All posts by Marie-Pierre Bes

Modification unilatérale des horaires SNCF

Bonjour,

Je suis utilisatrice de la ligne TER Toulouse-Carcassonne.
Je prends le train le matin  à l’arrêt de Labège -village en direction
de Toulouse. J’ai actuellement un cadencement le matin entre de 7h30 à 8h30, toutes
les demies-heures. 7h33-7h54 et 8h33.

Les horaires changent le 14 décembre . Aucune fiche horaire à
disposition….
En faisant des recherches, avec le site , je parviens à trouver les
horaires que je cherche. Je constate alors avec surprise un cadencement
..à l’heure…. Ce sera 7h.. ; 8h et 9h…..
Là encore sans consultation des usagers et au détriment du développement
durable car si les usagers ne peuvent pas prendre ces trains……ce sera la
voiture….. Il semblait pourtant qu’il fallait  encourager les pratiques de modes
alternatifs….Et qu’il fallait se mobiliser pour le climat…….

J’ajoute que le mercredi midi pour les mères qui prenaient leur
après-midi …plus de train pour Labège village au départ de Toulouse….
D’autres usagers ont des trains supprimés le samedi …et ces personnes
travaillent……

Comment la SNCF peut elle choisir seule les horaires ? Ce n’est pas un
changement de quelques minutes, c’est un changement qui engage
l’organisation familiale et professionnelle des usagers !!

Le but final de cette modification de la SNCF est sans doute de
supprimer l’arrêt de Labège-village car dans quelques temps comme les
horaires ne correspondent pas , les usagers ne prendront plus le train à
cet arrêt . La SNCF comptera alors les usagers et déclarera qu’il n’est
pas nécessaire de maintenir l’arrêt.

Je tenais à vous informer des changements sur cette ligne en décembre

Share

Quand le bus 27 ne s’arrête pas

Bonsoir, 

 
Ce soir à  18h30 j’attendais mon bus 27 à  l’arrêt provisoire gare matabiau qui se trouve  sur le trottoir d’en face l’hôtel concorde,  deux bus 27 sont passés et ont refusé de nous monter ( hier j’ai pris le bus au même endroit). Cela nous a surpris quand le 1er bus est passé  sans s’arrêter,  alors avant que le deuxième bus 27 arrivé juste à  l’endroit de l’arrêt,  on s’est signalé  au chauffeur de bus en faisant des gestes, comme on voyait qu’encore il n’allait pas s’arrêter,  on s’est mis sur le passage piéton pour qu’il s’arrête,  il a refusé  de nous prendre.
On est outrée,  comment tisseo peut faire cela, je suis repartie à  la maison à pied ,j’ai un certain âge et de plus je suis malade.
Comme j’habite au démarrage de la ligne lycée Toulouse Lautrec,  quand je suis rentrée  chez moi , je suis allée demandé pourquoi, le chauffeur avait refusé de nous monter, il m’a dit qu’il n’y avait pas d’arrêt. Faux car hier j’ai pris le bus 27 à  cet arrêt,  et c’est seulement le 2 décembre ( c’est écrit sur le site tisseo)que l’arrêt définitif  sera 2 rue bon repos.
Que tisseo arrêt de prendre les passagers  pour des cons.
On paie , pour des prestations qu’on n’a pas, et en plus les chauffeurs de bus nous prennent de haut .
Cela veut dire que toutes les personnes qui vont attendre à  l’endroit de d’habitude ne seront pas pris en charge par le bus, et elles devront rentrer à  pied. Très mauvaise coordination chez Tisseo
Cordialement.
Jacqueline,
Share

Contravention injustifiée dans le tramway

Bonjour,

Je me rapproche de vous aujourd’hui car j’ai été victime d’une contravention injustifiée sur le réseau Tisséo. En effet, j’ai réglé ce matin à la borne de tramway Avenue de Muret Marcel Cavaillé un abonnement de 31 jours et suis rentrée dans le tram. J’ai passé ma carte sur le valideur et suis allée m’assoir. Arrivée à destination à l’arret Nadot, il y avait un contrôle. J’ai donc tendu mon titre sans la moindre appréhension, mais il s’avère que la validation n’a pas fonctionné.

