L’offre en T.C. est insuffisante pour cette usagère de Plaisance du Touch

J’habite à Plaisance du Touch et je suis partie travailler à Narbonne de janvier 2015 à décembre 2016.

Avant mon départ, je travaillais à Toulouse. Je prenais la voiture de Plaisance jusqu’au métro Basso Cambo. Les embouteillages commençaient à Tournefeuille, à l’approche de l’avenue du Marquisat. Quand je suis revenue à Plaisance, j’ai eu la surprise de découvrir que les embouteillages commençaient à l’intérieur de Plaisance, en seulement 2 ans de temps. Malgré cela, les constructions continuent sans élargir les rues et aucune modification des horaires des bus.

En 2017, j’ai la chance d’être à la retraite. Quand je vais à Toulouse, j’aménage mes horaires de départ mais je prends rarement le bus (65 ou 67) jusqu’au métro car il n’y a rien après 21h. De même, le week- end, car il y a des bus toutes les 30mn de Tournefeuille à Toulouse et au retour mais pour Plaisance, c’est toutes les 2 heures.

J’ai habité 50 ans la banlieue parisienne. Je prenais rarement la voiture. Je préfère bien sûr la région toulousaine mais la situation des transports en commun est catastrophique. Des amis parisiens ont renoncé à venir passer leur retraite dans la région toulousaine pour ce motif. A partir du moment où l’offre de transports en commun est suffisante, les français ne sont pas fous, ils les utilisent.

Share

Le RER toulousain est nécessaire et faisable.

Le RER toulousain est nécessaire et faisable.

L’association des Usagers des Transports de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs (AUTATE) a critiqué la partialité du conseil scientifique qui devait étudier l’alternative « bus tramway métro train vélo » proposée par l’AUTATE, suite au grand débat public sur l’opportunité de réaliser la troisième ligne de métro.

M. Jean-Claude RUYSSCHAERT le garant de la concertation post-débat public a mis en place et animé un groupe de travail dit miroir composé de personnalités indépendantes pour juger de l’impartialité de l’étude des alternatives.

Ce matin 16 octobre, le SMTC a présenté une étude de faisabilité concernant la partie RER Toulousain des « solutions alternatives » de l’AUTATE, soit les 3 lignes Muret/ Castelnau d’Estrétefonds, Rouffiac/Escalquens et Arènes/Lèguevin.

Cette étude montre selon les termes du SMTC que le RER toulousain est un jalon impératif pour l’avenir des déplacement dans l’agglomération toulousaine; que pour un investissement de 1,9 milliards d’euros en considérant les 1,5 milliards d’euros déjà engagés par la région et l’État dans le doublement de la ligne nord, il serait possible de réaliser d’ici 2034 un RER complet et à très forte capacité; le train d’agglomération est nécessaire et faisable.

L’AUTATE demande de poursuivre la démarche :

1/proposer un phasage chiffré de la mise en place progressive du RER toulousain (et non pas dans 20 ans) afin de commencer à résorber au plus vite les embouteillages à l’extérieur de la rocade. L’AUTATE estime que, seule la prise en compte des premiers phasages du RER dans le Projet mobilités du SMTC, permettra de répondre aux besoins de déplacements à l’extérieur de la rocade. Conformément aux nouveaux dispositifs de participation du public, le SMTC devra amender son Projet mobilités en ce sens.

2/faire une étude complète : L’AUTATE rappelle que son projet alternatif inclut aussi un réseau [bus tramway tram-train vélo] de proximité qui permettrait de desservir tout le territoire. Nous restons dans l’attente de l’étude correspondante.

Share

Pour + de trains Toulouse-Colomiers

J’habite à Blagnac et mon fils est au lycée international de Colomiers.

Le matin, il prend le transport scolaire : un bus qui part pas loin de chez nous.

