Actualités

Focus groupe usagers : compte-rendu

Compte-rendu Focus Group des usagers du train 5/12/2016 organisé conjointement par l’AUTATE et la CNDP

Dans cette réunion des usagers du train, sont réunis des usagers des lignes Tlse-Colomiers, St Martin du Touch, Castelnau d’Estretefonds et des associations de quartiers. Dont :

– Denis Brun (association des usagers train Lacourtensourt; maire adjoint Castelnau d’Estretefonds « urbanisme, développement durable, transports »)

– Pierre Bailles (comité quartier Arènes-St Cyprien, urbaniste)

– Bernard Sellier (2P2R)

– J.Bernard X (Arènes-Colomiers)
– Michel Gauthier (usager Matabiau-Colomiers)

– Jonathan Goetz, Etudiant en géographie

– Mr Brosse (usager St Martin du Touch)

– Pascale Dufour (usagère du POLT ; collectif pour la réouverture guichet SNCF aux Arènes)

– Guillaume Drijard (UCQ)

– Benoît, Jean-Charles, Elisabeth pour l’AUTATE

– Nathalie Durand, Christian Leikine pour la CNDP

Deux directions émergent dans la réflexion :

  • 1/ne pas réaliser la TAE mais un projet alternatif
  • 2/si la TAE se réalise, comment la connecter, quels choix faire en priorité ?

Débat : les notes prises reflètent des moments de discussion qui peuvent être parfois contradictoires. Un Live Tweet a été fait durant l’échange et des personnes ont réagi à ces échanges via Twitter.

  1. La TAE (« Toulouse Aérospace Express »= 3ème ligne de métro)
  • Pas de projet TAE possible sans mise à niveau de l’étoile ferroviaire.
  • Dans la ligne TAE, la partie Sud pose problème car elle double la ligne B et le train.
  • Le Nord se justifie + : le nord de l’agglomération toulousaine est asphyxié, c’est le parent pauvre de l’étoile ferroviaire. Les AFNT doivent se faire (Aménagements Ferroviaires du Nord de Toulouse).

Échange sur Twitter : rocade sud et ouest: 135000 véhicules par jour, c’est le plus fort nombre de véhicules sur la rocade =donc un tracé Colomiers-Portet-Labège


=> défauts principaux de la TAE = manque de connexions avec les nœuds structurels existants

  1. l’Ouest
  • La Zone aéroportuaire ouest est servie uniquement par le Transport à la Demande (TAD) que personne ne prend. Aucun transport en commun, et la TAE ne va pas résoudre cela.

=> échange par Twitter : il faudrait un tramway Colomiers Cornebarrieu terminus T1 Fenouillet et prolonge T2 vers terminal T1 (et vers Matabiau)

  1. Développement de l’étoile ferroviaire et autorités organisatrices
  • Dans notre débat, sur la question du RER, il y a des personnes favorables à l’idée de pousser la région à prendre en charge les RER ; d’autres personnes pensent que le SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun = Tisséo) pourrait gérer tous les transports de l’agglomération.
  • On parle aussi d’une AOM (Autorité Organisatrice de la mobilité).
  • Options proposées :
  • le SMTC gérerait les cadencements et les haltes, la région Occitanie gérerait les gares.
  • Option d’un cadencement à l’extérieur et TAE fait le reste. Est-ce intéressant par rapport à l’étoile ferroviaire ? Il faut une étude comparative.

Échange sur Twitter : -prolongement et doublement capacitaire ligne B, et création d’un Réseau Express Métropolitain. Une Lineo doit être créée puis transformée en tram : Balma Malepère Ramonville. 

  1. L’étoile ferroviaire
    – On conseille à notre association de faire un crowdfunding (financement participatif) pour faire expertiser le contre-projet de l’étoile ferroviaire- On n’a pas de comparatif. Si la TAE avance, la SNCF va retirer « ses billes » sur la rénovation Colomiers-Toulouse et le financement sera gelé pour les 1,8 km de voie à doubler.
  1. Urbanisme-transports- On met « la charrue avant les bœufs », c’est-dire la TAE avant la vision globale de l’agglomération.- CPDP (Commission Particulière du Débat Public) : Le maître d’ouvrage dit que TAE est 1 projet d’aménagement urbain pour contenir l’étalement urbain, redensifier le centre- Un discours de densification émerge. Avant on parlait des zones d’emplois.

