Actualités

Le covoiturage, mode d’emploi : les destinations au départ de Toulouse

La semaine du covoiturage se déroule depuis hier dans le cadre du projet européen Chums. Tisséo covoiturage offre des repas gastro. Le point sur un mode de transport très tendance.

Le covoiturage c’est vraiment sympa. Vous vous inscrivez sur le site covoiturage.tisseo.fr à condition de faire partie des 14 entreprises partenaires et de leurs 12 000 salariés) et vous serez peut-être le veinard qui gagnera (par tirage au sort) un repas gratuit pour deux à la table d’un grand chef étoilé de Toulouse et sa région (Michel Sarran à Toulouse, Yannick Delpech de l’Amphitryon à Colomiers et Sylvain Joffre d’En Pleine Nature à Quint-Fonsegrives). Vous pourrez, par la même occasion, découvrir sur le site les personnes qui font chaque jour à peu près le même trajet que vous pour aller au travail. Et pourquoi pas partager votre trajet quotidien, économiser et vous faire de nouveaux amis.

lire la suite

un article de Philippe Emery paru dans la Dépêche du 09/02/2016

Share

Communiqué de presse

Communiqué de presse

Par son Assemblée générale du 18 décembre 2015, l’association s’est dotée d’un nouveau bureau, composé notamment d’une présidente, Marie-Pierre Bès, d’un vice-président, Benoît Durand, et d’une secrétaire, Danièle Charles, qui créa l’association en 2008. Elle fonctionnera essentiellement en conseil d’administration élargi à tous les membres intéressés par la mise en place de groupes thématiques.

Nous suivrons quatre idées directrices :
-le maillage du territoire, en particulier les liaisons transversales entre communes autour de Toulouse,
-la question de la baisse des temps de trajet pour tous les usager-es  et les possibilités de mobilité pour toutes les catégories de personnes,
-le développement du ferroviaire local de type RER et sa liaison avec l’existant.
-la création d’une autorité unique organisatrice de transports.

Nous serons donc très attentifs à tous les projets de développement annoncés par les pouvoirs publics et surtout à leurs impacts, que ce soit l’avenir de Tisséo, le développement des lignes Lineo, les projets de 3ème ligne de métro, d’aérotram ou de rénovation de la gare Matabiau.
Nous invitons tout-es les toulousain-es à nous rejoindre pour défendre une orientation des transports qui réponde aux besoins des usager-es.
L’AUTATE formule, pour 2016, le vœu d’une augmentation sensible de la part des transports en commun dans les déplacements des toulousain-es.

 

Share

[La Dépêche] «M. Moudenc, un refus du PLB serait indéfendable»

Transports – Interview Georges Méric, Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne.

Tout comme son prédécesseur à la tête du Département, Pierre Izard, Georges Méric, Président du Conseil départemental de la Haute-Garonne.Méric est un fervent défenseur du prolongement de la ligne B jusqu’à Labège. Nous lui avons demandé pourquoi.

Pourquoi êtes-vous à Labège pour cette pose de première pierre du PLB ?

Je suis ici en tant que président du Conseil départemental, c’est-à-dire comme garant de l’équilibre territorial du département. Le PLB est un équipement structurant indispensable pour le devenir du Sud-est toulousain et de l’agglomération, dès 2021 ou 2022 et pas en 2030 ou 2035 comme avec la troisième ligne de métro. Le PLB est une priorité pour les 105 000 habitants du Sud-est et pour les nombreux Toulousains qui viennent travailler chaque jour au Sicoval. Ma présence est aussi en signe de reconnaissance à Claude Ducert qui a inventé, il y a quelques années maintenant, l’aventure pionnière du Sicoval. Je suis ici aussi en tant que financeur d’un dossier abouti, attendu, déterminant, financé à hauteur de 80 millions d’euros par notre collectivité, ce qui marque un effort très important du conseil départemental.

Vous êtes confiant dans la réalisation de ce projet ?

Pour le maire de Toulouse, le PLB est le seul projet de transport réalisable dans son mandat municipal, il serait regrettable qu’il n’accompagne pas ce prolongement. Un refus de Jean-Luc Moudenc serait perçu comme un acte politique contre le Sicoval, marquant une volonté de développer Montaudran et pas le Sicoval, donnant la priorité à une troisième ligne de métro dont on ne connaît ni le financement, ni le tracé, ni le calendrier et qu’il faudrait attendre des années encore. On peut financer les deux (PLB et 3e ligne).

Parmi vos moyens de pression, il y a la subvention que le département pourrait accorder ou pas au Parc des Expos ?