J’ai présenté à l’agent mon reçu d’abonnement en date d’aujourdhui 21/11/2019 à 8h29, pour démontrer ma bonne foi. En vain.

En plus de l’humiliation devant mon lieu de travail, l’agent a dressé la contravention et a démontré son absence de bonne foi en ne m’indiquant pas qu’après paiement, aucune contestation n’était possible.

Nouvellement usagère quotidienne des transports Tisséo, je suis outrée par ce qui m’est arrivée. Je ne sais pas si vous pouvez m’aider sur ce cas. J’ai prévu de faire un courier LRAR à Tisseo.

Emilie

Share

Pour un grand plan de sauvetage des transports en commun dans la banlieue

Rassemblement des usagers-es le 27 novembre à 9 heures à l’occasion du prochain conseil syndical de Tisseo qui a lieu à Toulouse Métropole (Arche Marengo) et porte sur la 3ème ligne de métro

Comme 95% des enquêtes publiques en France, celle-ci a encore rendu un avis favorable à la 3ème ligne de métro. C’est dire que cette procédure de consultation est inutile et couteuse. Son avis permet aux autorités de lancer une 3ème ligne de métro pour un coût de 3 milliards d’euros et un tracé à 80% intra-toulousain. Depuis toujours, les décisions en matière de transport en commun sont centrées sur la ville et ont développé un réseau en étoile, forcément incomplet. Les embouteillages qui sont actuellement concentrés sur la rocade le prouvent : les automobilistes se déplaçant de banlieue en banlieue n’ont pas d’autres alternatives.

D’ailleurs, la part de déplacement en transport en commun n’est que de 14% : pourquoi continue-t-on dans les mêmes erreurs du passé ? L’équité des habitants de la métropole est-elle respectée ? Actuellement, dans l’agglomération, le temps moyen de déplacement en transport en commun entre deux communes distantes de 15 km est d’une heure 15 minutes. Ce sera toujours le cas principalement dans tout l’ouest de l’agglomération avec la 3ème ligne. La voiture a encore de beaux jours devant elle, les embouteillages ainsi que les pics de pollution vont se multiplier au détriment de la santé de tous, surtout des enfants. D’une part, nous demandons donc au conseil syndical la reconfiguration de ce projet inapproprié aux besoins des 400 000 habitants de la banlieue et aux toulousains qui travaillent à l’extérieur de la ville, à quelques rares exceptions près. D’autre part, nous espérons que les candidats aux municipales dans les villes autour de Toulouse et notamment ceux élus à la Métropole se coordonneront pour lancer un grand plan de sauvetage des transports en commun et étudier des alternatives. 

Share

Courrier à la Présidente de région à propos des mobilités sur l’aire urbaine toulousaine

AUTATE et FNAUT Occitanie

courrier à Madame Carole DELGA, le 14 novembre 2019

objet : mobilités sur l’aire urbaine toulousaine

                                            Madame la Présidente,

 A votre initiative, une réunion s’est tenue le 14 mars 2019 pour évoquer les questions des mobilités sur l’aire urbaine toulousaine. Nous vous remercions vivement de l’avoir organisée tant nous mesurons tous les jours, l’étendue des problèmes de déplacement des habitants et l’insuffisance d’une offre performante de transport en commun.

Cette séance de travail des institutions concernées a fait l’objet d’un Communiqué de Presse conjoint le 18 mars 2019 qui a retenu notre attention.

Maintenant que plus de sept mois se sont écoulés depuis cette réunion, l’Association AUTATE et la FNAUT Occitanie souhaiteraient être destinataires d’un dossier synthétique sur l’avancement du « travail technique commun » lancé à court terme, et sur les réflexions de gouvernance/coordination à moyen terme.

Ayant bien noté le rôle actif/ moteur que vous prenez dans ce dossier des mobilités de l’aire urbaine toulousaine, nous attendons de vous un dossier de synthèse multi-institutions.

