[La Dépêche] Métro : voici la «ligne Airbus»

D’Airbus-Colomiers et Saint-Martin à Airbus- Palays, la 3e ligne reliera les principaux pôles de l’avionneur via la gare Matabiau, le nord et l’est de Toulouse mais sans desservir l’aéroport.

C’est un beau projet, c’est une belle histoire, aurait pu fredonner Jean-Michel Lattes, visiblement satisfait de présenter, hier aux élus du SMTC Tisséo, «l’itinéraire de référence» de la future troisième ligne de métro. Une présentation «en temps et en heure, comme annoncé lors de l’exposé de notre feuille de route en début d’année, ce qui montre qu’on tient le calendrier prévu», souligne le patron de l’autorité organisatrice des transports, qui détaille «un tracé très précis, techniquement réalisable, qui a nécessité des mois de travail d’une quinzaine d’ingénieurs du SMTC, de la Smat (société de la mobilité de l’agglomération) et de l’AUAT (agence d’urbanisme de l’aire urbaine) selon la méthode utilisée pour le projet de l’Airbus A320-néo».

Un «projet enthousiasmant», lance Jean-Luc Moudenc, «qui colle aux dynamiques économiques et démographiques de l’agglomération», poursuit le maire de Toulouse, «les trois-quarts du développement se font à l’ouest et l’urbanisation va être la plus forte au nord de Toulouse».

Toulouse Aerospace Express devrait plutôt s’appeler «ligne Airbus» car elle va relier les deux pôles du groupe aéronautique et spatial : à l’ouest avec deux stations à Airbus Colomiers et Airbus Saint-Martin-du-Touch ; au sud-est avec le terminus à Airbus Defence and Space (ex Astrium) au Palays. L’idée est de désengorger la principale cause de bouchons à l’ouest, la seule entrée d’Airbus à Saint-Martin-du-Touch attirant chaque jour 40 000 véhicules/jour, et de relier entre eux les principaux pôles économiques toulousains. Cela passe par la desserte de la gare Matabiau à Marengo (connexion avec ligne A) et de son futur quartier d’affaires et d’habitat lié à l’arrivée espérée de la LGV, du campus de Montaudran (connexion possible avec le futur téléphérique urbain) ou du parc d’activités, centre routier et marché gare de Fondeyre. La troisième ligne irrigue aussi les quartiers nord de Toulouse : Sept-Deniers, boulevard de Suisse, La Vache (connexion avec la ligne B), Toulouse-Lautrec (son lycée et son collège), la gare Raynal et le Faubourg Bonnefoy. Elle dessert enfin l’est de Toulouse à François-Verdier (connexion avec la ligne B), Jean-Rieux, Cote Pavée et L’Ormeau.

Mais, grosse surprise, elle, ne desservira pas directement l’aéroport de Blagnac comme prévu initialement, une correspondance par tram étant obligatoire à Jean-Maga (24 minutes entre gare et aéroport en tram + métro). Labège ou Malepère sont aussi en option. Un «ni ni» explicable par le surcoût financier que ces variantes imposeraient au 1,7 milliard d’€ du projet. Ces options sont toutefois préservées, précise Moudenc. à condition de payer… Le financement a été renvoyé à l’été 2016. Mise en service annoncée : 2024.

lire la suite sur le site de la Dépêche


Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.