Le soir, il peut aussi rentrer avec ce bus mais s’il finit plus tôt, il prend le réseau Tisseo. Quand il peut prendre le train, c’est super car en 10 minutes il est aux Arènes puis prend le tram. Mais s’il n’y a pas de train, il prend la Linéo 2 et là, c’est beaucoup plus long. Il lui faut plus d’une heure pour rentrer. En plus, pour 3 mois, il accueille une correspondante allemande qui prend le même trajet que lui. Donc, nous aimerions vraiment qu’il y ait plus de trains Toulouse-Colomiers.

Share

L’option étudiante difficilement accessible/Billetterie/Agences

Je suis étudiante et je me suis rendue compte que ce n’est pas facile sur le site internet de Tisseo de trouver les bons tarifs : en tant que jeune entre 20 et 26 ans, le site ne propose pas l’option étudiante mais directement le tarif plein à 150 euros l’année.

Il faut chercher pour trouver l’option « étudiant » qui permet de s’abonner à 100 euros. Il y a d’ailleurs une pétition facebook sur cela car beaucoup d’étudiants se sont rendus compte après qu’il existait un réel tarif étudiant. Alors qu’avant il existait le tarif étudiant 15-25 ans.

Par ailleurs, je me suis montée un jour dans un bus sans monnaie mais uniquement avec ma carte bleue et je n’ai pas pu acheter de tickets. A l’inverse, avec un billet de 20 euros, j’ai voulu prendre un ticket à l’arrêt de tram (idem pour le métro) et je n’ai pas pu car ce n’est pas possible.

Sinon, je trouve pas qu’il n’y a pas assez d’agences Tisseo pour prendre les abonnements annuels et pour avoir des informations.

Il faudrait une agence à Ramonville et ailleurs sur la ligne B. De plus, il n’y a pas assez d’informations sur la localisation des agences Tisseo de sorte que celle de Jean Jaurès est tout le temps pleine avec entre 30 minutes et 1 heure d’attente

mathilde

Share

L’avis de l’AUTATE sur le Projet Mobilités 2025-30 dans le cadre de l’enquête publique

Enquête Publique : contribution Autate (cliquer)

Avis défavorable.

L’ AUTATE constate que mis à part les usager-e-s de la future la ligne de métro TAE, le Projet Mobilités 2025-2030 du SMTC ne devrait pas engager une mutation profonde des pratiques de mobilité sur le territoire du PDU, en particulier sur les périphéries et ne permettra pas d’augmenter fortement l’usage des transports publics.

Le Projet Mobilités 2025- 2030 du SMTC n’anticipe pas la croissance démographique en ne permettant pas une baisse sensible du nombre journalier de déplacements en voiture.

Les déplacements automobiles quotidiens se situent plutôt au Nord (Aucamville vers Blagnac), à l’Ouest (Blagnac-Colomiers-Tournefeuille) et au Sud (Cugnaux, Frouzins, Portet) que sur le trajet de la future la ligne de métro TAE.

La partie du projet dit de « ceinture Sud » n’est pas traitée sérieusement  à l’aide d’éléments tangibles.

En deuxième couronne, est mentionné un système de bus Optimo dont les principes de fonctionnement ne sont pas décrits. L’AUTATE en conclue que la Ligne TAE est un Grand Projet inutile de plus…D’autant plus que pour une enveloppe financière équivalente, il est possible de réaliser un réseau efficace de tramways et de bus prioritaires, ainsi qu’un réseau cadencé de trains de banlieue qui permettent une réduction ambitieuse des embouteillages et de la pollution.

 

Share

Collectif Tuck : une contribution à étudier sur l’alternative ferroviaire

A l’enquête publique, le collectif TUCK (des défenseurs acharnés du train) démontre la faisabilité de défendre l’étoile ferroviaire toulousaine, contrairement à ce que le Conseil scientifique post-débat public répète à l’AUTATE depuis des mois.

