Banlieues

Linéo 6 en soirée : insuffisant

Utilisatrice du Lineo 6 :  les horaires en soirée sont parfaitement inadéquats pour les personnes qui vont à des spectacles à Toulouse. En effet, il ne circule qu’un bus toutes les 1/2h. Qui a envie (comme c’est arrivé à mon fils) de rater de justesse un bus et de devoir attendre 30 mn, alors qu’on est pressé de rentrer chez soi, particulièrement en hiver ?? A mon avis, 20mn serait un maximum.

Le bus 81 (Paul Sabatier —> Castanet) été supprimé en soirée, alors qu’on aurait pu faire alterner les départs avec ceux du Lineo, de façon à avoir un bus tous les 1/4 d’h. J’ai envoyé ces remarques lors de mon « compte-rendu » mensuel pour le Lineo 6 (ex-62). D’autant plus que Castanet est en train de voir sa population exploser avec toutes les démolitions de maisons remplacées par des immeubles (4 juste à côté de chez moi)…

Share

Le point de vue de l’ABAVE : la 3ème ligne aggravera les embouteillages

L’association blagnacaise ABAVE a répondu à l’enquête publique.

https://www.registre-numerique.fr/projet-mobilites/voir-avis?avis=19452

Comme le registre n’est plus visible au public (!!!), voici le PDF de leur Contribution

Pour améliorer sur le court terme les déplacements sur leur secteur ils suggèrent :
– l’accélération de la vitesse du tramway, sa mise en site propre sur tout son parcours et une augmentation des fréquences des rames
– la création d’un bus en site propre reliant l’aérogare de Blagnac à la barrière de Paris et donc une connexion avec la ligne B au niveau de la station de métro.
– la création d’un bus circulaire autour de l’aéroport,
– le prolongement de la Linéo 1 jusqu’à la station de tramway T1 Servanty
– la création de parking relais aux entrées nord de la ville

Le « Projet Mobilités » trop axé sur et autour de la troisième ligne de métro est un projet essentiellement toulousain. ll n’apporte aucune solution satisfaisante pour qu’un transfert de mode de déplacements s’effectue vers les TC et les modes doux. A contrario, fautes d’alternatives, il risque d’augmenter fortement sur tout le secteur la circulation routière et les nuisances afférentes à ce Projet  : pollution de I’air, augmentation du bruit, risque accru d’accidents de la circulation (cf. la liaison routière programmée entre le parc d’exposition et Saint-Jory).

Share

Expérience ligne C au mois d’août

témoignage d’une usagère :

« Prendre les transports en commun aux Ramassiers : baisser la pollution mais augmenter les risques de crise de nerf ! »

Au début du mois d’août, j’ai reçu la visite de ma soeur, mon beau-frère et mes deux petites nièces. Le 8 août, nous avons décidé d’aller faire une visite à Toulouse pour la journée. Comme nous habitons aux Ramassiers, nous avons l’habitude de prendre la ligne C pour nous rendre à Toulouse. Ce que nous avons entrepris de faire aussi ce jour là.

Avant de nous rendre à la gare des Ramassiers, j’ai vérifié les horaires sur internet et là, oh surprise, entre 9h28 et 12h28, aucun train ne s’arrête en gare des Ramassiers.

Nous décidons donc de prendre la voiture pour nous rendre à Colomiers gare.

Nous nous garons avec quelques difficultés et cherchons à obtenir un titre de transport. Pour 5 personnes, j’ai l’habitude d’acheter une carte tribu de Tisséo. Mais devant la gare, pas de distributeur de titres Tisséo… Un simple papier collé sur un distributeur SNCF vous indique que cette machine ne donne pas de titres Tisséo, mais pour savoir où en trouver, mystère…
Heureusement, le guichet SNCF était ouvert et une personne me dit que je dois me rendre au bureau de tabac pour acheter une carte tribu. Tout en courant, pour ne pas rater le train et parce que le bureau de tabac n’est pas à côté, j’arrive au bureau de tabac où le buraliste me tend la dite carte et me demande 8€. Je m’excuse aujourd’hui auprès de lui, mais je pense que je l’ai agressé verbalement en lui demandant s’il prenait une commission sur ces cartes. Mais, non, il m’a simplement répondu que la carte, qui coûtait 5,50€ était passée à 8€ le premier juillet en toute discrétion !!
Nous avons enfin réussi à prendre le train pour les Arènes et de là, prendre un bus pour aller au Capitole car le métro était en travaux, mais ça c’est une autre histoire…

Bref, c’est du grand n’importe quoi :
– 3h où la gare des Ramassiers n’est pas desservie
– un parking à Colomiers gare qui est saturé avant l’arrivée de la ligne de métro
– un gros problème de communication (ou problème politique ?) entre Tisséo et SNCF
– des augmentations de prix de presque 50%

G.B.

Share

Ceinture sud : l’AUTATE demande à avoir accès au projet précis

A la réunion publique de rentrée organisée par le maire de Tournefeuille le mardi 26 septembre, une diapositive contenant une carte et des éléments sur la « ceinture sud » ont été présentés au public.

