Tag Archives: SNCF

Notre lettre aux ministres pour la réouverture ligne de chemin de fer Toulouse-Luchon

à Madame Ségolène Royal,
MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ÉNERGIE ET DE LA MER, CHARGÉE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT
HOTEL DE ROQUELAURE – 246, BOULEVARD SAINT-GERMAIN 75007 – PARIS

à Monsieur Jean-Michel Baylet
MINISTRE DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, DE LA RURALITÉ ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES
HÔTEL DE CASTRIES – 72, RUE DE VARENNE 75007 PARIS

(et) à Monsieur Alain Vidalies
SECRETAIRE D’ETAT AUPRES DE LA MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT, CHARGE DES TRANSPORTS
HOTEL DE ROQUELAURE – 246, BOULEVARD SAINT-GERMAIN 75007 – PARIS

Madame la ministre,
Monsieur le ministre,
Monsieur le secrétaire d’état ,

Je vous écris en tant que présidente de l’AUTATE (Association des Usagers des Transports de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs) pour vous faire part des impacts de la fermeture de la ligne Luchon-Toulouse sur l’agglomération toulousaine :

Celle-ci est déjà complètement saturée aux heures de pointe. Nous n’avons pas besoin, en plus, d’automobiles qui viendraient ou iraient vers le sud de notre département. Celles des toulousains et des banlieusards suffisent amplement à saturer les périphériques toulousains. Aussi, toutes les lignes de transport en commun depuis ou vers Toulouse soulagent les routes et l’air irrespirable de notre métropole.

Je veux par ce courrier attirer à nouveau votre attention sur la ligne SNCF Montréjeau- Luchon, sur le train de nuit Paris-Luchon et sur l’importance, capitale pour nos vallées, de la décision que vous aurez à prendre prochainement.
Voilà déjà 22 mois que les trains ne circulent plus sur cette ligne.

Aussi, nous soutenons les commingeois et baroussais, quasi unanimes, qui en demandent avec force la réouverture.

Depuis, une étude a été réalisée par la société EGIS et a présenté 3 options possibles :
> régénération de la voie ferrée et de la caténaire avec locomotives électriques (scénario n°1)
> régénération de la voie ferrée seule avec locomotives diesel (scénario n°2)
> fermeture de la ligne SNCF (scénario n°3)

Dernièrement, le conseil régional a pris 2 délibérations encourageantes pour l’avenir de la ligne : en mai avec le vote de 2,5 Millions d’€ pour les études avant travaux de régénération de la voie et de la caténaire et en juin en se prononçant pour l’inscription au CPER des travaux de rénovation de la ligne Montrejeau-Luchon.

Le Préfet de Région vous a transmis cette position du Conseil Régional.

C’est maintenant à vous de décider et à l’État d’agir :

Vous pouvez, sans plus tarder, donner des instructions au Préfet pour que, lors de la réunion du comité de pilotage qui se tiendra en septembre-octobre, cette opération soit inscrite au CPER avec les moyens financiers nécessaires et pour que les travaux soient aussitôt engagés.

Vous pouvez retenir le scénario n°1 (régénération de la voie et de la caténaire) et écarter l’option diesel (scénario n°2) d’un coût moins élevé à court terme mais source d’économies à moyen et long terme, en cohérence avec les engagements de la France lors de la COP 21.

Vous pouvez décider du maintien du train de nuit Paris-Luchon comme vous l’avez fait pour la liaison comparable Paris La Tour de Carol (cf : la convention Etat-SNCF en préparation).

Ces décisions seraient en cohérence avec vos discours et vos objectifs en matière de transition écologique, d’aménagement du territoire et de desserte ferroviaire de tous les territoires.

On peut aussi imaginer de lancer un projet expérimental en Haute-Garonne, celui de transformer luchon comme « lieu de vacances sans voitures » où on pourrait offrir des transports en commun autour du train : des navettes de la gare vers l’Hospice de France, Superbagnères, les Granges d’Astau, à l’instar de Zermatt en Suisse.

J’attends avec impatience une décision rapide, écologique et favorable à l’équilibre de la Haute-Garonne.

Je vous prie d’agréer, Madame la ministre, Monsieur le ministre, Monsieur le secrétaire d’état , l’expression de nos salutations républicaines.

Share

[Libération] Trains de nuit, c’est en partie fini

Un article de Philippe Brochen paru dans libération du 21 juillet 2016 (Photo Eric Estrade AFP)

A terme, seules deux lignes nocturnes vont perdurer. Par ailleurs, l’Etat entend optimiser trois lignes de jour «structurantes à haute performance» actuellement hors jeu du réseau TGV.

La décision était attendue, elle est désormais officielle. L’Etat entend serrer les boulons sur le financement des «trains d’équilibre du territoire» (TET). «Ils ne répondent plus de manière satisfaisante aux attentes des voyageurs, à la fois en termes de dessertes comme de qualité de service, a déclaré ce jeudi le secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies. Depuis 2011, la fréquentation a chuté de 20%, rendant l’exploitation de ces lignes financièrement insoutenable.» Selon Alain Vidalies, le déficit des TET devrait dépasser 400 millions d’euros en 2016. Résultat: le 1er octobre, quatre lignes SNCF de trains de nuit sur les huit en circulation ne seront plus.

