Témoignages

Pour nous transmettre un témoignage, rien de plus simple : envoyez un mail à contact@autate.fr

Transport en commun à Tournefeuille

Un jeune habitant de Tournefeuille étudiant l’Histoire-Géographie à l’Université Jean Jaurès témoigne:

  • Lineo3: au niveau temps de transports, je n’ai pas constaté de différence par rapport au 65. Les améliorations de fréquence et d’amplitude horaire ne nécessitaient pas de tels travaux.
  • Pour aller à l’Université, je prends le bus 21 qui m’amène rapidement à Basso-Cambo car il prend un bout de rocade Arc-En-Ciel puis du site propre jusqu’à Basso-Cambo. Ensuite je fais la correspondance avec le métro ligne A jusqu’à l’Université. Je suis satisfait par ce trajet que je trouve efficace car rapide.

Share

Faiblesse des transports en commun à partir de Tournefeuille

Témoigange d’un habitant de Tournefeuille:

Habitant rue du Cours d’Eau à Tournefeuille (trop loin du L3), les problèmes de transport en commun sont:

– Faible fréquence même en heure de pointe pour ma fille qui se rend au Collège Labitrie, avec le bus 48. Si elle le rate au retour elle décale de 20 min ou +.

– Pour ma part, aller à la météopole en transport en commun est beaucoup plus long qu’en voiture (12-25min). Il faut prendre le bus 48 (faible fréquence) et descendre à la Mounède puis marcher 15 min pour arriver au cerfacs dans l’enceinte de la météopole. Temps total sans compter le temps d’attente: 30 min. Sinon le vélo 20-25 min mais en passant près des gens du voyage et les risques avec les chiens, ou passer par Ramelet-Moundi mais pas de voie cyclable correcte et voitures garées sur la piste, et traverse difficile du rond-point (celui à l’ouest du viaduc de la rocade arc-en-ciel).

– Pour aller à l’aéroport, 15-20 min en voiture, mais 1h-1h15 en transport en commun, avec 2 ou 3 correspondances et faible fréquence du 48.

– Pour aller diner en ville, pas de départ de bus 48 après 21h de Basso Cambo, et pareil avec les bus qui passent au P+R Tucaut,

Share

Dégradation du tramway 2

Bonjour

Je suis usager du TRAM aux heures de pointes entre les arènes et aéroport:

  • Entre 7h et 8h le matin
  • Et 17h – 18 le soir

La situation s’est très fortement dégradée depuis 6 à 9 mois sur cette ligne.

Parfois impossible de monter dans le T2 tellement il est complet et la périodicité de passage ne s’améliore pas malgré mes courriels à Tisséo.

Pourriez vous m’aider ou m’indiquer à qui s’adresser pour faire évoluer positivement la situation sans quoi je reprends la voiture ce qui serait vraiment dommage !!

merci, Danielle

Share

Trajet Tournefeuille – Colomiers : 7,6 kms

« J’habite Tournefeuille au bout du chemin de la Peyrette, à la limite de Plaisance. Concernant le trajet Tournefeuille-Colomiers, j’avais envisagé la ligne 21 plus régulière que la ligne 55, mais jugé le parcours dangereux alors qu’il faut emprunter un rond-point sans aucune voie piétonne, la moyenne pour 600 m à pied se faisant en 15 mns.

Il reste à noter que le départ à 7.35 avec marche pour une arrivée à 8.30 soit 1h de trajet est un temps excessivement long pour un faible kilométrage entre villes voisines. En tant que maman seule devant gérer une famille je suis extrêmement pénalisée tout comme d’autres habitants voisins. »

Share

Trajet Tournefeuille – Université Capitole

Mon fils est étudiant à l’université du Capitole et nous habitons Tournefeuille au bout du chemin de la Peyrette (limite de Plaisance). La meilleure solution est de prendre d’abord le bus 55 jusqu’à la gare de Colomiers, puis de prendre la ligne C jusqu’aux Arènes et de terminer en métro.