Partie 1-PDU – Collectif Tuck – Ne laissons pas passer ce train –

Partie 2-PDU – Collectif Tuck – Ne laissons pas passer ce train –

Partie 3-PDU – Collectif Tuck – Ne laissons pas passer ce train –

 

Share

Linéo 6 en soirée : insuffisant

Utilisatrice du Lineo 6 :  les horaires en soirée sont parfaitement inadéquats pour les personnes qui vont à des spectacles à Toulouse. En effet, il ne circule qu’un bus toutes les 1/2h. Qui a envie (comme c’est arrivé à mon fils) de rater de justesse un bus et de devoir attendre 30 mn, alors qu’on est pressé de rentrer chez soi, particulièrement en hiver ?? A mon avis, 20mn serait un maximum.

Le bus 81 (Paul Sabatier —> Castanet) été supprimé en soirée, alors qu’on aurait pu faire alterner les départs avec ceux du Lineo, de façon à avoir un bus tous les 1/4 d’h. J’ai envoyé ces remarques lors de mon « compte-rendu » mensuel pour le Lineo 6 (ex-62). D’autant plus que Castanet est en train de voir sa population exploser avec toutes les démolitions de maisons remplacées par des immeubles (4 juste à côté de chez moi)…

Share

Au-delà de la 1ère couronne de Toulouse

Je vous contacte pour vous parlez des bouchons monstrueux, de pire en pire chaque année, sur la N124 quand on vient du Gers. Je pense que je ne suis pas la seule à me plaindre, loin de là, quand on voit comment la situation a empiré au fil des ans.

Cela a un lien fort avec Airbus, puisque bien souvent, à peine la sortie des Ramassiers passée, le trafic redevient plus fluide.

Même en partant à 7h des environs de l’Isle-Jourdain, c’est devenu infernal et il me faut maintenant 1h10 pour faire 40 km et atteindre le secteur de Basso Cambo. Nous nous retrouvons bloqués maintenant bien avant Pibrac !! Il est vraiment déplorable que rien ne soit fait, ou ne soit envisagé.

Ce n’est pas la 3è ligne de métro prévue pour 2024 qui va changer quoi que ce soit. Il faudrait 3 voies, ou bien d’autres sorties depuis la N124, vers Plaisance, Cugnaux, en plus de celles déjà existantes. Il faudrait des routes ne desservant que Airbus pour que ceux-ci arrêtent de bloquer tous les gens qui n’ont pas d’autres choix que de passer par là. (Pour info, j’ai déjà tenté x fois de sortir à La Salvetat Saint Gilles et de passer par Tournefeuille, mais on se retrouve dans d’autres bouchons c’est infernal).

Je sais bien que ‘est facile à dire, les « il faudrait » « il faudrait », mais il faut penser à l’avenir, qu’est ce que ce sera dans 5, 10 ans ? Pourquoi les politiques ne font-ils rien ? On se sent incompris, méprisés, On doit aller bosser, alors allons bosser, et nos nerfs en prennent un sacré coup. Je me doute que vous ne pouvez rien faire, mais peut-être quand même un peu plus que moi, donc je vous écris, car vous êtes les seuls à qui, il me semble, je peux m’adresser, d’après mes recherches sur Internet. Faites passer le message, prenez-en un peu compte. Ne me parlez pas de la solution du train qui est pitoyable de ce côté-là, une seule voix, du retard en permanence, des suppressions… pour y passer au final tout autant de temps.

Comme j’envie Londres et sa banlieue, où des métros dignes de ce nom desservent les alentours jusqu’à parfois 50 km, voire plus ! Quelle vie facilitée !

L’idéal serait une ligne de métro qui partirait de Basso Cambo, jusqu’à Léguevin ou à la Salvetat, il y a tellement de champs à transformer en parking. Je me doute que ça n’arrivera pas de mon vivant, même si je n’ai que 40 ans , mais c’est pourtant vers ça qu’il faut aller.

Développer les transports en commun de façon intelligente, et bien au-delà de la 1è couronne de Toulouse.

