les modes doux et les transports en commun ne sont pas priorisés dans le projet; en particulier les investissements pour des nouvelles lignes ou amélioration de l’existant ne sont pas précisés; cela nous inquiète beaucoup.
  • En outre, nous dénonçons l’investissement financier massif du projet de la 3ème ligne de métro et de ses connexions. Cet investissement a pour conséquence un désengagement pour les autres modes de déplacement: bus, vélo, tramway, train d’agglomération.

 

2) Pas assez ambitieux pour améliorer la qualité de l’air : le public ciblé est très réduit

  • Ce projet est annoncé comme une amélioration de la qualité de l’air et de l’environnement sonore et la préservation de la santé des habitants de la métropole grâce à une meilleure gestion des déplacements : les faits montrent que seuls les habitants de Toulouse sont pris en compte, le reste de l’agglomération ne voit pas de gain en qualité de l’air. Un déséquilibre de traitement est déjà présent et ce déséquilibre se renforce à chaque étape du projet (voir notre dossier TEB)
  • Les aides individuelles pour inciter au report modal vers les vélos électriques (VAE) ou les véhicules électriques sont les seules propositions concrètes de Toulouse Métropole pour le projet de 3ème ligne de métro     et pour la mise en place de la ZFE (primes vélos et véhicules propres). Ces mesures ne sont pas valables pour les habitants qui n’auront pas les moyens de changer de voiture. Ce n’est donc pas insuffisant. Nous pensons que le développement d’autres moyens de transports en commun est nécessaire afin de donner des alternatives aux habitants.

Lire la contribution complète ci-jointe.

Contribution Enquête publique environnementale AUTATE – Jan 2022 – final

Share

Tribune : nous voulons un nouveau cap dans les déplacements !

Tribune inter-associations : 2 Pieds 2 Roues, AUTATE, Amis de la Terre Midi Pyrénées, France Nature Environnement Midi-Pyrénées, 60 Millions de Piétons 31, Axe vert de La Ramée, Alternatiba Toulouse, Vélorution Toulouse, Plaisance pour le Climat

Nous partageons un même constat sur le plan de la mobilité : l’aire toulousaine accumule des retards, des lacunes et les perspectives restent sombres. Nous portons une même proposition: donner un souffle novateur sur de nouvelles bases en lançant un nouveau PDU efficace tout de suite.
Voir le détail de notre tribune dans le document ci-joint.

Tribune_nouveau_PDU de 9 Associations

Share

Le réseau de transport TISSEO : Constats et propositions – Mai 2020

Les membres du Conseil d’Administration de l’AUTATE ont travaillé pendant deux ans, à ce qu’ils pourraient appeler « leur réseau de transport Tisseo idéal », c’est-à-dire celui correspondant aux besoin des usagers tels qu’ils nous les font remonter depuis 5 ans. Voilà le résultat d’abord sous forme de résumé puis de version plus longue.

RÉSUMÉ :

Les décisions en matière de transport en commun ont toujours été centrées sur la ville de Toulouse; par ailleurs, le réseau a été développé en étoile, ce qui le rend incomplet car mal corrélé avec les besoins, en particulier non adapté aux implantations des entreprises.  Les embouteillages qui sont actuellement concentrés sur la rocade le montrent: les personnes comparent le temps de déplacement en transports en commun avec celui en utilisant leur automobile.

Les Lineos forment une étoile, les bus ne sont pas assez fréquents en banlieue, les tramways, bus et métros sont mal connectés, les temps de transport sont trop longs, le réseau est réduit en période scolaire.

Voici nos propositions d’amélioration en prenant en compte les priorités :

PRIORITE 1 : un réseau en couronne

Comportant deux volets :

Un réseau de bus complété et rééquilibré, dit TEB « Transport express Bus », qui consiste en un maillage fin du réseau de bus, imaginé sur le même principe que le futur réseau de pistes cyclables REV (Réseau Express Vélo).

Des propositions de réalisations comme un tramway à l’ouest: pour le tronçon Portet-Cugnaux-Plaisance-Colomiers, nous souhaitons la création d’un tramway/trolleybus.

PRIORITE 2 : des bus et trams en site propre

Nous demandons :

  • des sites propres dédiés et prioritaires pour les bus et les tramways
  • une augmentation des fréquences
  • équilibrer l’offre de service des bus pour les communes éloignées de Toulouse et non desservies par les Linéos
  • une meilleure desserte le soir et le week-end
  • une augmentation de l’offre pendant les vacances scolaires
  • revoir l’offre de parkings
  • travailler les liaisons fines entre les bus, métros et tram.