Il me rapporte qu’il lui est impossible de prendre le bus 55 de 6.55 (arrêt Peyrette) à cause de retards réguliers à la gare de Colomiers et parfois de trains annulés (…) Avec une arrivée à la gare à 7.20, il prendrait le train à 7.25 arrivant aux Arènes à 7.38 puis à Capitole à 7.55 avec 10 mns de marche, il arriverait systématiquement en retard à ses cours. Il est donc obligé de prendre celui de 6.24 arrivée à la gare à 6.40 train à 6.55 pour une arrivée aux Arènes à 7.08 métro Capitole à 7.20 avec 10 mns de marche arrivée 30 mns avant les cours soit 1h10 de trajet à l’aller et 1h40 avant de démarrer.

il met effectivement environ 1h05 au retour avec le temps de marche et 3 modes de transport, ce qui n’est pas satisfaisant non plus dans le cadre des études d’un jeune.

Share

3 bus pour faire 8km …

Une usagère nous laisse un message téléphonique depuis l’arrêt de bus Soleil d’Or aux Sept Deniers.

« J’habite Colomiers, et pour me rendre à l’école des Sept Deniers, je dois prendre 3 bus différents: le L2, le 63 et enfin le L1. Je trouve que c’est beaucoup trop long, car cela correspond à seulement 8km en voiture. »

Note AUTATE: le calculateur Tisseo donne une durée de trajet entre 35 et 47 minutes le matin entre 7h et 9h.

Share

A 15 km de Toulouse, Sainte Foy d’Aigrefeuille, commune sans transport en commun

J’habite à Sainte Foy d’Aigrefeuille, commune résidentielle à 15 km de Toulouse, mon témoignage concerne une commune périurbaine sans transport en commun.

La population de Ste Foy est jeune et la plupart des habitants vont travailler sur Toulouse, Labège ,les hôpitaux au sud de Toulouse  …(environ 30 minutes en voiture)
Nous ne faisons pas partie du PDU donc pas de transport Tisséo.
Le seul transport en commun existant est un TAD qui va uniquement vers Balma Gramont,  7 trajets par jour à réserver 2 heures à l’avance pour qu’ils passent . Il faut ensuite de Balma Gramont prendre le métro pour, peut être encore, traverser Toulouse. Autre possibilité mais très peu utilisée les bus Arc en ciel  Revel-Toulouse, ils passent 2 ou 3 fois par jour à Lanta qui est à 5 km, et il faut, là aussi, prendre sa voiture pour y accéder.
A cela, se rajoutent des tarifs non avantageux. On paye d’abord  le trajet TAD puis le plein tarif tisséo puisque nous ne sommes pas dans le PDU. De quoi aussi décourager ceux qui préfèrent la voiture aux transport en commun. 
Avec autant de contraintes, on peut comprendre l’intérêt de la voiture et à Sainte Foy, on compte 2 ou 3 voitures par maison. En conséquence, la route de la Saune (la D18) et les petites routes de campagne vers Saint Orens, Escalquens, Labège sont saturées le matin et le soir, dangereuses  et inadaptées au trafic.

Personnellement pour aller sur les centres d’attractivité qui sont Saint Orens, Labège ou Toulouse je prends mon vélo le plus possible (sachant que ce n’est pas à la portée de tous et que les coteaux sont durs à monter) C’est sportif et je ne tiendrai pas longtemps.
La meilleure solution est d’abord la voiture puis les terminaux de bus. Pour aller sur Toulouse, on peut se garer au Leclerc Saint Orens et prendre le L7 ou à Fonsegrives Ribaute le L1 ou le 83,  Dans ce dernier cas, il faut obligatoirement aller encombrer Fonsegrives au passage.
Il nous est impossible de quitter Sainte Foy sans voiture.

Je ne sais pas si ma petite banlieue résidentielle est unique dans son cas mais je la trouve très caractéristique d’un déficit de transport dans la périphérie toulousaine. 

Share