Journée « L’Occitanie au cœur des enjeux du ferroviaire

L’ Autate a assisté à cette journée, organisée le 17 octobre par la Région, l’agence de développement régionale et MIDIPI, cluster d’industriels du ferroviaire.

burst

Cette journée a permis de balayer les innovations que développent, expérimentent ou étudient les entreprises de la filière ferroviaire concernant les trains, mais aussi les métros et les tramways, dans la région. Les perspectives sont intéressantes. Quelques exemples : la connexion train-passage à niveau qui permet de signaler au conducteur de train qu’un véhicule est sur la voie, la prédiction de pannes qui permet de réparer avant même que la panne se concrétise, la télémaintenance qui permet à l’atelier de Tarbes d’avoir l’assistance d’un spécialiste du technicentre de Toulouse, le train hybride, le train autonome…etc

Les plus utiles dans l’immédiat sont les améliorations apportées à la maintenance qui va permettre de diminuer les pannes et l’indisponibilité des rames.

On regrette quand même de ne pas avoir vu de nouveauté sur l’information en gare et les distributeurs de billet, en dehors du passage au digital, ce qui n’est pas adapté à tous les voyageurs. On s’interroge aussi sur l’impact de ces innovations sur la capacité des lignes pour y faire passer plus de rames. L’AUTATE posera la question suite à cette journée.

Share

Train Montauban Brive surchargé

Je me permets de vous contacter car cela fait 2 fois cette semaine (lundi et aujourd’hui ) que j’arrive en retard à mon travail à cause de la SNCF.
En effet, cela fait 2 fois que le train part de Montauban avec des personnes qui comme moi payent leur abonnement (plus de 90 euros par mois ) pour voyager debout. Inutile de vous décrire la situation dans les gares de Montbartier, Dieupentale, Grisolles, Castelnau d’Estretefond, Saint Jory et Lacourtensour !
Les voyageurs qui comme moi vont travailler ou les étudiants qui vont en cours sont serrés comme des sardines quand encore ils peuvent monter dans le train car certains sont restés sur le quai.
On nous demande de prendre les transports en commun mais ça ne suit pas derrière. Tout le monde se renvoie la balle et se sont toujours les mêmes qui trinquent : les usagers. Le contrôleur ne sort même plus de sa cabine mais par contre il sait nous demander, dans son micro, de bien vouloir nous serrer. Nous ne sommes tout de même pas du bétail  ! Je vous joins une photo prise lundi matin.

Et s’il y a un accident vu la surcharge ?
Cordialement.

Véronique F.

Share

Venerque-Saint Agne en train

Bonjour,

Depuis le mois d’aout, j’ai abandonné la voiture au profit du train-vélo le trajet Venerque-Saint Agne (train) Saint Agne-Labège (Vélo) et je rencontre d’importantes difficultés sur tant à l’aller (train de 6h54) que du retour (train de 16h54). Ce matin par exemple, le train qui comporte habituellement 2 rames, n’est avait qu’une et je me suis vu refuser l’accès au train avec mon vélo. Vendredi dernier, annulation du train de 7h24 et retard de 30 mn sur le précédent. Comment se faire rembourser des trajets quand vous avez un abonnement mensuel ?

Share

Des idées pour rendre les Transports en commun à Tournefeuille plus efficaces

Samedi 6 à Tournefeuille, à la demi-journée « Mobilité », j’ai rencontré un adhérent de l’AUTATE.

1) Nous avons parlé de la ligne Arc-En-Ciel : Toulouse-Rieumes. J’avais écrit un courriel au Conseil Départemental pour leur suggérer d’adapter la capacité du bus à la fréquentation. Ils m’ont fait une réponse qui ne m’a qu’à demi satisfait. Voilà le courrier qui est en Pièce Jointe. BusArcEnCielRéponseConseilDép

2) première idée :

Mercredi j’effectue les trajets suivants :

– Tournefeuille La Reynerie : Bus 48 + marche à pied

– La Reynerie – un hotel près de l’Aéroport de Blagnac : Ligne A + Tram

– retour à Tournefeuille en voiture individuelle avec un participant à la réunion à laquelle je suis conviée.

