Non, le prix des carburants automobiles n’a pas explosé

Communiqué de la FNAUT, Fédération des associations d’usagers de transports, à laquelle l’AUTATE est adhérente.

A la demande de la FNAUT, l’économiste Jean-Marie Beauvais a étudié les variations du prix des carburants automobiles sur plusieurs périodes : 2017-2018, 2012-2018 et 1970-2018. Cette analyse permet de rétablir quelques vérités souvent occultées : non, le prix des carburants automobiles n’a pas explosé, son prix réel n’est pas plus élevé aujourd’hui qu’en 2012 et il a fortement diminué depuis 1970.

Le prix des carburants est-il élevé en France ?

La FNAUT rappelle tout d’abord que le prix actuel des carburants en France – environ 1,51 € (gazole) et 1,54 € (SP 95) – n’a rien d’excessif malgré la hausse récente : il se situe dans la moyenne européenne.

Il est moins élevé en Espagne (1,28 € et 1,33 €) et en Allemagne (1,38 € et 1,48 €). Il est plus élevé au Royaume-Uni (1,56 € et 1,49 €), en Italie (1,57 € et 1,66 €) ou encore en Norvège (1,70 € et 1,76 €).

La hausse récente est attribuée à tort à la hausse des taxes

Jean-Marie Beauvais a montré que la hausse du cours du pétrole est la principale responsable de la hausse récente des prix des carburants : elle en explique environ les 3/4 ( annexe 1 ). La manifestation prévue le 17 novembre est donc dirigée à tort contre la hausse des taxes sur les carburants.

L’enjeu fondamental est la dépendance automobile, c’est-à-dire le manque d’alternatives à la voiture dans les zones périurbaines et rurales, qu’il faut réduire rapidement sur tout le territoire car la hausse du prix des carburants va très vraisemblablement se poursuivre avec celle du cours du pétrole.

L e coût réel des déplacements en voiture a fortement diminué depuis 1970

Pour évaluer correctement le prix d’un bien ou d’un service, on ne peut se contenter de noter le prix apparent , c’est-à-dire affiché en euros courants : il faut tenir compte de l’évolution du pouvoir d’achat, donc du SMIC, on obtient alors le prix réel .

Depuis 2012, le SMIC a augmenté de 7 % : le prix réel du gazole n’a augmenté que de 1 % ; quant à celui du SP 95, il a baissé de 8 %.

Sur une période plus longue, par exemple 1970-2018, il faut aussi tenir compte de la diminution régulière de la consommation des voitures. Jean-Marie Beauvais a alors constaté que le nombre de kilomètres qu’on peut parcourir avec une voiture diesel en travaillant une heure payée au SMIC a augmenté de 57 %, et même de 171 % dans le cas d’une voiture essence ( annexe 2 ).

Contrairement à une croyance répandue, le coût des carburants automobiles a donc fortement diminué depuis 50 ans malgré l’évolution du prix du pétrole et des taxes .

Contacts presse :
– Bruno Gazeau, président de la FNAUT, tél. 06 76 73 31 09
– Jean Lenoir, vice-président, tél. 06 19 09 78 89
– Jean Sivardière, vice-président, tél. 04 76 75 23 31

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.