    -Grâce au débat, il apparaît que ce projet TAE soulève des questions d’ urbanisme

    – Le maître d’ouvrage parle de 490 hectares à densifier le long du tracé de la TAE mais on ne sait pas où ils sont. Il y a déjà des zones très denses le long du tracé.

Échange sur Twitter :« Alors que Malepère va sortir de terre avec ses 15 000 hbts ! OUI au PLB et à un nouveau Borderouge à Malepere !

-La Vache déjà densifiée, densification Côte Pavée?

Échange sur Twitter : je n’y crois pas, enfin légère mais pas suffisante.
Ah! La Vache!  pas assez de place pour faire des parkings relais conséquents sinon trop loin des lignes.

Densifier sur du dense? Voirie ? Écoles?

  • Il y a déjà une vingtaine de ZAC (Zone d’aménagement concerté) à Toulouse

– Les communes ont des objectifs de production de logement (25% de logement sociaux). Il faudrait d’abord avoir un débat d’urbanisme

– Le BUN (Boulevard Urbain Nord) était un projet vendu comme urbanisation. On aura alors une densité sans les transports

– On est en train de faire un projet pour les futurs habitants qui résout pas pour le présent

– 15000 personnes/an de plus sur agglo c’est juste une hypothèse.

– Si on met toutes les billes dans TAE il n’y aura plus d’argent pour la ceinture sud

– Le développement de l’étoile ferroviaire permettrait le développement des villes proches et non le « trou noir » (qui absorbe tout) de l’agglo toulousaine.

– On parle de la guerre des communautés d’agglo, parfois même quand c’est la même couleur politique

Échange sur Twitter : on se demande pourquoi il y a tant d’abstention!


-On veut densifier. Les nouveaux habitants seront-ils d’accord? Le rêve du pavillon, du jardin font que les nouveaux ont peut-être envie de s’installer dans des villes secondaires => favoriser le train.

-les petites villes se battent pas pour accueillir une population mais pour les nouveaux équipements publics, il n’y a plus d’argent.

 

Share

1er décembre Focus groupe usager-es

La Commission particulière du débat public vous convie avec l’appui de l’AUTATE à une réunion dédiée aux usagers du train.

Jeudi 1er décembre de 19h00 à 21h00
à La Boutique du Débat
SMTC Agglomération Toulousaine
Commission du Débat Public
10 place Occitane
31000 Toulouse

Accès métro : Station Jean Jaurès

Accès Bus : Arrêt Saint-Georges

La Commission nationale du débat public a décidé l’organisation d’un débat sur le projet de 3ème  ligne de métro à Toulouse. Porté par le Syndicat Mixte des Transports en Commun – Tisséo, celui-ci présente en effet de très forts enjeux en termes d’environnement, d’urbanisme et d’aménagement du territoire.

 

Share

Stop au harcèlement sexiste et aux violences sexuelles dans les transports collectifs

En présence de Christiane DUPART, responsable nationale de la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports) et de Marie-Pierre BES, présidente de l’AUTATE (association des usagers des transports de l’agglomération toulousaine), la Ligue des Droits de l’Homme a lancé ce samedi 26 novembre 2016 sa campagne contre le harcèlement et les violences sexistes dans les transports collectifs.

Deux études récentes réalisées par le Haut Conseil à l’Egalité femmes-hommes (HCE fh) en 2015 et par la FNAUT en 2016 montrent l’ampleur du harcèlement et des violences sexistes dans les transports collectifs et leurs conséquences sur la vie des femmes.

Lire le communiqué de presse LDH harcèlement sexiste dans les transports

Share

Communiqué de presse sur la modification de la tarification de Tisseo

Communiqué de presse sur la modification de la tarification de Tisseo

23 Septembre 2016

L’AUTATE soutient les syndicats étudiants et collectifs de jeunes qui demandent l’annulation des mesures de hausse de tarifs des services de Tisseo. La fin du tarif senior n’est pas non plus une bonne nouvelle.