J’ai émis l’idée suivante. Et si chaque détenteur d’une carte Pastel avait droit à (de 1 à 4) trajets par mois payés par Tisséo ; le passager ne paye que 1 à 4 trajets chaque course.  Cela bien entendu en dehors des heures de fonctionnement des bus. Le coût de plusieurs initiatives de ce type seraient peut être financé par l’abandon de certains projets :

  • prolongement de Arc-En-Ciel
  • Voie du Canal Saint Martory
  • 2ème rocade à l’ouest

3) idée postérieure

J’ai vu dans la Banlieue de Bordeaux une voie en site propre de bus qui est autorisée aux « covoitureurs ». Et si nous en étudions la faisabilité à Toulouse. Bien sur, il ne faut pas que les « Linéo » se retrouvent englués dans des embouteillages.

Share

La desserte insuffisante de Montaudran

J’habite Montaudran, très mal desservi par les transports en commun et je vais travailler à Labège.

Cela construit de partout sur les anciennes pistes d’Air France, un campus privé notamment, à Malepère aussi un gros programme immobilier et les lignes de bus en site propre desservent bien ces nouveaux quartiers au détriment des habitants.

Mon quartier est Gonin – fin de Lineo 8 qui pourrait être prolongé sur Labège.

Mon trajet quotidien est : BREGUET -INPT – LABEGE, temps de trajet : 50 MN – 2 CORRESPONDANCES

Le soir comme c’est à côté d’Airbus, 4000 salariés avec véhicule perso, les bus sont pris dans les bouchons.…

Et actuellement des arrêts non desservis à cause des travaux.

c’est un trajet qui est fait en moins de 15 mn avec le Mobibus, contre 50 mn au mieux avec les transports en commun + marche à pied- 2 correspondances.

Mobibus c’est Tisséo, pour les travailleurs handicapés, c’est accordé sur commission. Je suis travailleur handicapé , j’ai une carte prioritaire . Mais le Mobibus m’est accordé temporairement jusqu’au 10 mars 2019 suite mauvaise consolidation d’une opération. C’est payant, en plus, donc je fais le matin, le soir ils sont pris dans les bouchons aussi…

Share

Retour sur le forum des associations à Tournefeuille

Action coordonnée avec 2 associations de Tournefeuille pour discuter avec les usagers des transports en commun :

Il apparait un manque de connaissance des habitant-e-s sur les « maigres » possibilités de transport en commun.

  • Une méconnaissance évidente apparaît sur le parcours voire l’existence des lignes de bus 21, 63 et 48 par rapport aux deux lignes historique 65 et 67. Ce qui signifie qu’une campagne d’information doit être menée.
  • Lorsque les transports en bus sont utilisés, les temps de transports sont évalués à plus d’une heure  suivant les destinations. Pour capter le plus grand nombre d’usagers, il est impératif de diminuer ce temps de transport, inter-connexions comprises.
  • L’augmentation de la fréquence des passages et les parcours en site dédié doivent être une priorité dans les études ou réaménagements.
  • Les demandes de modification des tarifs sont réalistes : augmenter la durée de validité du ticket tant que le trafic routier pénalise les temps de trajet en transport en commun.
  • Avoir un tarif vraiment attractif les jours de pic de pollution.

Un développement en parallèle des transports et de l’urbanisation est une question cruciale pour notre avenir.

Share

J’ai renoncé au transport en commun à Tournefeuille

moi j’abandonne je prends ma voiture : 

  • sur Tournefeuille-cabanon/pasteur /tram zenith/beauzelle 
  • départ hiver 7h05 arrivée 8h12
  • été départ 6h50 arrivée 8h15
  • le trajet inverse 18h45 à 20h10
  • voilà en voiture départ 7h30 arrivée beauzelle 8h05 et derrière j’ai 25 mn de voiture.
  • dommage mais en voiture le soir je quitte à 18h16 j’arrive à 19h10 chez moi donc.

surtout en été bien dommage car circuler aux arènes le matin c’est la galère mais bon le cadencement des lignes tram bus métro zéro pointé.

Share