Tag Archives: service public

ASSEZ DE SUPPRESSIONS DE GUICHETS SUR TOULOUSE MATABIAU

Pétition

La Direction SNCF a pour projet la fermeture de l’une des deux salles des guichets SNCF de Toulouse Matabiau.

Pour rappel. L’année 2015 a vu la suppression de 6 à 7 postes de vente à Matabiau. Cette année là, également, fermeture du Service Logistique et reclassement de 3 agents.

Précédemment. Fermeture des Boutiques SNCF sur Toulouse. Seule le boutique métro Jean Jaurès est conservée.

Cette fermeture va supprimer 7 guichets et combien de vendeurs seront concernés?

Les cheminotes et cheminots des chantiers Vente de Toulouse, exerçant leur métier dans des conditions déplorables sont « fatigués » de ces réorganisations permanentes.

Le seul but de cette fermeture de guichets est, d’une part, de supprimer du personnel au service des usagers et d’autre part, de louer à des prix exorbitants, les locaux vides à des boutiques diverses et variées.

De surcroit, le temps d’attente aux guichets restants, (ainsi qu’à la boutique Jean Jaurès, distante d’une station de métro de Matabiau), va fortement augmenter obligeant les usagers à prendre leurs billets sur les bornes ou internet. De ce fait, le service rendu à ces mêmes usagers s’en trouvera fortement dégradé.

Usagers et cheminots sommes tous concernés  par ces fermetures et suppressions abusives

Pour sauver la fermeture de cette salle de Vente de Toulouse Matabiau, ainsi que conserver les emplois qui y affèrent,

Je signe cette pétition

Cette pétition sera remise à:

-Directeur de l’ESV TGV ATLANTIQUE Pyrénées en Gare de Toulouse Matabiau

This petition will be delivered to:

  • DÉLÉGUÉ CGT TOULOUSE
    CHASSEREAU ERIC
Share

Gardons la gare de Carbonne ouverte !

Nous relayons cette pétition du Collectif Gare de Carbonne

Nous avons été sensible aux aménagements des horaires faits en début d’année suite aux demandes de nombreux usagers ; en effet la gare est à présent ouverte à partir de 5h30.

De plus, dans le cadre de l’amélioration de la sécurité des voyageurs de la gare, SNCF Réseau a investi dans la création d’un nouveau quai et d’une passerelle piétonne équipée d’ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite (travaux du 3 avril au 20 octobre 2017). Ces travaux vont dans le sens d’une amélioration de la qualité de la prestation des transports offerts aux habitants du Carbonnais.

Cependant, l’installation en extérieur de la borne de retrais, la récente création d’un abris sur le quai n°1 et la création de cette passerelle semblent indiquer que le hall, son guichet ainsi que le personnel ne seront bientôt plus utiles.

Ainsi, les usagers de la gare se posent plusieurs questions :

  • Le bâtiment de la gare va-t-il rester ouvert et sur quels horaires ?
  • Le guichet de la gare va-t-il rester ouvert et avec quels horaires ?
  • L’agent qui facilite la traversée des voies va-t-il être maintenu à son poste et avec quels horaires ?
  • Le nombre de rame de de TER sera-t-il maintenu, voir augmenté, aux heures de pointes ?
  • Est-il envisagé d’augmenter le nombre de casier à vélo à la gare (gare de Carbonne = Pôle d’échange multi modaux PEM ?)

LES MAINTIENS QUI PARAISSENT INDISPENSABLES :

Par temps de pluie et de froid, le hall abrite les usagers. Quand il fait nuit, le hall permet d’être en sécurité.

Le guichet rend service aux nombreuses personnes qui ne peuvent ou ne savent pas utiliser internet, n’ont pas de carte de crédit, recherche une information particulière.

L’agent de circulation de la voie sécurise le quai (traversée des usagers, interdiction aux vélos, etc…)

NOTRE SOUHAIT :

Déterminés à garantir la qualité des services de transports que nous utilisons et à participer à toutes initiatives constructives, nous sommes environ 500 personnes/jour à utiliser le train au départ de Carbonne pour aller vers Toulouse ou Tarbes.

