[La Dépêche] Un audit détaille les dérapages du comité d’entreprise de Tisséo

Un article de Philippe Emery paru dans la Dépeche du midi du 4/03/2016

Des détachements illicites de salariés en pagaille, qui ont augmenté quatre fois plus de 2010 à 2014 que les effectifs Tisséo, une gestion erratique des colis de Noël, commandés en nombre insuffisant ou non distribués, des chèques vacances non retirés (238 salariés n’auraient pas été servis) ou donnés à du personnel extérieur à l’entreprise, des décisions importantes prises sans consultation ni vote du comité d’entreprise, pas de budget prévisionnel et une absence de contrôle interne, une information financière insuffisamment communiquée aux élus et parfois incohérente, des subventions attribuées à des organismes extérieurs, voici quelques-uns des nombreux et divers dysfonctionnements détaillés par un audit sur la gestion du CE de Tisséo.

Ce document a été rendu public hier lors de sa communication aux élus du comité, qui avaient voté le 15 juillet dernier, en séance extraordinaire, le recours à un audit, suite à une plainte d’un membre de la commission de contrôle des finances du CE, Frank Delperier. Celui-ci avait refusé de valider les comptes du comité avant de démissionner du syndicat Sud, alors principal gestionnaire du CE. L’audit met en lumière de véritables dérapages incontrôlés dans le fonctionnement d’un des plus importants CE de l’agglomération toulousaine, qui gère quelque 2,6 millions d’euros de ressources (avec seulement deux salariés) pour les 2 800 salariés de la régie des transports.Un audit qui n’aurait pas été réalisé dans les conditions les plus propices, selon Frank Delperier : «Les personnes qui ont fait l’audit ont eu de grosses difficultés puisque l’ensemble des listings a disparu malgré l’obligation légale de les garder dix ans, c’est un délit d’entrave au déroulement de l’audit», affirme l’ancien responsable syndical Sud de Tisséo (qui défend désormais les couleurs de la FNCR).

lire la suite

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.