 Nous aimerions également, qu’après l’envoi de ce dossier, une réunion soit organisée afin de nous apporter toutes explications sur ce document. En ce qui concerne la réunion ultérieure, il nous semblerait souhaitable en revanche que ces institutions soient présentes afin d’obtenir toutes explications et commentaires.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Madame la Présidente, l’assurance de toute notre considération.

Marie-Pierre Bès                                                                                                      Christian Perrot

Share

Demande d’annulation du soutien de la Région à une bretelle sur la rocade

Cinq associations (Le Comité des Quartiers de L’Hers, L’Association des Usager-e-s des Transports de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs, 2 Pieds 2 Roues, France Nature Environnement Midi-Pyrénées, Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées)

viennent de demander à la Présidente de Région, Carole Delga d’annuler le soutien de la Région Occitanie au projet dit « Jonction Est » du périphérique toulousain.

Ce projet nous paraît en totale contradiction avec les objectifs de la COP21 et de la réduction de la pollution atmosphérique, sujet majeur en termes d’impacts sanitaire, environnemental et financier en France et à Toulouse en particulier.

jonction-est-courrier-région-occitanie_2019

Share

Le bus 70

Ce bus est très pratique et je le prends souvent mais je remarque qu’il est de plus en plus plein et qu’il y a de plus en plus de gens dedans. Ce qui est fait que je peux pas toujours m’asseoir. Je comprends pas pourquoi ils n’en rajoutent pas. Blagnac grandit et ce bus reste le même.

Yasmina.

Share

Réduction du service pendant les vacances scolaires

Je suis 100% d’accord avec l’idée de mettre fin aux « horaires » scolaires. Mais peut-être faut-il modérer un peu la revendication: qu’il y ait moins de bus au mois d’août (voire du 14 Juillet au 15 Août) ou même entre Noël et le jour de l’an, lors de ponts très suivis (ascension par exemple), cela ne me semble pas choquant. Mais ce qui est choquant c’est que pour les vacances scolaires de la Toussaint, Noël, Février et Pâques il y ait deux semaines de service réduit. Encore pire: l’été le service réduit commence avant même les vacances scolaires dès la fin du mois de Juin !

Faire une ligne de métro pour « le travail » comme il est annoncé tout en décourageant les gens qui travaillent de prendre le bus en leur rendant la vie impossible une bonne partie du temps, voilà qui est drôlement cohérent. Les bus peu fréquents c’est une catastrophe lorsqu’on doit prendre plusieurs bus, à cause du temps que l’on passe à attendre.

Mon témoignage: le 78, au moins entre Fac de Pharmacie et Clément Ader (et même plus loin mais je ne peux dire jusqu’où) est plein comme un œuf aux heures de pointe: on attend, et on se prend un bus bondé. Certains sont des bus doubles ce qui améliore un peu la situation, mais ce n’est pas toujours le cas.

Share

Desserte rue Plana de mauvaise qualité

Je prends 2 bus (19 et L7) et 1 métro (A) matin et soir, 5 jours sur 7 et franchement ras le bol. Le bus 19 est une vraie galère : Rue Louis Plana : bondé matin et soir sans compter les passagers qui restent sur le trottoir…

je ne comprends pas pourquoi il y a moins de bus pendant les congés scolaires : les gens sortent quand même donc le soir cela ne change pas au contraire c’est encore plus de bordel : excusez moi l’expression mais c’est vrai.

Malgré x mails à Tisséo et au maire de notre quartier : rien de bouge.

Il y a de plus en plus de bâtiments dans la Rue Louis Plana, mais pas plus de bus : cherchez l’erreur.

Au lieu de vouloir mettre une 3ème ligne de métro, cela serait bien que les 2 lignes existantes fonctionnent correctement sans panne ou autre. Et que les bus soit à la hauteur de nos attentes.

Je suis une ancienne parisienne et je n’ai jamais connue autant de pannes de métro et pourtant à Paris il fonctionne beaucoup plus qu’à Toulouse.

Par contre les prélèvements mensuels de Tisséo sur notre compte bancaire fonctionnent très bien, jamais en panne.

Je prends ce moyen de transport car sur mon lieu de travail il y a des parcmètres, si non il y a longtemps que j’aurais pris ma voiture.

Bonne réception

Cordialement

Mme M.C.

Share