Je précise que je ne défends pas la voiture. Je préférerais de loin prendre un moyen de transport dont je sois sûre. Un RER par exemple. Mais je viens du Gers, et je n’ai que cette solution actuellement. Ne nous mentons pas, s’il y a tant de voitures, c’est parce qu’aucun autre moyen correct n’est proposé pour ceux qui habitent à plus de 15 km de Toulouse. j’ai longtemps été travailler à pied ou en vélo quand j’habitais Toulouse, en bus aussi à une époque. Mais Toulouse ne se résume plus à une ville avec une périphérie qui s’étend sur 15 km de circonférence, ça s’étend maintenant bien au delà, des gens viennent de plus en plus loin, d’où ces engorgements. Je pense qu’il faut dissocier, quand on parle d’embouteillages, d’une part les bouchons de la ville, intra muros et juste autour, et les bouchons des gens de l’extérieur comme moi. On ne peut pas traiter les deux de la même façon et bannir systématiquement la voiture pour ceux qui viennent de plus de 15 km (40 km en ce qui me concerne) et qui n’ont pas vraiment d’autre choix, vu la misère des moyens mis en place par la SNCF dans ce coin-là…

Vous pouvez mettre tous mes témoignages si vous le voulez.

E.C.

Share

Expérience ligne C au mois d’août

témoignage d’une usagère :

« Prendre les transports en commun aux Ramassiers : baisser la pollution mais augmenter les risques de crise de nerf ! »

Au début du mois d’août, j’ai reçu la visite de ma soeur, mon beau-frère et mes deux petites nièces. Le 8 août, nous avons décidé d’aller faire une visite à Toulouse pour la journée. Comme nous habitons aux Ramassiers, nous avons l’habitude de prendre la ligne C pour nous rendre à Toulouse. Ce que nous avons entrepris de faire aussi ce jour là.

Avant de nous rendre à la gare des Ramassiers, j’ai vérifié les horaires sur internet et là, oh surprise, entre 9h28 et 12h28, aucun train ne s’arrête en gare des Ramassiers.

Nous décidons donc de prendre la voiture pour nous rendre à Colomiers gare.

Nous nous garons avec quelques difficultés et cherchons à obtenir un titre de transport. Pour 5 personnes, j’ai l’habitude d’acheter une carte tribu de Tisséo. Mais devant la gare, pas de distributeur de titres Tisséo… Un simple papier collé sur un distributeur SNCF vous indique que cette machine ne donne pas de titres Tisséo, mais pour savoir où en trouver, mystère…
Heureusement, le guichet SNCF était ouvert et une personne me dit que je dois me rendre au bureau de tabac pour acheter une carte tribu. Tout en courant, pour ne pas rater le train et parce que le bureau de tabac n’est pas à côté, j’arrive au bureau de tabac où le buraliste me tend la dite carte et me demande 8€. Je m’excuse aujourd’hui auprès de lui, mais je pense que je l’ai agressé verbalement en lui demandant s’il prenait une commission sur ces cartes. Mais, non, il m’a simplement répondu que la carte, qui coûtait 5,50€ était passée à 8€ le premier juillet en toute discrétion !!
Nous avons enfin réussi à prendre le train pour les Arènes et de là, prendre un bus pour aller au Capitole car le métro était en travaux, mais ça c’est une autre histoire…

Bref, c’est du grand n’importe quoi :
– 3h où la gare des Ramassiers n’est pas desservie
– un parking à Colomiers gare qui est saturé avant l’arrivée de la ligne de métro
– un gros problème de communication (ou problème politique ?) entre Tisséo et SNCF
– des augmentations de prix de presque 50%

G.B.

Share

Participez à l’enquête publique

Pour participer à l’enquête publique, prenez les arguments que vous jugez utiles et envoyez les avant le 10 Octobre :

soit par internet : https://www.registre-numerique.fr/projet-mobilites/deposer-son-observation

soit par courrier à
Mme la présidente de la commission d’enquête publique du PDU SMTC
esplanade Compans-Caffarelli
BP 11 120
31 011 Toulouse cedex 6

ÉLÉMENTS DE RÉPONSE POUR L’ENQUÊTE PUBLIQUE sur le PDU du SMTC TISSEO

Prenez les arguments que vous jugez utiles

soit dans la lettre du 28/09 qui suit  (cliquer ICI pour la version PDF),

soit dans le diaporama présenté le 15/09 Salle du Sénéchal (cliquer LA).