Dans une ville dont les transports en commun sont déjà peu empruntés (9% des déplacements), ce n’est pas le moment de revoir la tarification à la hausse. Il faut, au contraire, encourager financièrement tous les habitants de l’agglomération à utiliser le réseau (lundi gratuit, billet combiné pour 2 personnes, ticket matinal moins onéreux, etc.). Dans les zones industrielles et commerciales (Labège, Colomiers, Portet, Balma), les transports doivent être gratuits, afin d’être incitatifs.

Pour les jeunes et étudiants, leurs revenus sont bas et les logements chers, laissons donc les tarifs de transport en commun au prix actuel. Il faut leur proposer surtout des transports nocturnes plus développés et une desserte de la « banlieue » encore meilleure. Pourquoi un étudiant tournefeuillais doit-il louer une chambre à Rangueil pour réussir ces études ? parce que les transports sont peu performants. Dans ces conditions de réseau sous-dimensionné, on ne peut comprendre une augmentation des tarifs.

L’amélioration du service et du réseau doit être financée surtout par les entreprises, leurs actionnaires et les collectivités locales. Il doit aussi être entièrement géré par le public afin de garder la maitrise du foncier, des investissements, du fonctionnement et des tarifs. Nous demandons, par exemple, l’extension des billets combinés SNCF-Tisséo comme vers Colomiers.

Tout ceci passe par la création d’une Autorité Organisatrice des Transports sur l’agglomération, qui est la recommandation la plus forte du rapport de la cour des comptes.

Share

Tisséo a-t-il envisagé le métro à Tournefeuille ?

Je suis habitante de Tournefeuille et membre de l’association Tournefeuille Plus.

Tournefeuille est la 3ème ville de Haute-Garonne (26000 hab) après Toulouse et Colomiers.

Ma question est simple: le bureau d’étude de Tisseo a-t-il envisagé un prolongement ou une branche spécifique de la 3ème ligne de métro vers Tournefeuille ?

Actuellement les seuls transports en commun existant à Tournefeuille se limitent à 5 lignes de bus. Tous les projets envisagées ont été successivement abandonnés (prolongement métro ligne A, Tramway, BHNS), et la seule solution retenue à ce jour est la mise en place d’un bus Lineo.

Ce mode de transport ne procure qu’un niveau de service à peine supérieur au bus « de base » (durée trajet à peine améliorée et toujours entièrement dépendante de la circulation). Je considère le Linéo comme le mode de transport du « pauvre ». Ils ne répond ainsi pas du tout au besoin de notre ville: la densification s’y accélère à une cadence infernale et le SCOT exige le Métro ou le Tramway dans le « Cœur d’agglomération ». Pour mémoire, lors de la concertation pour le BHNS ouest en 2012, une planche de l’aua/T a été présentée en réunion publique: elle montrait une augmentation du nombre d’habitants de +20000/an au moins jusqu’en 2020, avec localisation emploi et population dans le secteur ouest. Est-ce que cette tendance a subitement disparue ? (je tiens cette planche à votre disposition )

Une rapide analyse du réseau de la métropole montre que toutes les villes de la première couronne (toutes plus petites que Tournefeuille à part Colomiers) sont largement mieux dotées que Tournefeuille (Metro, Tramway, Train, BHNS, TAD, …).

Je souhaite obtenir une réponse précise à ma question  » Le bureau d’étude de Tisseo a-t-il envisagé un prolongement ou une branche spécifique de la 3ème ligne de métro vers Tournefeuille ? ».

Si la réponse est « oui », alors pouvez-vous expliquer quelles options ont été envisagées et donner les justifications qui ont conduit à leur abandon.

Si la réponse est « non », alors il est urgent que Tisseo traite le sujet (le CNDP aura son rôle à jouer pour appuyer la demande).

Nous avons pensé à la possibilité d’utiliser les réservations foncières du quartier des Ramassiers à Colomiers (prévues pour un BHNS ou Tramway, mais projet dormant), qui pourraient être utilisées pour une branche de Métro en aérien.

Share

Notre lettre aux ministres pour la réouverture ligne de chemin de fer Toulouse-Luchon

à Madame Ségolène Royal,
MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ÉNERGIE ET DE LA MER, CHARGÉE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT
HOTEL DE ROQUELAURE – 246, BOULEVARD SAINT-GERMAIN 75007 – PARIS

à Monsieur Jean-Michel Baylet
MINISTRE DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, DE LA RURALITÉ ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES
HÔTEL DE CASTRIES – 72, RUE DE VARENNE 75007 PARIS

(et) à Monsieur Alain Vidalies
SECRETAIRE D’ETAT AUPRES DE LA MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT, CHARGE DES TRANSPORTS
HOTEL DE ROQUELAURE – 246, BOULEVARD SAINT-GERMAIN 75007 – PARIS

Madame la ministre,
Monsieur le ministre,
Monsieur le secrétaire d’état ,

Je vous écris en tant que présidente de l’AUTATE (Association des Usagers des Transports de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs) pour vous faire part des impacts de la fermeture de la ligne Luchon-Toulouse sur l’agglomération toulousaine :

Celle-ci est déjà complètement saturée aux heures de pointe. Nous n’avons pas besoin, en plus, d’automobiles qui viendraient ou iraient vers le sud de notre département. Celles des toulousains et des banlieusards suffisent amplement à saturer les périphériques toulousains. Aussi, toutes les lignes de transport en commun depuis ou vers Toulouse soulagent les routes et l’air irrespirable de notre métropole.

Je veux par ce courrier attirer à nouveau votre attention sur la ligne SNCF Montréjeau- Luchon, sur le train de nuit Paris-Luchon et sur l’importance, capitale pour nos vallées, de la décision que vous aurez à prendre prochainement.
Voilà déjà 22 mois que les trains ne circulent plus sur cette ligne.

Aussi, nous soutenons les commingeois et baroussais, quasi unanimes, qui en demandent avec force la réouverture.

Depuis, une étude a été réalisée par la société EGIS et a présenté 3 options possibles :
> régénération de la voie ferrée et de la caténaire avec locomotives électriques (scénario n°1)
> régénération de la voie ferrée seule avec locomotives diesel (scénario n°2)
> fermeture de la ligne SNCF (scénario n°3)

Dernièrement, le conseil régional a pris 2 délibérations encourageantes pour l’avenir de la ligne : en mai avec le vote de 2,5 Millions d’€ pour les études avant travaux de régénération de la voie et de la caténaire et en juin en se prononçant pour l’inscription au CPER des travaux de rénovation de la ligne Montrejeau-Luchon.

Le Préfet de Région vous a transmis cette position du Conseil Régional.

C’est maintenant à vous de décider et à l’État d’agir :

Vous pouvez, sans plus tarder, donner des instructions au Préfet pour que, lors de la réunion du comité de pilotage qui se tiendra en septembre-octobre, cette opération soit inscrite au CPER avec les moyens financiers nécessaires et pour que les travaux soient aussitôt engagés.

Vous pouvez retenir le scénario n°1 (régénération de la voie et de la caténaire) et écarter l’option diesel (scénario n°2) d’un coût moins élevé à court terme mais source d’économies à moyen et long terme, en cohérence avec les engagements de la France lors de la COP 21.

Vous pouvez décider du maintien du train de nuit Paris-Luchon comme vous l’avez fait pour la liaison comparable Paris La Tour de Carol (cf : la convention Etat-SNCF en préparation).

Ces décisions seraient en cohérence avec vos discours et vos objectifs en matière de transition écologique, d’aménagement du territoire et de desserte ferroviaire de tous les territoires.

On peut aussi imaginer de lancer un projet expérimental en Haute-Garonne, celui de transformer luchon comme « lieu de vacances sans voitures » où on pourrait offrir des transports en commun autour du train : des navettes de la gare vers l’Hospice de France, Superbagnères, les Granges d’Astau, à l’instar de Zermatt en Suisse.

J’attends avec impatience une décision rapide, écologique et favorable à l’équilibre de la Haute-Garonne.

Je vous prie d’agréer, Madame la ministre, Monsieur le ministre, Monsieur le secrétaire d’état , l’expression de nos salutations républicaines.

Share

Notes sur la journée de travail du 12/07 avec la CNDP

Le 12 juillet avait lieu la première réunion publique organisée par la Commission Nationale du Débat Public, sous forme d’ateliers.