L’AUTATE ne sait pas si cette carte correspond au vœux du maire de Tournefeuille ou s’il s’agit d’un nouveau projet concret du SMTC Tisséo. Si c’est le cas, nous nous étonnons qu’il ne soit pas intégré au Projet Mobilités 2020-25-30 en place de l’actuel (voir plus loin).

Le projet présenté oralement, en l’état, ne nous paraît pas répondre aux besoins des habitants de l’ouest de l’agglomération toulousaine :

-il s’agit d’un parcours à 85% dans Toulouse

-il passe au travers des zones les moins peuplées de l’Ouest. Il frôle l’est de la commune de Tournefeuille et n’aidera pas à diminuer le flot traversant de voitures, quelle que soit la bonne volonté des habitants à utiliser cette nouvelle ligne.

D’autant qu’aucun parking n’est prévu sur Tournefeuille; seuls sont prévus des parkings à Monestié (terminus du Lineo 3) avec + 50 places et Basso Cambo +450. Pour ce dernier, le risque est d’aspirer des voitures qui traverseront la périphérie ouest pour l’atteindre : On referait une station « Arènes » bis ! La logique serait de répartir les 450 places supplémentaires sur les terminus des Linéos 1, L3, L5.

-les horaires dits « classiques » 6h-21h du lundi au vendredi ne répondent pas aux besoins des usagers en soirée et le week-end.

Revenons maintenant au projet (différent) présenté dans le PDU (Planche 104) :

« Le maillon Ouest (de la ceinture Sud) reliera le site de l’Oncopole à la commune de Colomiers en empruntant l’Avenue Eisenhower, la rocade Arc-en-Ciel. Il offrira des correspondances avec les Linéo 2, 3, 4 et 5, le réseau ferroviaire (axe Toulouse/Muret) et la 3ème ligne de métro en 2025. »

Le calendrier présenté :

– Concertation publique en 2015

– Sélection des entreprises en 2016

– Enquête publique en 2017

……………

 

 

 

Share

[20minutes] Toulouse: La ligne B du métro sera bel et bien prolongée jusqu’à Labège

Un article d’Hélène Menal publié le 13/09/2017

  • C’est passé inaperçu au cœur de l’été mais le projet de prolongement de la ligne B du métro vers Labège a été approuvé par Tisséo.
  • Long de 2,7 kilomètres, il comprendra deux stations pour un coût de 180 millions d’euros.
  • Sa mise en service est prévue en 2024, comme pour la 3e ligne de métro.

Les automobilistes qui passent leur temps à s’énerver dans les bouchons de Labège peuvent désormais se consoler en se disant que la sortie du tunnel est doublement en vue.

D’abord parce que la 3e ligne de métro (TAE) passera dans le secteur, c’est gravé dans le marbre depuis le mois de juillet. Mais également parce que la ligne B du métro sera elle aussi prolongée jusqu’à Labège. En fait, les deux décisions des élus de Tisséo-Collectivités ont été prises en même temps.

Mais l’énorme dossier à 2,3 milliards d’euros a éclipsé le fameux prolongement (PLB) à 180 millions… celui qui a fait couler tant d’encre depuis dix ans, suscité tant de pétitions et de fâcheries politiques, notamment entre la Métropole et les communes du Sicoval. A l’aune de la TAE, il est devenu beaucoup plus consensuel. Et il a même été rebaptisé « Connexion ligne B » (CLB).

Deux stations de plus pour la ligne B

Pas de téléphérique donc pour traverser le Parc technologique du Canal comme le proposaient les élus toulousains. A l’horizon 2024, la ligne B ne fera plus terminus à Ramonville. Elle poursuivra sa route sur deux stations jusqu’à l ‘Institut national Polytechnique (INPT) et l’interconnexion avec la 3e ligne.

La CLB sera une infrastructure de 2,7 km de long, construite essentiellement en viaduc aérien et sur une seule voie. Elle ne sera empruntée que par une rame sur quatre de la ligne B et devrait transporter jusqu’à 14.000 passagers par jour.

Il y a une seule mauvaise nouvelle : les techniciens de Tisséo estiment que le chantier de la CLB nécessitera une « coupure estivale de plusieurs semaines de la ligne B ». Si vous avez détesté celle de la ligne A cet été, préparez-vous…

lire sur le site

Share

Courrier de la maire de Colomiers vers C.Delga et JM.Lattes

Voici deux courriers envoyés par Karine Traval-Michelet, maire de Colomiers,

l’un vers Carole Delga, Présidente de la région Occitanie (cliquer)

l’autre vers Jean-Michel Lattes, Président du SMTC Tisséo (cliquer)

La maire de Colomiers demande des améliorations concernant la desserte en Transports en Commun du quartier des Ramassiers à Colomiers. Ces demandes ont été relayées par le Comité de quartier Sud-Est (Ramassiers) :

Ligne C : augmentation fréquence et amplitude horaire

– Tarification unique ligne C jusqu’à halte du lycée Victor Hugo

– Linéo 2 : modifier tracé pour rajouter un arrêt aux Ramassiers, car les lignes bus 63 et 32 n’assurent pas une fréquence et une amplitude horaire suffisantes.

L’AUTATE va relayer cette demande via nos contacts avec ce comité de quartier

Nous vous renvoyons à la Pétition initié par le collectif « Désert de l’ouest » concernant la ligne C et à nos publications sur les besoins à l’OUEST.

Share