Les bouchons du mois de Juillet

source La dépêche, Publié le 31/07/2018 à 07:06

En juillet, les bouchons continuent

Elle semble loin l’époque ou périphérique en été rimait avec liberté. Les travailleurs estivaux pouvaient se consoler d’être privés de vacances en ne passant pas la matinée dans les bouchons. Mais depuis quelques années, les embouteillages sur le périphérique en heure de pointe font de la résistance jusqu’à la fin du mois de juillet. Un constat appuyé par Matthieu Athanas, chef du centre de gestion trafic à la direction interdépartementale des routes du Sud-Ouest (Dirso), qui gère le périphérique à l’ouest de Toulouse : «C’est une tendance que nous captons depuis 2012. Cette année le mois de juillet a été proche du mois de juin et semblable au trafic du mois de juillet 2017. Notre ressenti est que cela est dû aux nouveaux arrivants à Toulouse».

Pour Pascal Barbier, trésorier de l’association des usagers des transports de l’agglomération toulousaine et de ses environs (Autate), cela est peut-être lié à la fermeture de la ligne A du métro : «Nous sommes en contact avec des usagers qui ne souhaitent pas prendre le bus et se reportent sur la voiture. La durée des trajets en bus les repousse. Les parkings deviennent gratuits quinze jours en été, pourquoi ne pas le faire avec les transports en commun, cela inciterait moins à prendre sa voiture».

Une thèse qui ne tient pas la route pour Jean-Michel Lattes, vice-président à Toulouse Métropole en charge des transports et déplacement : «La fermeture de la ligne A a un effet minime, elle ne couvre pas les mêmes trajets». Selon lui, les causes sont à chercher dans l’accumulation de facteurs : «Nous avons constaté la hausse de la fréquentation du périphérique depuis plusieurs années. Les Toulousains partent en vacances sur des périodes plus courtes. Les transports en communs sont aussi touchés par cette hausse de fréquentation. L’an dernier, nous avons connu le plus gros pic de fréquentation de l’histoire de Toulouse, cela ajoute du trafic». L’élu reste optimiste pour le mois d’août : «E 2017, nous avons constaté que la fréquentation de la rocade était bien moins importante au mois d’août, je pense que ce sera aussi le cas cette année». Il est vrai que la semaine dernière, le périphérique était déjà un peu moins chargé.

Maxime Noix

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.