Cornebarrieu-Toulouse : des transports inadaptés

Des transports en commun inadaptés

Aller à Toulouse

Pour un habitant de Cornebarrieu ou des communes environnantes souhaitant rejoindre Toulouse via le réseau Tisseo se présentent deux alternatives.

  • Rejoindre la ligne T1 par le TAD 120 (ou éventuellement, par les bus 17 depuis Mondonville ou 71 depuis Aussonne jusqu’au niveau du lycée Saint Exupéry mais qui ne circulent que le matin et en fin de journée) et rejoindre la station Arènes par le tramway 30 à 35 minutes plus tard.

  • Aller à la gare SNCF de Colomiers par le TAD 118 en ayant pris soin de vérifier les horaires de train et de là regagner la station Arènes en 8 à 15 minutes.

Pour le TAD, il y a lieu d’intégrer un retard éventuel de l’ordre de 10 minutes ainsi que les aléas du trafic et donc de prendre une marge suffisante en sachant que la fréquence est de 1/2 heure en journée et de 1 heure en soirée et le dimanche.

Revenir de Toulouse

Au départ des Arènes, point nodal, toujours les alternatives via les lignes C ou T1 avec moins de 15 minutes pour la première et regagner la gare SNCF de Colomiers ou bien, avec plus du double de temps pour la seconde, aller jusqu’à Aéroconstellation avec toutefois une meilleure fréquence.

Si l’on a la chance d’avoir un TAD dans un délai assez bref et de ne pas payer un passage supplémentaire pour la correspondance, il faudra alors se fier au parcours déterminé par le chauffeur en fonction des différentes demandes, non seulement des passagers embarqués mais aussi de ceux qui seront recueillis en cours de route.

Il arrive ainsi que l’on fasse des détours conséquents avant d’être conduit à destination.

Pour avoir expérimenté occasionnellement ce service un dimanche après-midi, j’ai pu constater qu’une majorité de jeunes entre 15 et 18 ans faisaient appel au TAD et il est clair qu’une fois qu’ils auront l’âge requis et leur permis, auto ou moto, ils chercheront au plus vite à s’affranchir des transports en commun.

En clair, la ligne SNCF, par l’absence d’un service régulier et cadencé et ses plages horaires limitées, le tramway par sa lenteur et ses interruptions fréquentes, le TAD par son inconfort, ses horaires et itinéraires aléatoires sont autant de raisons pour que nos jeunes soient demain de nouveaux adeptes de la voiture individuelle.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.