Lettre de réclamation sur la tarification SNCF des TER

Toulouse, le 10 septembre 2018

Monsieur Philippe Poitou, 21, quai de la Croisade, 31600 Muret

à Direction Générale SNCF, Toulouse

Copie Autate et au Conseil Régional

Madame, Monsieur,

J’ai été utilisateur de l’abonnement hebdomadaire, puis mensuelle et enfin annuelle avec ma carte pastel qui me permettait entre autre de voyager avec 50 % de remise sur d’autres trajets.

Je suis maintenant à la retraite et j’ai donc étudié les possibilités de voyager à un cout qui soit accessibles avec mes nouvelles ressources.

Deux solutions se présentait à moi, suivre le calendrier du voyageur et voyager en période bleu pour 3,4 euros de mémoire ou voyager sur des trains ciblés ce qui est une solution trop compliquée et inopérante, je ne vois pas ce qu’un système ressemblant à un billet prem peut faire dans un environnement urbain.

J’ai trouvé une autre solution, moins connue, non présente sur internet et non annoncée dans la presse : cela consiste à acheter 10 billets, utilisable dans les deux sens et sur une période d’une année. Cela ressemble à une vraie offre de métropole, je pense à des grandes villes comme Berlin ou le train régional est très accessible, ou on se rend à peine compte qu’on est passé de l’urbain au réseau inter urbain.

J’ai donc choisi ce système… sauf qu’en raison de la grève je n’ai pas pu utiliser le train pour me rendre à Toulouse en avril, mai juin.

Aujourd’hui, mes activités reprennent ,je m’inquiète de la date de péremption de mes billets. Je vous demande donc par ce courrier de prolonger la validité de mes billets de 3 mois.

J’envoie une copie de ce courrier à l’autate qui pourra éventuellement défendre mes intérêts auprès de la FNAUT par l’intermédiaire du médiateur.

J’envoie une copie au conseil régional d’Occitanie qui est l’organisateur des transports régionaux ?

Je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de mes meilleurs salutations.

Share

Bus en site propre vers Castanet

Je regrette qu’il n’y ait pas un bus en site propre sur la ligne directe Castanet – Ramonville, Auzeville et Ramonville ayant fait le bon choix. Ceci aurait pu devenir un Lineo 6 efficace (plutôt que le tracé dans le bas de Castanet). Les comités de quartier et la Coordination Circulation du Sud Est toulousain avaient fait toute une étude présentée en public, y compris à Tisseo à l’époque.

Article en 2015 : https://www.ladepeche.fr/article/2015/11/20/2220832-la-ccse-a-tenu-son-assemblee-generale.html

Share

tramway 2

bonjour,

pourquoi n’y a-t-il pas des casiers, des étagères pour mettre les valises ? actuellement, les voyageurs mettent leurs valises à coté d’eux et souvent prennent une place assise. Il faudrait penser à des systèmes comme dans le train pour mettre les valises encombrantes.

Share

Aller à l’aéroport depuis Castanet

A titre indicatif, depuis mon adresse (à Castanet, à 6 mn environ de l’arrêt de bus Pinson du Lineo 6), j’ai pris 2 fois les transports en commun (un aller et un retour) de et jusqu’à l’aéroport : 1h40, qui se rajoute au délai déjà nécessaire avant de prendre un avion. Très exactement, je prends le Lineo 6 de l’arrêt Blum (Pinson n’existe plus) puis le métro A et enfin, le tram, soit 1h35 en transport en commun (6mn à pied de/vers mon domicile). Mais effectivement, bien moins cher qu’un taxi…

Share

Communiqué sur la procédure juridique contre le PDU de l’association 2P2R

vendredi 14 septembre 2018

L’AUTATE a pris connaissance du recours de l’association 2Pieds2Roues, contre le Plan de Déplacements Urbains pour les motifs de non-respect du volet environnemental et de faiblesse du budget consacré au vélo. Notre association considère que cette démarche juridique pourrait permettre de contester le contenu de ce PDU, côté transports en commun, pour changer son ossature, basée sur une 3ème ligne de métro, trop chère, mal positionnée et bien trop tardive par rapport aux besoins de transport des habitants.

La carte ci-jointe, avec la 3ème ligne, représentée en gras en haut de la carte et les embouteillages en rouge en bas, est révélatrice des erreurs sur son tracé :

Nous demandons des engagements courageux, face à l’urgence des déplacements : d’abord, des bus en site propre sur toute l’agglomération, y compris sur les rocades, c’est-à-dire des Lineo vraiment efficaces et des liaisons transversales relancées ; ensuite, un plan de lutte urgent contre la voiture solo autour de Labège Innopole et du complexe aéronautique autour d’Airbus Saint-Martin enfin, des billets combinés TER-Tisseo peu chers. Les usagers veulent un réseau rapide et pratique.

