All posts by Marie-Pierre Bes

Les lineo 7 et 8

Je vous fais suivre via le lien suivant une enquête réalisée par l’association de quartier du Pont des Demoiselles quant à la perception des nouveaux services associés aux linéos 7 et 8 (et comparaison avec les anciennes lignes 10 et 22) : https://associationpontdemoiselles.wordpress.com/2018/04/04/enquete-usagers-lineo-7-et-8-mars-2018/

Bien que peu suivie du fait du manque de communication autour de cette enquête (seulement 33 réponses), celle-ci permet néanmoins de mettre en évidence quelques écueils sur le développement de ces deux lignes Linéo. On constate notamment une dégradation du cadencement de la L7 dans certains créneaux horaires par rapport à l’ancien service (ligne 10). Par ailleurs, cette ligne Linéo 7 est, en période de pointe, prise dans la congestion, ce qui la rend souvent peu concurrentiel par rapport à la voiture individuelle. Enfin, certains arrêts de bus ne disposent pas des écrans d’information voyageur (pourquoi donc ne pas avoir installé ces écrans sur l’ensemble des arrêts ?).
Bref, on nous a « vendu » un linéo soit disant plus structurant, mais l’analyse des fiches horaires montre que le cadencement est guère plus important que précédemment, voire a été détérioré. Or, sous prétexte de ce « réseau structurant », on autorise une urbanisation massive de l’avenue Saint-Exupéry, qui ne peut toutefois absorbé en l’état le trafic associé à cette urbanisation.

cordialement,

Paolina

Share

Harcèlement sexiste dans les transports en commun

La FNAUT lance une nouvelle enquête en ligne auprès des femmes sur le harcèlement sexiste dans les transports en commun.

Après deux études menées en 2016 et 2017 sur le harcèlement sexiste, la FNAUT souhaite recueillir l’avis des utilisatrices des transports en commun sur les campagnes de sensibilisation contre le harcèlement, la connaissance et l’utilisation des dispositifs d’alerte.

Le harcèlement sexiste est toujours une question d’actualité. Selon notre enquête de 2016, 87% des usagères des transports publics auraient déjà été victimes de harcèlement.

Lutter contre le harcèlement sexiste pour faciliter la mobilité des usagères est d’autant plus indispensable que les usagers des transports collectifs sont majoritairement des femmes.

Le questionnaire est disponible en ligne à cette adresse : https://tinyurl.com/y47a57jh

La FNAUT invite les femmes à répondre nombreuses à ce nouveau questionnaire et à le relayer dans leur entourage. L’amélioration des dispositifs de prévention et d’alerte est un objectif de première importance pour assurer des déplacements confortables et sécurisés.

Contact presse : Christiane Dupart, vice-présidente de la FNAUT, 06 80 64 05 60

Share

Synthèse avis des usagers Juin 2019 (quai de la daurade)

47 personnes ont répondu à ce questionnaire, proposé essentiellement lors du week-end « Toulouse 2031 ». Plusieurs réponses sont possibles pour chaque question.

  • Tranche d’âge : 30 personnes de plus de 50 ans, 8 entre 35 et 50 ans, 8 entre 20 et 35 ans, 1 de moins de 20 ans.
  • 2 personnes n’utilisent jamais les TC, 18 disent les utiliser parfois, et 21 souvent
  • Les TC sont plus utilisés pour les déplacements personnels (29) que pour les déplacements domicile – travail (12)
  • Tous les TC sont utilisés, avec le plus souvent plusieurs modes au cours d’un même trajet : métro (37), bus (29), tram (19), train (13).
  • Les modes de déplacement individuels sont : la marche (27), le vélo (21), la voiture (14) le 2 roues motorisé (3).

Ce qui inciterait le plus à utiliser les T C :

  • La fréquence : 29. Elle est globalement jugée très insuffisante
  • Le prix : trop élevé pour 20 personnes
  • La durée des trajets, qui nécessiterait d’être réduite pour 17 personnes
  • L’offre de trajet, trop faible, pour 16 personnes
  • Le confort vient en dernier lieu, pour 5 personnes.