Il ne faut pas mélanger les dossiers. Avec Jean-Luc Moudenc et la Métropole, on discute des compétences qui peuvent être transférées et des dossiers d’investissement des 37 communes de la Métropole qui peuvent être subventionnés par le Département. Avec le SMTC Tisséo, on parle de la prolongation de la ligne B du métro vers Labège et après de la troisième ligne de métro. Jean-Luc Moudenc ferait une grave erreur politique en ne faisant pas le PLB, ce serait indéfendable. Il n’y a pas de problème financier ni technique, seulement un problème politique».

Share

[Actu Côté Toulouse] Bouchons. À Toulouse, une association des usagers des transports se relance

Transports

Bouchons. À Toulouse, une association des usagers des transports se relance

Mardi 24 novembre 2015, l’association AUTATE, créée en 2007, se relance et organise une réunion publique pour porter la voix des usagers des transports de l’agglomération.

Publié le : 24/11/2015 à 13:47

À Toulouse, cela fait des années que l’exaspération monte chez les habitants, quel que soit son mode de transport pour se déplacer. Bouchons monstres sur la rocade, mauvaises connexions entre les différents modes de transport, zones urbaines mal desservies : face à ces constats, les usagers veulent reprendre la parole.

Une première réunion mardi soir

Après le lancement par le Sicoval de la campagne Marre des Bouchons, l’Association des Usager-e-s  des Transports de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs, l’AUTATE, relance ses activités.

Créée en 2007, l’association s’était mise en sommeil sous le mandat de Pierre Cohen. Elle reprend son bâton de pèlerin sur la base d’un constat : « la situation loin de s’arranger, se dégrade de jour en jour », selon sa porte-parole Marie-Pierre Bès.

Mardi 24 novembre 2015, à 20 h, l’association organise une première réunion dans la salle San Subra (quartier Saint-Cyprien) à Toulouse.

Faire remonter les problèmes sur l’ensemble de l’agglomération…

Lire la suite sur actu.cotetoulouse.fr

 

Share

[La Dépêche] Enfin une association d’usagers des transports toulousains

,

Transports – Métro, tram, bus, train

L’Autate se propose de recueillir les avis des usagers des transports toulousains afin de tenter de régler les problèmes concrets qui se posent à court terme mais aussi de proposer des solutions à plus long terme.

«Les embouteillages imposants observés tous les jours sur nos rocades démontrent que l’offre de transports présente sur l’agglomération toulousaine n’est pas à la hauteur des besoins de déplacements». Le constat est sans appel. Il est dressé par une association, l’Autate (association des usagers des transports de l’agglomération toulousaine et de ses environs) qui tient son assemblée générale extraordinaire ce soir à Saint-Cyprien (lire ci-contre).

L’association souhaite écouter les usagers, recueillir leur avis, relayer leurs problèmes quotidiens auprès des responsables des transports pour obtenir, pourquoi pas, des modifications concrètes (horaires, lignes, arrêts) à court terme et faire des propositions à plus long terme.

«Sur la rocade, c’est la catastrophe, il y a deux à trois heures chaque jour de pagaille dans l’agglomération toulousaine aux heures de pointe», constate Marie-Pierre Bès, porte-parole de l’Autate, qui estime : «Il faut mettre le paquet pour les banlieusards».

Impossible de sortir de Blagnac le vendredi soir

Lire la suite sur ladepeche.fr

 

Share

[20 minutes Toulouse] Lassés de la galère, des usagers des transports en commun créent une association

TRANSPORTS Donner la parole aux usagers des transports en commun de toute l’agglomération et servir d’aiguillon. C’est l’objectif d’une association relancée ce mardi…  

Helene Menal Publié le

« J’habite à Blagnac et je travaille à Rangueil. En transports en commun, le trajet dure 1h15, détaille Marie-Pierre Bès. A vélo, que je prends le plus souvent possible, c’est 35 à 40 minutes, à peu près autant qu’en voiture en comptant le temps passé dans les bouchons ». L’universitaire est bien placée pour décrire la galère quotidienne des habitants de l’agglomération. Persuadée que « l’offre de transport n’est pas la hauteur des besoins de déplacements », elle fait partie de ceux qui ce mardi soir vont réactiver l’Association des transports de l’agglomération toulousaine et de ses environs (Autate).

Lire la suite sur 20minutes.fr

Share

(re)Naissance de l’association

AUTATE : Association des usager-es des transports de l’agglomération toulousaine et de ses environs.

Le 24 novembre 2015, en assemblée générale extraordinaire, l’association des usagers des transports de l’agglomération Toulousaine et de ses environs a été remise en activité.

Nos objectifs sont  de représenter les usagers des transports au quotidien comme à moyen et long terme.

Ce site sera un des outils de communication avec les citoyennes et citoyens. Il permettra de centraliser et de diffuser l’information que nous pourrons rassembler. Il sera également un lieu d’expression et de contact pour tous.

La prochaine réunion du conseil d’administration, ouverte à toutes et tous, aura lieu lundi 14 décembre prochain (lieu : nous contacter).

Pour nous joindre : contact@autate.fr


Share