Voici, avec la redimension de trois lignes «structurantes à haute performance», les annonces phares du secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies faites ce jeudi matin. Détail des opérations.

lire la suite

Share

[LaDépêche] Exclusif : la ligne SNCF Montréjeau-Luchon va rouvrir

Un article publié dans la Dépêche du midi le 17 juin 2016 (photo La Dépêche)

C’est une nouvelle que les défenseurs de la ligne Montréjeau-Luchon attendaient depuis 13 ans. Dans le cadre de la révision du contrat de plan Etat Région, la présidente de Région, Carole Delga, proposera à l’assemblée plénière, le 24 juin prochain, une délibération dans laquelle

Share

[Reporterre] Alternative à la voiture et à l’avion, les trains de nuit vont… disparaître

Un article du collectif Rendez moi mon train ublié le 16 juin 2016

Jadis l’un des meilleurs du monde, le chemin de fer français se dégrade par la place accordée au TGV et une vision comptable à courte vue, expliquent les auteurs de cette tribune. Ainsi, dès juillet, les trains de nuit disparaîtront, alors qu’ils représentent une alternative écologique vertueuse à l’avion et au transport routier.

Rendez moi mon train est un collectif de défense du transport en train.

lire la suite

Share

Acheter un ticket Colomiers-Pibrac ?!

Bonsoir,
J’ai une carte pastel Tisséo. J’habite à Pibrac.
Quand je veux aller de l’aéroport de Blagnac à Pibrac, je prends le TRAM jusqu’aux Arènes et ensuite le train jusqu’à Pibrac. Il y a un problème : impossibilité d’acheter un ticket pour la partie Colomiers-Pibrac. Aux Arènes il n’y a pas de distributeur et à Colomiers le temps d’aller acheter un ticket, le train est reparti. La seule solution est de ne pas payer le trajet, c’est ce que je fais. Pour le moment je n’ai jamais été contrôlé. A quand le prolongement de la ligne C ?

Je suis à Pibrac depuis 20 ans, chaque année on nous dit que dans deux ans le prolongement sera effectif. Nous attendons!!!!
Pouvez-vous m’éclairer?
E.C.

Share

Toulouse-Muret

Que pensez vous de la fermeture de la voie du 21 au 26 mai prochain non stop entre Toulouse et Muret pour rattraper le retard des travaux de voie actuels, en douce, sans aucune communication envers la clientèle ? Les destinations de Tarbes et Foix sont impactées, aucun train pendant 6 jours.
L’infra est en train d’organiser les travaux pour cette période et de mobiliser son personnel 6 jours consécutifs, y compris le we, en 3×8, avec l’entreprise Meccoli
C’est dans 1 semaine et demi ! Les billets de train sont en vente normalement comme si rien ne se passait, black out absolu. Les usagers sont pris en otage, une fois de plus.
Jean Marc C

Share

[Les Echos] Qui veut la mort de la SNCF ?

Un article de Olivier Pastré publié le 26/04/2016
Malgré ses atouts nous nous évertuons à mettre à terre un modèle que l’étranger nous envie. Etat et syndicats ont des responsabilités partagées dans la crise du ferroviaire
Quel beau pays que le nôtre. C’est en effet, un des seuls pays où l’on prend un malin plaisir à critiquer et, pire, détruire des projets que le reste du monde nous envie. C’est le cas bien sûr de notre système de santé que l’on détruit faute d’un consensus minimum sur des réformes de bon sens que des réflexes de repli catégoriel rendent impossibles. Mais c’est peut-être plus encore le cas de la SNCF. Le service public est considéré, à l’étranger, comme un modèle aussi bien par son maillage fin du territoire que pour ses prouesses technologique que symbolise le TGV. Et, malgré ces atouts incontestables, nous nous évertuons à mettre ce modèle industriel à terre.
lire la suite
Share

répondre au questionnaire région LRMP auprès des usagers du train (Etats généraux du rail)

Bonjour à tous,

Que vous soyez utilisateur régulier, occasionnel ou même non utilisateur du train, il est important de répondre à ce questionnaire quelques soient toutes ses insuffisances.

http://www.regionlrmp.fr/rail  : cliquez sur Répondre au questionnaire en ligne

Surtout ! Ne répondez, ne cliquez pas sur « Jamais » aux quatre propositions de la première page, car vous seriez redirigés directement sur les questions de la LGV et toute la partie sur les TER, les Intercités de jour et de nuit, le fret, etc. serait zappée, mais affirmez a minima que vous prenez, même rarement, le train.

Ce questionnaire a pour but de trancher en terme de priorité entre les deux LGV (Montpellier-Perpignan, Bordeaux-Toulouse-Dax + les 6 gares TGV pour un cout de 14 milliards d’€) et la redynamisation du réseau ferré régional.

Répondre que vous voulez la très grande vitesse aidera l’exécutif de la région LRMP à donner la priorité aux LGV au détriment du réseau ferré régional et urbain (tramways, tramway express régional …) en l’état actuel de la capacité « contraintes » de financement par les pouvoirs publics des réseaux de transport public.

Le questionnaire se termine par : Avez-vous d’autres suggestions ou remarques sur le transport par train et par autocar dans la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées ?

N’hésitez pas dans ce cadre à développer les besoins en transports ferroviaires du quotidien dans la région toulousaine.

Par exemple :
– RER au 1/4 d’heure autour de Toulouse
– TER fréquents, confortables et à prix raisonnable pour relier les autres villes de la région.
– Connexion au réseau tisseo
– tarification unique.
– …

Les territoires ont besoin d’un réseau ferroviaire largement maillé et non d’un réseau noyau structuré par des LGV peu fréquentées

Share


Share