En ce qui concerne le prix : la gratuité est souhaitée par 30 personnes ; 16 estiment normal que le prix soit fonction de la situation de l’usager (âge, handicap, situation socio-économique,…) ; 4 estiment que tout le monde devrait payer le même prix.

Des suggestions :

  • Rendre plus facile l’intermodalité en réservant des espaces pour les vélos
  • Développer les offres périphériques, ne pas tout relier au centre ; des bus pour les liaisons de banlieue à banlieue ; + de bus
  • Des RER vers le nord toulousain, et vers le sud
  • Améliorer les correspondances
  • Mettre des navettes gratuites en centre-ville
  • Augmenter l’amplitude horaire du métro
  • Plus d’amplitude horaire pour les bus

Et maintenant, les témoignages

  1. La fréquence des bus de la ligne 12 est insuffisante, notamment pendant les vacances scolaires. Elle est aussi insuffisante pour les personnes qui souhaiteraient se rendre à leur travail en période « normale » : jusqu’à 20 minutes d’attente
  2. J’ai totalement cessé de me rendre à mon travail en transports en communs (train + car) pour les raisons suivantes :
    • Fréquences insuffisantes (ligne Toulouse – Cahors)
    • Annulation de trains du matin de plus en plus fréquentes (et à la dernière minute)
    • Le prix de l’abonnement (222.90 euro/mois) ; le train n’est plus un moyen de transport fiable et abordable.
  3. La ligne 54 s’arrête à 21 h, beaucoup trop tôt ; sa fréquence est trop réduite entre les pics de fréquentation liés au travail « classique » 8 h – 17 h
  4. Trop de monde dans les transports quand il pleut.

Synthèse effectuée par Thérèse.

Share

Arrêt du bus 12

Aujourd’hui (19 Aout)  j’ai pu admirer la pub que Tisséo se fait à l’arrêt du 12 à Basso Cambo. Endroit merveilleux, chef d’œuvre du non lieu, on attend debout, car les places assises sont rares. De toute manières, elles ne sont pas non plus confortables…. Oui, l’affiche … elle vante un seul but : la satisfaction du client. Comme j’aimerai le croire …
bref à l’arrêt du 12 j’attendais en compagnie de 3 containers à ordures, trois containers gris (pas de tri sélectif ? bonjour le développement durable !!). Oui, c’est à l’arrêt du 12, à l’entrée du métro, là ou des milliers de personnes passent chaque jour, que Tisséo, laisse déborder ses ordures ménagères….

Danielle C.

Share

L’avis de l’association sur le projet de troisième ligne de métro

Contribution Enquête publique AUTATE VD

CONCLUSION DE NOTRE REPONSE A L’ENQUETE PUBLIQUE :

L’AUTATE constate que la réalisation de la future ligne de métro TAE ampute la grosse majorité du budget d’investissement des transports en commun, au détriment du développement des transports en commun dans la périphérie de l’agglomération qui souffre d’un manque de dessertes, de congestion automobile, et de pollution atmosphérique due aux transports.

L’AUTATE constate que la réalisation de la future ligne de métro TAE ne permettrait pas d’augmenter fortement l’usage des transports publics, du vélo et de la marche à pied et par conséquent de faire baisser sensiblement la part modale de la voiture individuelle.

L’AUTATE préconise de remplacer la TAE par :

  • Un réseau dense de ligne de bus et de tramways en voies réservées
  • La ceinture sud
  • Une ligne transversale dans l’ouest de l’agglomération (Portet-Cugnaux-Plaisance-Colomiers)
  • L’amélioration de la ligne C
  • Des lignes de RER basées sur l’actuelle étoile ferroviaire (en priorité les branches du nord et de l’ouest)

L’AUTATE demande une étude d’une autre option de fuseau qui relierait les deux mêmes terminus en passant par l’ouest de l’agglomération.

L’AUTATE constate que l’enjeu climatique n’a pas été prioritaire dans le choix de lancer de cette troisième ligne de métro.

En conséquent, l »AUTATE donne un AVIS DEFAVORABLE au projet de réalisation de la future la ligne de métro TAE.

Share