Nous demandons à nos élus municipaux, départementaux, régionaux, à la SNCF, au TER d’entamer un réel dialogue avec les usagers pour maintenir la gare de Carbonne ouverte dans des conditions satisfaisantes pour toutes et tous.

Share

[CôtéToulouse] Hausse des tarifs des transports en commun à Toulouse : un rassemblement prévu, jeudi

Plusieurs syndicats, collectifs et la Ligue des droits de l’Homme organisent un rassemblement, jeudi 2 mars 2017, contre la hausse des tarifs de transports en commun à Toulouse.

« Ce n’est pas un rassemblement de retraités », souffle Daniel Pic, le responsable de la section « retraités » de la CGT de Haute-Garonne. Jeudi 2 mars 2017, à 11 heures place du Capitole, à Toulouse, neuf syndicats, la Ligue des droits de l’Homme et la fédération Loisirs, solidarité et retraités (LSR) de Toulouse comptent manifester leur mécontentement « sous les fenêtres de la mairie ».

La raison de cette contrariété ? La fin de certains tarifs réduits Tisséo, le tracé de la troisième ligne de métro et le « manque de service public au niveau des transports ».

lire la suite

Share

[Les Echos] Qui veut la mort de la SNCF ?

Un article de Olivier Pastré publié le 26/04/2016
Malgré ses atouts nous nous évertuons à mettre à terre un modèle que l’étranger nous envie. Etat et syndicats ont des responsabilités partagées dans la crise du ferroviaire
Quel beau pays que le nôtre. C’est en effet, un des seuls pays où l’on prend un malin plaisir à critiquer et, pire, détruire des projets que le reste du monde nous envie. C’est le cas bien sûr de notre système de santé que l’on détruit faute d’un consensus minimum sur des réformes de bon sens que des réflexes de repli catégoriel rendent impossibles. Mais c’est peut-être plus encore le cas de la SNCF. Le service public est considéré, à l’étranger, comme un modèle aussi bien par son maillage fin du territoire que pour ses prouesses technologique que symbolise le TGV. Et, malgré ces atouts incontestables, nous nous évertuons à mettre ce modèle industriel à terre.
lire la suite
Share

[Touléco] Transports. « Si la Région ne prend pas le relais de l’Etat, le service public ne sera pas assuré »

Propos recueillis par Virginie Mailles Viard. Article paru le 22/03/2016

Les États généraux du rail et de l’intermodalité de la région LRMP qui seront lancés le 25 mars auront pour but d’écouter les usagers et fixer une politique de transports pour les 20 ans à venir. Rencontre avec Jean-Luc Gibelin, vice-président de région en charge des transports.

Jean-Luc Gibelin, pourquoi des États généraux du rail et de l’intermodalité en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées ?

Ces États généraux partent du constat que le rail a souvent fait conflit. Il y a aussi la volonté que le rail soit un des motifs de cohésion de la Région. Il faut passer par cette étape pour qu’il y ait une appropriation des problématiques de transports. Ensuite nous construirons une politique régionale pour les quinze à vingt ans qui viennent.

lire la suite

Share

Toulouse : 300 cheminots rassemblés devant la gare Matabiau pour défendre « le service public ferroviaire »

A l’occasion de la visite à Toulouse du président de la SNCF Guillaume Pepy, près de 300 cheminots se sont rassemblés vendredi matin devant la gare Matabiau pour manifester leur inquiétude sur l’avenir de leur entreprise.

En raison du déplacement à Toulouse du président de la SNCF Guillaume Pepy, toutes les organisations syndicales avaient appelé les cheminots à se rassembler vendredi matin à Toulouse devant la gare Matabiau, où près de 300 personnes avaient répondu au mot d’ordre.

Sur les quelques banderolles déployées, on pouvait lire « Monsieur Pepy, nos trains sont nos vies » ou encore « le transport ferroviaire est un service public ».

Pendant ce temps, le président de la SNCF rencontraient des équipes de la SNCF au centre des Congrès Pierre Baudis où les manifestants avaient prévu de se rendre en cortège pour dénoncer « les difficultés à rendre le service que l’on doit aux usagers ».

Les revendications des cheminots portent également sur les suppressions de postes en Midi-Pyrénées – 683 depuis 2003 selon les syndicats – et le gel des salaires.

lire la suite et vidéo

VA publié le 12/02/2016

Share