Avis défavorable au Projet Mobilités 2030 du SMTC et demande de création d’un réseau RER ou TRAM-TRAIN toulousain (lignes ferroviaires existantes et création d’une ligne de tramway à grande vitesse au Nord et à l’Ouest).

Je constate qu’avec 3,8 milliards d’euros dont 2,2 pour la future la ligne de métro TAE, le Projet Mobilités 2025-2030 du SMTC engage l’avenir de notre agglomération pour les 30 prochaines années.

Je constate qu’en matière de qualité de l’air, le Projet Mobilités 2025-2030 du SMTC ne respecterait pas la loi sur l’air – à savoir que tous les moyens devraient être mis en œuvre pour revenir à la qualité de l’air de 1996 – du fait qu’il n’anticipe pas la croissance démographique en ne permettant pas une baisse sensible du nombre journalier de déplacements en voiture.

Je pense que le Projet Mobilités 2025-2030 du SMTC ne permettrait pas d’augmenter fortement l’usage des transports publics, du vélo et de la marche à pied et par conséquent de faire baisser sensiblement la part modale de la voiture individuelle.

Je constate que mis à part les usager-e-s de la future la ligne de métro TAE, le Projet Mobilités 2025-2030 du SMTC ne devrait pas engager une mutation profonde des pratiques de mobilité sur le territoire du PDU, en particulier sur les périphéries.

Je constate que la 3ème ligne redouble la ligne de chemin de fer de Labège à la gare Matabiau, s’oriente ensuite vers le Nord où l’habitat est dispersé et les enjeux fonciers non stabilisés, puis dessert Colomiers après avoir franchi la Garonne à hauteur des Sept-deniers, toujours en passant par des zones moins habitées que d’autres dans Toulouse et sans desservir les communes environnantes.

Je constate dans l’enquête ménages-déplacements et dans les cartes diffusées par différents sites sur les déplacements automobiles quotidiens que les besoins se situent au Nord (Aucamville vers Blagnac), à l’Ouest (Blagnac-Colomiers-Tournefeuille) et au Sud (Cugnaux, Frouzins, Portet).

Je lis, dans le Projet Mobilités 2020-2025-2030, l’existence d’un projet de « ceinture Sud » matérialisée par deux flèches pointillées, dont aucun des éléments tangibles n’est présenté ni détaillé, alors qu’elle est présentée comme élément structurant du réseau dans le PDU.

Je ne trouve aucun projet sérieux, autour de la zone aéronautique Nord-Ouest (Colomiers, Saint-Martin, Tournefeuille, Léguevin, Cornebarrieu) alors que la majorité des embouteillages automobiles y sont concentrés.

En deuxième couronne, est mentionné un système de bus optimo dont les principes de fonctionnement ne sont pas décrits.

Je crains un déficit de parkings-relais le long de la troisième ligne, laissant augurer un report des encombrements et goulets d’étranglement au niveau des stations de cette ligne, et notamment autour de celles situées au nord, par exemple celle de la vache.

Je propose donc pour une enveloppe financière équivalente, un réseau efficace de tramways et de bus prioritaires dans l’espace public accompagné d’un réseau cadencé de trains de banlieue. C’est sur ces principes qu’il est possible d’atteindre un objectif conforme à la loi sur l’air par une réduction ambitieuse des parts modales de la voiture pour 2025 et 2030.

Je demande au commissaire enquêteur de noter que le projet du SMTC ne respecte pas l’intérêt public.

Je remercie la commission d’enquête pour son travail.

Nom
Prénom
Adresse
contact mail et téléphone

 

 

 

Share