PRIORITE 3 : un boulevard urbain sur la rocade

Le constat : Les autoroutes urbaines (périphériques ou rocades) qui étaient jadis une solution de mobilité deviennent une source de problèmes : bruit, pollution, congestion. Il s’agit ainsi de transformer cet espace en boulevard « modes doux », progressivement : 1ère étape : 2 voies automobiles avec 1 voie de bus et 1 voie de covoiturage, puis 2ème étape : 1 voie automobile + 1 voie covoiturage + 1 voie piéton-vélo. Exemple:

https://www.2p2r.org/dossiers/amenagements/autres-amenagements/article/plan-anti-bouchons

Conclusion :

Ce sont les liaisons banlieue à banlieue qui doivent être développées. Elles doivent être rapides, fréquentes et efficaces.

VOILA LE PROJET PRESENTE DE MANIERE DETAILLEE :

AUTATEProjetdeRéseaudetransport_mai2020-diffusé

 

Share

Communiqué de presse : ligne A taille XXL

L’AUTATE se réjouit du doublement de la ligne A de métro qui permettra à un plus grand nombre d’usager-es de monter dans une rame. Cette ligne était arrivée à saturation et il était temps d’améliorer son efficacité. Cela devrait donc réduire sensiblement les temps d’attente et la durée totale des trajets quotidiens des habitants de l’agglomération. L’association a noté cependant la diminution corollaire de la fréquence de cadencement lié au nombre limité de rames en circulation sur le réseau. Nous espérons que les pannes et les travaux sont derrière nous et que la fiabilité de cette nouvelle ligne sera autant XXL que sa taille. Meilleurs vœux au réseau Tisseo et à ses usager-es.

Share

Pour un grand plan de sauvetage des transports en commun dans la banlieue

Rassemblement des usagers-es le 27 novembre à 9 heures à l’occasion du prochain conseil syndical de Tisseo qui a lieu à Toulouse Métropole (Arche Marengo) et porte sur la 3ème ligne de métro

Comme 95% des enquêtes publiques en France, celle-ci a encore rendu un avis favorable à la 3ème ligne de métro. C’est dire que cette procédure de consultation est inutile et couteuse. Son avis permet aux autorités de lancer une 3ème ligne de métro pour un coût de 3 milliards d’euros et un tracé à 80% intra-toulousain. Depuis toujours, les décisions en matière de transport en commun sont centrées sur la ville et ont développé un réseau en étoile, forcément incomplet. Les embouteillages qui sont actuellement concentrés sur la rocade le prouvent : les automobilistes se déplaçant de banlieue en banlieue n’ont pas d’autres alternatives.

D’ailleurs, la part de déplacement en transport en commun n’est que de 14% : pourquoi continue-t-on dans les mêmes erreurs du passé ? L’équité des habitants de la métropole est-elle respectée ? Actuellement, dans l’agglomération, le temps moyen de déplacement en transport en commun entre deux communes distantes de 15 km est d’une heure 15 minutes. Ce sera toujours le cas principalement dans tout l’ouest de l’agglomération avec la 3ème ligne. La voiture a encore de beaux jours devant elle, les embouteillages ainsi que les pics de pollution vont se multiplier au détriment de la santé de tous, surtout des enfants. D’une part, nous demandons donc au conseil syndical la reconfiguration de ce projet inapproprié aux besoins des 400 000 habitants de la banlieue et aux toulousains qui travaillent à l’extérieur de la ville, à quelques rares exceptions près. D’autre part, nous espérons que les candidats aux municipales dans les villes autour de Toulouse et notamment ceux élus à la Métropole se coordonneront pour lancer un grand plan de sauvetage des transports en commun et étudier des alternatives. 

Share

Desserte rue Plana de mauvaise qualité

Je prends 2 bus (19 et L7) et 1 métro (A) matin et soir, 5 jours sur 7 et franchement ras le bol. Le bus 19 est une vraie galère : Rue Louis Plana : bondé matin et soir sans compter les passagers qui restent sur le trottoir…

je ne comprends pas pourquoi il y a moins de bus pendant les congés scolaires : les gens sortent quand même donc le soir cela ne change pas au contraire c’est encore plus de bordel : excusez moi l’expression mais c’est vrai.

Malgré x mails à Tisséo et au maire de notre quartier : rien de bouge.

Il y a de plus en plus de bâtiments dans la Rue Louis Plana, mais pas plus de bus : cherchez l’erreur.

Au lieu de vouloir mettre une 3ème ligne de métro, cela serait bien que les 2 lignes existantes fonctionnent correctement sans panne ou autre. Et que les bus soit à la hauteur de nos attentes.

Je suis une ancienne parisienne et je n’ai jamais connue autant de pannes de métro et pourtant à Paris il fonctionne beaucoup plus qu’à Toulouse.

Par contre les prélèvements mensuels de Tisséo sur notre compte bancaire fonctionnent très bien, jamais en panne.

Je prends ce moyen de transport car sur mon lieu de travail il y a des parcmètres, si non il y a longtemps que j’aurais pris ma voiture.

Bonne réception

Cordialement

Mme M.C.

Share