Des adhérent-es de l’ AUTATE y ont participé. Voici leurs notes :

Suivre le débat :

-Twitter avec @MetroL3_debat #MetroLigne3Toulouse

-Facebook avec DebatPublic.MetroLigne3Toulouse

-Il y aura un site : on pourra dialoguer en forum, poser des questions et argumenter

Le débat public aura lieu du 12 septembre au 15 décembre

Rencontres 

1 ) le 13 sept à 17 h salle Vanel à Toulouse

2 ) à Colomiers 

3) à Labège

4) à Toulouse

En septembre audition de 30 experts toulousains (histoire, mobilité, autres régions, état, DIRECCT, socio éco, DRÉAL. 

Entre septembre et octobre il y aura 8 rencontres par catégories de population (chef d’entreprises, artisans, aménageurs, bailleurs, association protection environnement et de quartiers, urbanistes et paysagers, usagers des transports…)

En octobre / novembre il y aura le débat « mobile » la commission se déplace sur 30 sites : métro, gare, stations, hôpitaux, afin de faire participer les « absents »

Une série de réunion à l’université est prévue. 

5 à 6 réunions dans les grandes entreprises sont prévues

Il y aura des cahiers d’acteurs, 4 pages maxi le retour en vidéo des débats. Les acteurs sont invités à les produire

La CNDP coûte 600 000 € HT et la journée d’ hier a coûté 3500 € à l’hôtel Mercure

Parmi les questions importantes :

Quelle marge de manœuvre pour la CNDP ? (le projet est il modifiable ?)

Pourquoi n’y a t-il qu’un seul projet ? 

De quelle participation en vue de l’intermodalité se place la région, la SNCF et dans une moindre mesure le département ? Comment ces structures travaillent-elles ensemble ? 

Comment le Maitre d’ouvrage justifie son trajet ?

Comment avoir les études  ? (sur le site..) 

Pour résumer les post it avec 7 items :

1) modes doux et qualité de service

2) encombrement mobilités et 3ème ligne

3) 3ème ligne et fabrication de la ville

4) attractivité globale de la métropole

5) 3ème ligne, Métropole et région Occitane

6) coût de la 3ème ligne, calendrier et gouvernance

7) impacts environnementaux

————————

1) un projet de cohérence est à faire pour harmoniser les projets urbains existants et à venir. Un outil cartographique pour la réflexion est nécessaire. Par exemple pourquoi ne pas faire passer le métro sur des sites touristiques comme la cité de l’espace qui est 1er site touristique toulousain ?  Quel public est visé par le métro : les habitants ? les touristes ? Comment est justifié le tracé par la Côte Pavée ?  

2) Comment desservir les périphéries ? 

3) Comment créer la mixité sociale ? Comment créer l’attractivité (commerces, habitats, loisirs, inclusion accessible à tous, expropriation, densification ).

4) Comment gérer le maintenant et tout de suite  : les engorgements, comment ne pas assécher les autres investissements avec le coût du métro? Améliorer les bus, les parcs relais, mobiliser le foncier, améliorer les modes doux, les piétons. Faire la cohérence SMTC /SNCF

5) Enjeux : évolution durable des pratiques de déplacements, y a t-il un indicateur d’amélioration des modes ?

6) Le tracé de la ligne 

– desserte de l’aéroport ? 

– le nombre de stations ou la longueur à privilégier ?

– pourquoi la Côte Pavé ?

– prolonger la ligne B pour les pôles économiques et scientifiques ?

– dérouter la Vache 

7) Environnement 

– bilan qualité de l’air ?

– changement de la façon de travailler ?

– la 3ème ligne a quel impact sur la voiture : augmentation, réduction, stabilité ?

– quel impact environnemental dans ce projet ?

8 ) les coûts 

– y a t-il une innovation financière ? 

– le coût impactera t-il le reste du réseau ? 

– y aura t-il une hausse du prix du ticket ?

9) l’intermodalité totale : 3ème ligne et Occitanie

– le métro impacte-il les villes comme Narbonne, Foix ou d’autres villes grâce à l’intermodalité sur Matabiau./ métro/ RER

Share