Notre lettre aux ministres pour la réouverture ligne de chemin de fer Toulouse-Luchon

à Madame Ségolène Royal,
MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ÉNERGIE ET DE LA MER, CHARGÉE DES RELATIONS INTERNATIONALES SUR LE CLIMAT
HOTEL DE ROQUELAURE – 246, BOULEVARD SAINT-GERMAIN 75007 – PARIS

à Monsieur Jean-Michel Baylet
MINISTRE DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, DE LA RURALITÉ ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES
HÔTEL DE CASTRIES – 72, RUE DE VARENNE 75007 PARIS

(et) à Monsieur Alain Vidalies
SECRETAIRE D’ETAT AUPRES DE LA MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT, CHARGE DES TRANSPORTS
HOTEL DE ROQUELAURE – 246, BOULEVARD SAINT-GERMAIN 75007 – PARIS

Madame la ministre,
Monsieur le ministre,
Monsieur le secrétaire d’état ,

Je vous écris en tant que présidente de l’AUTATE (Association des Usagers des Transports de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs) pour vous faire part des impacts de la fermeture de la ligne Luchon-Toulouse sur l’agglomération toulousaine :

Celle-ci est déjà complètement saturée aux heures de pointe. Nous n’avons pas besoin, en plus, d’automobiles qui viendraient ou iraient vers le sud de notre département. Celles des toulousains et des banlieusards suffisent amplement à saturer les périphériques toulousains. Aussi, toutes les lignes de transport en commun depuis ou vers Toulouse soulagent les routes et l’air irrespirable de notre métropole.

Je veux par ce courrier attirer à nouveau votre attention sur la ligne SNCF Montréjeau- Luchon, sur le train de nuit Paris-Luchon et sur l’importance, capitale pour nos vallées, de la décision que vous aurez à prendre prochainement.
Voilà déjà 22 mois que les trains ne circulent plus sur cette ligne.

Aussi, nous soutenons les commingeois et baroussais, quasi unanimes, qui en demandent avec force la réouverture.

Depuis, une étude a été réalisée par la société EGIS et a présenté 3 options possibles :
> régénération de la voie ferrée et de la caténaire avec locomotives électriques (scénario n°1)
> régénération de la voie ferrée seule avec locomotives diesel (scénario n°2)
> fermeture de la ligne SNCF (scénario n°3)

Dernièrement, le conseil régional a pris 2 délibérations encourageantes pour l’avenir de la ligne : en mai avec le vote de 2,5 Millions d’€ pour les études avant travaux de régénération de la voie et de la caténaire et en juin en se prononçant pour l’inscription au CPER des travaux de rénovation de la ligne Montrejeau-Luchon.

Le Préfet de Région vous a transmis cette position du Conseil Régional.

C’est maintenant à vous de décider et à l’État d’agir :

Vous pouvez, sans plus tarder, donner des instructions au Préfet pour que, lors de la réunion du comité de pilotage qui se tiendra en septembre-octobre, cette opération soit inscrite au CPER avec les moyens financiers nécessaires et pour que les travaux soient aussitôt engagés.

Vous pouvez retenir le scénario n°1 (régénération de la voie et de la caténaire) et écarter l’option diesel (scénario n°2) d’un coût moins élevé à court terme mais source d’économies à moyen et long terme, en cohérence avec les engagements de la France lors de la COP 21.

Vous pouvez décider du maintien du train de nuit Paris-Luchon comme vous l’avez fait pour la liaison comparable Paris La Tour de Carol (cf : la convention Etat-SNCF en préparation).

Ces décisions seraient en cohérence avec vos discours et vos objectifs en matière de transition écologique, d’aménagement du territoire et de desserte ferroviaire de tous les territoires.

On peut aussi imaginer de lancer un projet expérimental en Haute-Garonne, celui de transformer luchon comme « lieu de vacances sans voitures » où on pourrait offrir des transports en commun autour du train : des navettes de la gare vers l’Hospice de France, Superbagnères, les Granges d’Astau, à l’instar de Zermatt en Suisse.

J’attends avec impatience une décision rapide, écologique et favorable à l’équilibre de la Haute-Garonne.

Je vous prie d’agréer, Madame la ministre, Monsieur le ministre, Monsieur le secrétaire d’état , l’expression de nos salutations républicaines.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *