Trains urbains

[France Bleu] Au nord de Toulouse : Lespinasse installe des vaches pour que le train s’arrête !

Un article et une photo de Stéphanie Mora publié le 02/06/2016

Depuis que le projet de LGV s’accompagne de la création d’une sorte de RER nord toulousain, Lespinasse se bat pour avoir un arrêt sur ce tracé. Devant le refus de la SNCF, un collectif citoyen s’est créé et a installé des silhouettes de vaches colorées pour ne pas regarder les futurs TER passer.

Le collectif « Une halte sinon gare » en accord avec la mairie de Lespinasse a installé quatre silhouettes de vache en aluminium sur les points de passage les plus fréquentés de la commune. Sur ces vaches bleues, roses ou orange on peut lire : « Lespinasse refuse de regarder passer les trains ».

lire la suite

Share

répondre au questionnaire région LRMP auprès des usagers du train (Etats généraux du rail)

Bonjour à tous,

Que vous soyez utilisateur régulier, occasionnel ou même non utilisateur du train, il est important de répondre à ce questionnaire quelques soient toutes ses insuffisances.

http://www.regionlrmp.fr/rail  : cliquez sur Répondre au questionnaire en ligne

Surtout ! Ne répondez, ne cliquez pas sur « Jamais » aux quatre propositions de la première page, car vous seriez redirigés directement sur les questions de la LGV et toute la partie sur les TER, les Intercités de jour et de nuit, le fret, etc. serait zappée, mais affirmez a minima que vous prenez, même rarement, le train.

Ce questionnaire a pour but de trancher en terme de priorité entre les deux LGV (Montpellier-Perpignan, Bordeaux-Toulouse-Dax + les 6 gares TGV pour un cout de 14 milliards d’€) et la redynamisation du réseau ferré régional.

Répondre que vous voulez la très grande vitesse aidera l’exécutif de la région LRMP à donner la priorité aux LGV au détriment du réseau ferré régional et urbain (tramways, tramway express régional …) en l’état actuel de la capacité « contraintes » de financement par les pouvoirs publics des réseaux de transport public.

Le questionnaire se termine par : Avez-vous d’autres suggestions ou remarques sur le transport par train et par autocar dans la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées ?

N’hésitez pas dans ce cadre à développer les besoins en transports ferroviaires du quotidien dans la région toulousaine.

Par exemple :
– RER au 1/4 d’heure autour de Toulouse
– TER fréquents, confortables et à prix raisonnable pour relier les autres villes de la région.
– Connexion au réseau tisseo
– tarification unique.
– …

Les territoires ont besoin d’un réseau ferroviaire largement maillé et non d’un réseau noyau structuré par des LGV peu fréquentées

Share

[actuCôtéToulouse] Ils lancent une pétition pour améliorer la desserte ferroviaire vers Labège

Un article de David St Sernin publié le 22/04/2016

En plein débat sur le projet de desserte en métro de Labège, une association voudrait déjà que l’on améliore la desserte ferroviaire depuis Toulouse. Elle lance une pétition.

Alors que les élus se crispent depuis plusieurs années sur la manière dont il faudra, un jour, desservir Labège en métro, les citoyens se mobilisent et proposent des alternatives pour améliorer la desserte du sud-est toulousain, cela sans attendre plusieurs années.

L’Association des Usagers des Transports de l’Agglomération Toulousaine et de ses Environs (AUTATE), qui s’est relancée il y a quelques mois, a lancé jeudi 21 avril une pétition « pour mettre en place une desserte ferroviaire efficace vers Labège en attendant le métro».

Pas de desserte en train de Labège depuis Toulouse entre 8 h 15 et 10 h 15…

lire la suite

Share

[Pétition] Labège : en attendant le métro, mettons en place une liaison ferroviaire efficace !

La desserte en transports en commun de la zone de Labège a été récemment le théâtre de nombreuses propositions qui se sont toutes focalisées sur le métro.

Desservir Labège en métro sera une solution très efficace, avec une fréquence élevée et une large amplitude horaire, mais celle-ci ne sera pas réalisée avant au moins 8 ans.

En attendant, il existe déjà une desserte efficace et rapide en transports en commun depuis le centre-ville de Toulouse : la ligne de TER Toulouse/Castenaudary. Globalement ponctuelle, celle-ci est d’une rapidité incomparable avec une liaison Toulouse Matabiau / Labège Innopole en seulement 10 minutes, avec en plus la possibilité d’emporter son vélo à bord !

Empruntée déjà aujourd’hui par de nombreux salariés, cette liaison souffre d’un défaut majeur : aucun TER ne circule entre 8h15 et 10h15 dans le sens Toulouse -> Labège ! Celles et ceux qui désirent utiliser le train sont donc obligés de partir tôt, et certains ne peuvent pas le faire. Or, la ligne est pourtant déjà cadencée le soir avec un train toutes les 30 minutes entre 17h30 et 19h30 dans le sens Labège -> Toulouse.

Nous demandons donc à la SNCF et à la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées d’augmenter la fréquence de la ligne Toulouse/Labège Innopole en ajoutant 2 trains le matin dans le sens Toulouse -> Labège Innopole, avec un départ à 8h45 et un autre à 9h15.

De cette manière, la desserte de Labège sera bien plus efficace immédiatement, utilisable par de nombreux salariés qui ne veulent plus se retrouver coincés dans les bouchons, et permettra de patienter jusqu’à la mise en service d’une liaison plus performante (métro, train ou tram).

A moyen terme, nous demandons à la région un véritable cadencement de cette ligne, avec un train toutes les 15 minutes, et la constitution d’un réseau Toulousain de trains urbains (type RER) , avec par exemple une liaison Castelnau d’Estrétefonds – Escalquens avec de nouvelles haltes aux Herbettes et à Malepère.

Pour appuyer cette demande, l’AUTATE a mis en ligne une pétition.

Nous invitons toutes les personnes qui soutiennent cette demande à signer cette pétition.

 

Share

[La Dépêche] «Une halte sinon gare !» le collectif bientôt en action

Un article de Laurence Desmoulin publié le 04/04/2016

Depuis des années, Lespinasse demande la mise en place d’une halte ferroviaire, mais sans succès. Après deux manifestations de grande ampleur et près d’un millier de signatures, la mairie et maintenant un collectif de citoyen se mobilisent pour que Lespinasse ne soit pas la seule ville traversée par le TER, sans arrêt prévu !

Des Lespinassois, qui ne veulent pas regarder les trains passer ou être isolés de la métropole toulousaine souhaitent agir pour que leur ville puisse profiter d’une halte ferroviaire. Le collectif citoyen «Lespinasse, une halte sinon gare !» a tenu sa première réunion officielle le jeudi 24 mars à 18 h 30, à l’hôtel de ville. Le maire est venu à leur rencontre pour les féliciter de leur démarche citoyenne en faveur de Lespinasse.

lire la suite

Share

[La Dépêche] Ligne Toulouse-Tarbes : la modernisation est sur les rails

Un article de Guillaume Atchouel paru le 1/04/2016

C’est mercredi soir qu’a eu lieu, à Portet-sur-Garonne (Haute-Garonne) le lancement officiel des travaux de modernisation de la ligne de chemin de fer Toulouse-Tarbes. Ce démarrage de chantier a été donné par Carole Delga, présidente de la région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées, Alain Quinet, directeur général délégué de la SNCF et Pascal Mailhos, le préfet de la région.

Ce chantier, qui consiste à remplacer 300 km de rails (150 km sur deux voies), le ballast, les traverses mais aussi des aiguillages et plusieurs autres équipements, se déroulera jusqu’en 2020. Ces travaux, d’un montant de 450 millions d’euros, sont financés par la SNCF Réseau à hauteur de 430 M€ et de 20 M€ par la Région.

lire la suite

Share

[France 3 Midi-Py] Les États généraux du rail, une consultation citoyenne régionale en 80 jours

Un article de Fabrice Dubault paru le 25/03/2016

La présidente PS de région Carole Delga était à Baillargues ce vendredi matin. Un déplacement au cours duquel elle a lancé les Etats généraux du rail et de l’intermodalité. Une vaste consultation citoyenne pour penser les transports ferroviaires de demain en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Embarquement à 9 heures ce vendredi matin, en gare de Montpellier Saint-Roch, pour Carole Delga. Direction Baillargues.

80 jours de concertation et de réflexion

C’est le début d’un long voyage, celui des Etats généraux du rail et de l’intermodalité, avec au programme, 36 réunions publiques dans les préfectures et sous-préfectures de la région. Accompagnées d’une vaste consultation de la population sur l’avenir des transports ferroviaires en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Le tout en 2 mois et demi, soit 80 jours, d’avril à juillet.

lire la suite

Share

[20Minutes] Montpellier: Etats généraux du rail et épineux dossiers pour Carole Delga

Un article de Jerome Diesnis publié le 25/03/2016

TRANSPORT C’était l’une des priorités de la candidate socialiste. Elue à la tête de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, elle doit composer avec les écologistes au sein de sa majorité.

role Delga (PS) en avait fait l’un des axes importants de sa campagne : « La mobilité est un enjeu majeur d’aménagement, d’équilibre et d’attractivité d’un nouveau territoire qui a la taille d’un pays, explique-t-elle. Avec 56.000 voyageurs quotidiens qui empruntent 500 trains sur 20 lignes TER, le rail est au cœur de la vie quotidienne et des préoccupations de nos concitoyens ».

Elue à la présidence de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, elle présente ce vendredi les états généraux du rail et de l’intermodalité, qui seront lancés à la mi-avril. 20 Minutes fait le point sur les principaux dossiers liés au rail dans la région.

La LGV. L’ensemble des collectivités s’est positionné pour la mise en place de la ligne à grande vitesse (LGV) reliant Montpellier à Perpignan, dernier tronçon manquant entre Paris et Barcelone.

lire la suite

Share