Transports en commun autour de Villemur-sur-Tarn

Témoignage d’un usager :

La ligne Hop1 est utilisée pour les transports scolaires entre le lycée de Fronton et Villemur-sur-Tarn le matin et le soir, ce qui est ridicule : ces cars sont souvent surchargés, il manque souvent des places assises lors du transport des lycéens. De plus, les lycéens sont obligés d’attendre le soir une vingtaine des minutes le car qui part de Toulouse à 17h30, alors qu’il suffirait de retarder de 5 minutes le bus qui part de Toulouse à 17h15… L’emplacement de l’arrêt au lycée est également dangereux : les lycéens sont obligés de traverser une route très empruntée au moment de la sortie des cours, et l’arrêt est de plus loin du lycée et les passages piétons éloignés, ce qui ne garantit pas la sécurité des lycéens…

Pour la ligne 51, le parcours de cette ligne est absurde : elle se retrouve bloquée dans les bouchons à Saint-Alban et Aucamville, en sachant que très peu de passagers (voire aucun) ne descendent ou ne montent entre Barrière de Paris et Saint-Sauveur… Il serait plus simple de prendre l’autoroute au niveau de Bruguières, et de desservir une station de métro comme Borderouge, au lieu d’aller jusqu’à la gare routière. Ou au moins ne pas passer par Aucamville et Saint-Alban, car passer par là retarde à chaque fois de 15 à 30 minutes la ligne.

Pour la ligne 55, il faudrait que l’ensemble des services partent de Borderouge ou de Balma-Gramont pour simplifier le trajet. Il faudrait aussi que la ligne arrête de passer, juste avant le terminus de Villemur, par Pechnauquié : cela retarde d’une dizaine de minutes la ligne, et personne ne monte ou ne descend à cet arrêt en général.

Tout cela fait que les transports en commun vers le nord de la Haute-Garonne, même s’ils sont nombreux, ne sont que peu utilisés car ils ne sont pas attractifs.

Les tarifs entre le réseau Arc-en-Ciel et Tisséo ne sont même pas combinés, ce qui coûte 7,60€ un aller-retour en bus et en métro vers Toulouse, ce qui n’est absolument pas attractif.

Il faudrait également renforcer les services des lignes express en journée et le week-end, car il n’y a que peu de passagers (voire aucun) qui descendent à d’autres arrêts que ceux desservis par les lignes Hop en journée, et il faudrait aussi mettre en place des services qui partent en soirée de Toulouse (vers 21h ou 22h), car cela permettrait de toucher une clientèle plus jeune, qui souhaite rentrer plus tard, notamment les vendredis et samedis.

Il serait également bien de mettre aux stations de métro des informations sur les prochains passages des lignes arc-en-ciel aux quais, comme cela se fait dans les gares bus Tisséo.

Il faudrait que les lignes Arc-en-Ciel arrêtent de desservir la gare routière… Cela ne fait que ralentir les trajets des lignes, ralentir le trafic routier suffisamment chargé du centre-ville toulousain, et alors qu’il est possible de desservir facilement une station de métro à proximité du périphérique, comme Borderouge, Balma-Gramont, Bagatelle ou encore Ramonville… Cela permettrait de rendre les lignes de car plus attractives.

Il faudrait avoir un meilleur visuel aux arrêts, qui, pour certains, ne contiennent même pas le numéros de l’ensemble des lignes qui sont desservies…

Il faudrait aussi mettre en place des parcs relais et des parcs à vélos à proximité des arrêts pour faciliter l’intermodalité, et qu’il y ait une réelle indication, avec des panneaux, pour inciter les conducteurs à prendre le car.

Il faudrait pouvoir desservir un plus grand nombre de lieux et de communes. Par exemple, la commune de Le Born (500 habitants, à 3 km au nord de Villemur) n’est pas desservie par des transports en commun, alors que la ville est un lieu de passage pour de nombreuses communes de l’aire urbaine de Toulouse aux heures de pointe (depuis Tauriac, Montvalen, Grazac, Varennes…), soit environ un millier d’habitants. De plus, la commune est en connexion avec la ligne TER 921, qui relie Montauban à Albi, et qui passe par le nord de la commune, et une correspondance permettrait aux hauts-garonnais, mal desservis pour se rendre vers Montauban, de pouvoir s’y rendre facilement. Cela améliorerait également les transports scolaires vers le lycée de Fronton et les lycées de Toulouse pour les lycéens habitants à Le Born.

Enfin, il faut réduire d’urgence les temps de trajets depuis la couronne périurbaine, et particulièrement autour de Villemur, car les villemuriens mettent parfois plus d’une heure et demi (si ce n’est deux, en voiture comme en transports en communs…) pour rejoindre Toulouse, et cela bloque le développement économique et démographique de la ville, celle-ci ne possédant pas de transports efficaces à proximité (pas d’autoroutes, pas de voies rapides, pas de voies ferrées…), alors que pourtant il y a aujourd’hui près de 15000 habitants résidants autour de Villemur qui sont mal desservis en transports.

C’est pour cela que, de mon point de vue, c’est bien d’améliorer en permanence la desserte de Toulouse, avec une nouvelle ligne de métro, un meilleur périph, etc… mais du nord de la Haute-Garonne, on se sent tous un peu oubliés par les pouvoirs publics, à cause du peu de moyens qu’on a par rapport au sud ou à l’ouest de Toulouse par exemple.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.