All posts by Marie-Pierre Bes

Dégradation du tramway 2

Bonjour

Je suis usager du TRAM aux heures de pointes entre les arènes et aéroport:

  • Entre 7h et 8h le matin
  • Et 17h – 18 le soir

La situation s’est très fortement dégradée depuis 6 à 9 mois sur cette ligne.

Parfois impossible de monter dans le T2 tellement il est complet et la périodicité de passage ne s’améliore pas malgré mes courriels à Tisséo.

Pourriez vous m’aider ou m’indiquer à qui s’adresser pour faire évoluer positivement la situation sans quoi je reprends la voiture ce qui serait vraiment dommage !!

merci, Danielle

Share

Manifestation pour que le Pont Neuf et l’axe rue de Metz/rue de la république soient réservés aux modes actifs et transports en commun

Mardi 9 avril à 18h30, allons marcher pour exiger des évolutions fondamentales! Rendez-vous au bord du canal du midi derrière la Halle aux Grains et marchons jusqu’à la Patte d’Oie.
Action co-organisée avec l’association 2pieds2roues.

Nous sommes en 2019. Les embouteillages paralysent quotidiennement notre agglomération. Les automobiles, camions et motos asphyxient ceux qui font l’effort de pédaler ou de marcher. Ils immobilisent trop souvent les usagers des bus. Toulouse ville rose, ville thrombose. Le modèle « automobile » est à bout de souffle. Ni l’Etat,ni les collectivités locales n’avancent de solution sérieuse. Nous voulons une primauté aux modes respectueux de la santé de tous et de l’environnement : à pied, à vélo et en transports en commun.Partout, les besoins sont immenses. Mais ce 9 avril, focalisons-nous sur l’hyper-centre et l’axe Est-Ouest. La traversée en voiture de cet axe central est devenue anachronique et source de nuisances. Nous demandons :

  • le Pont Neuf réservé aux piétons, cyclistes et transports en commun. Bordeaux vient de le faire avec le Pont de Pierre.
  • une augmentation de l’espace piéton et cyclable sur l’axe Est-Ouest: place Esquirol piétonne, zone de rencontre rue de la république, un espace apaisé rue de Metz.
  • un accès à l’hyper-centre réservé aux riverains et exceptions. Le transit auto/moto ne doit plus traverser le centre historique.
  • une modernisation du plan de circulation du canal. Mettons un terme à ce « torrent » de moteurs tournoyant autour de la Halle aux Grains.
  • la suppression du terminal de bus du Cours Dillon et un réseau bus plus adapté:moins de bus grand format, plus de navettes légères dans l’hyper-centre.
  • le développement des livraisons à vélo, des vélo-taxi.
  • Que les places Roguet et Saint-Cyprien ne soient plus des giratoires 2X3 voies automobiles mais une seule place apaisée et végétalisée où les piétons prennent plaisir à marcher.
  • L’Hotel d’Assézat (1555), le Musée des Augustins (XIVème siècle), la Halle aux grains: autant de joyaux historiques sinistrés par un flux motorisé trop important. Mettons-les en valeur en supprimant le trafic de transit.
  • Préoccupons-nous enfin des personnes à mobilité réduite : leur parcours est trop souvent jalonné d’obstacles : trottoir encombré, scooters en travers, carrefour problématique, trottoir infranchissable en fauteuil.
  • Soyons réalistes, exigeons une mobilité propre et respectueuse!
Share

A 15 km de Toulouse, Sainte Foy d’Aigrefeuille, commune sans transport en commun

J’habite à Sainte Foy d’Aigrefeuille, commune résidentielle à 15 km de Toulouse, mon témoignage concerne une commune périurbaine sans transport en commun.

La population de Ste Foy est jeune et la plupart des habitants vont travailler sur Toulouse, Labège ,les hôpitaux au sud de Toulouse  …(environ 30 minutes en voiture)
Nous ne faisons pas partie du PDU donc pas de transport Tisséo.
Le seul transport en commun existant est un TAD qui va uniquement vers Balma Gramont,  7 trajets par jour à réserver 2 heures à l’avance pour qu’ils passent . Il faut ensuite de Balma Gramont prendre le métro pour, peut être encore, traverser Toulouse. Autre possibilité mais très peu utilisée les bus Arc en ciel  Revel-Toulouse, ils passent 2 ou 3 fois par jour à Lanta qui est à 5 km, et il faut, là aussi, prendre sa voiture pour y accéder.
A cela, se rajoutent des tarifs non avantageux. On paye d’abord  le trajet TAD puis le plein tarif tisséo puisque nous ne sommes pas dans le PDU. De quoi aussi décourager ceux qui préfèrent la voiture aux transport en commun. 
Avec autant de contraintes, on peut comprendre l’intérêt de la voiture et à Sainte Foy, on compte 2 ou 3 voitures par maison. En conséquence, la route de la Saune (la D18) et les petites routes de campagne vers Saint Orens, Escalquens, Labège sont saturées le matin et le soir, dangereuses  et inadaptées au trafic.

Personnellement pour aller sur les centres d’attractivité qui sont Saint Orens, Labège ou Toulouse je prends mon vélo le plus possible (sachant que ce n’est pas à la portée de tous et que les coteaux sont durs à monter) C’est sportif et je ne tiendrai pas longtemps.
La meilleure solution est d’abord la voiture puis les terminaux de bus. Pour aller sur Toulouse, on peut se garer au Leclerc Saint Orens et prendre le L7 ou à Fonsegrives Ribaute le L1 ou le 83,  Dans ce dernier cas, il faut obligatoirement aller encombrer Fonsegrives au passage.
Il nous est impossible de quitter Sainte Foy sans voiture.

Je ne sais pas si ma petite banlieue résidentielle est unique dans son cas mais je la trouve très caractéristique d’un déficit de transport dans la périphérie toulousaine. 

Share

Communiqué de presse « asphyxie au Nord-Ouest »

Les membres de l’Association des Usagers des Transports en commun de Toulouse de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs (AUTATE) de la FNAUT Occitanie ne signeront pas la pétition des Maires du Nord-Ouest de Toulouse « Stop à l’asphyxie de Blagnac et du nord-ouest toulousain ». Cette dernière comporte un volet « transport en commun » bien trop faible. Il faut empêcher les voitures solo et donner systématiquement la priorité aux transports en commun par tous les moyens possibles. Nous avons des idées : le tramway est trop lent et mal connecté à la LINEO 1. Nous réclamons, depuis des années, un bus depuis les Sept-deniers et même depuis la barrière de Paris. La ligne aerospace express, si elle se fait, doit être prolongée jusqu’au parc des expositions. Nous demandons l’augmentation de la fréquence du bus 70 pendant les vacances scolaires. Globalement, les temps de parcours par le réseau Tisseo entre Blagnac et Colomiers et Tournefeuille doivent être raccourcis afin d’envisager un report modal vers les transports en commun. Toutes les suggestions des usagers sont développées sur notrepage.

Share