Share

Autre problème sur l’itinéraire de la Lineo 9

Les parents du collège Romain Rolland sur la commune de Saint Jean
sont très impactés par les bus Tisseo et leur nouveau circuit totalement inadapté au besoin des enfants et riverains. C’est le résultat de la refonte du cicuit de bus sur le Nord toulousain avec l’arrivée de Lineo 9.
Depuis la rentrée c’est la catastrophe : Les enfants ont un bus Tisseo au mieux toutes les 1/2 heures puis toutes les heures (ligne 68). La ligne 42 ne passe plus devant le collège. Les enfants prennent 3 bus pour aller au Lycée au lieu d’1 seul auparavant !

Cette association demande pendant une période de test de 3 mois :
– remettre l’arrêt du 43 devant le collège Romain Rolland et qu’il passe à des heures compatibles avec les horaires du collège
– augmenter la fréquence de passage du 68 à 15min heures pleines et 30 min heures creuses au lieu de 30 min heures creuses et 1h heure pleines.

Share

Avis sur la Lineo 9

Déjà on peut dire que cela facilite la vie des personnes de L’Union.

La différence avec le 39 est l’amplitude horaire, la fréquence, des bus de meilleure capacité, un temps de parcours amélioré avec les travaux effectués dans le bas de L’Union.

La différence avec le 38, des bus de meilleure capacité.

Mais, tant que les travaux ne seront pas réalisés sur le Faubourg Bonnefoy, il ne faut pas s’attendre à un meilleur temps de parcours sur l’ensemble de la ligne. (Sans compter le temps des travaux qui pèseront sur le temps de trajet)

Par contre le repositionnement des lignes 42, 43, ex 74 et ex 75 a quelques conséquences!

La ligne 42 assurant une liaison directe Toulouse Jeanne d’Arc – Clinique de l’Union est modifiée pour une desserte de la Clinique à partir de Borderouge. Elle ne circule pas le Dimanche.

La ligne 43 voit son parcours simplifié, elle ne desservira plus F. Mitterrand et le collège à St Jean. Elle circule le dimanche à raison d’un bus toute les 65 Mn, autant dire qu’ils seront loin d’être plein….

La ligne 75 disparait complètement ainsi que la ligne 74. Ces deux lignes sont remplacées par la ligne 68 qui reprend le trajet de 73 pour finir avec le trajet de la ligne 75 sur Rouffiac et Castelmaurou. Cela à des conséquences sur les déplacements des habitants de Rouffiac et Castelmaurou qui, outre la fréquence nouvelle de la ligne 68, mettront plus de temps à rejoindre le métro à Balma plutôt qu’à Borderouge. S’ils veulent se rendre à Borderouge ils devront prendre le 68, puis le 73.

Cela aura une conséquence plus importante pour les lycéens de Raymond Naves qui, par leurs horaires, n’utilisent pas le ramassage scolaire. Avant il prenait le 75, puis le 39. Maintenant, ils devront prendre le 68, qui zig-zag dans Rouffiac, descendre à l’arrêt F Mitterrand, aller à pied à l’arrêt mairie de Saint Jean du 73 (traversée à pied d’un axe de grande circulation et env. 10 Mn de marche à pied), puis prendre la L9 à l’Union Grande Halle. Il faut savoir que ce trajet, suivant le calculateur Tisséo, est supérieur à 50 Mn, alors que le parcours est de 15 à 20 Mn en voiture et 25 mn en vélo mais sur un axe où il n’y a pas d’aménagement pour les modes doux et qui se révèle dangereux.

En gardant le trajet de la ligne 75, il aurait peut être été facile de récupérer quelques clients, proches de laisser tomber leur voiture.

Sinon, il reste quelques réglages à réaliser pour la L9: supprimer les informations de correspondances avec le 38 dans les bus. Améliorer le cadencement, car il a été vu plusieurs L9 pas très loin les uns des autres dans un sens et des L9 qui étaient très espacés dans l’autre sens. Avec le GPS, cela pourrait se régler facilement.

Vivement son prolongement jusqu’à Castelmaurou. J’ai l’espoir que, coupler avec la station Bonnefoy de la 3é ligne de métro, si elle se réalise, les habitants de cette zone géographique deviendront des usagers de la L9, la circulation automobile diminuera et que l’on puisse aménager un couloir cyclable sur cet axe.

Share